Loi climat : ONG et parcs régionaux s'inquiètent d'une prolifération des pubs

Publié le 29/03/2021 - 18:10
Mis à jour le 29/03/2021 - 17:17

Dix ONG et la fédération des Parcs régionaux s’inquiètent de l’article 6 du projet de loi climat et résilience dont l’examen commence lundi à l’Assemblée nationale, article qu’elles qualifient de « cadeau aux pollueurs et aux afficheurs ».

Cet article prévoit de transférer "le pouvoir de police de la publicité aux maires et aux intercommunalités, même lorsqu'elles n'ont pas de règlement local de publicité", rappelle le ministère de la Transition écologique sur son site internet. Il fait valoir que le maire, "proche du terrain et de ses administrés, (...) est le plus à même de définir et faire respecter les réglementations pour réguler la publicité".

Les Parcs naturels régionaux et des ONG, dont Sites et Monuments, Paysages de France, Résistance à l'agression publicitaire ou encore Agir pour l'Environnement, voient les choses d'un autre oeil.

"Cet article serait un cadeau aux pollueurs et aux afficheurs. Il augmenterait massivement la délinquance en matière d'affichage publicitaire", assurent-ils.

"Nombre de maires considèrent que l'exercice de cette police de la publicité peut les mettre dans une situation inconfortable et politiquement délicate. Beaucoup n'agiraient donc pas", craignent les associations.

Elles considèrent que laisser le pouvoir d'agir aux préfets serait plus efficace.

Elles s'inquiètent également des situations touchant le "territoire d'un parc naturel régional ou sur un itinéraire à fort enjeu paysager", où la gestion actuelle par les préfets permet "de conduire des actions coordonnées à l'échelle d'un territoire". Ce qui ne serait plus le cas si l'appréciation est laissée à chaque maire.

Par conséquent, les ONG et la fédération des Parcs régionaux demandent que "tous les maires aient le pouvoir de faire cesser les (innombrables) infractions en matière d'affichage publicitaire", "mais aussi que l'Etat, garant du respect des lois et du principe d'équité, ne soit pas privé de ce même pouvoir".

Elles proposent donc de réécrire l'article en indiquant que "les compétences en matière de police de la publicité sont exercées par le maire au nom de la commune ou le préfet au nom de l'État."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Météo : un week-end mitigé en Franche-Comté

Vu les prévisions de Météo France annoncées, difficile de se dire que ce week-end des 22 et 23 juin est le premier d'été 2024... et pourtant. La Franche-Comté aura droit à un week-end pluvieux le samedi et malgré de belles éclaircies prévues ce dimanche, le mercure lui, restera sous les normales de saison.

Orages : vigilance jaune “minimum” pour la Bourgogne-Franche-Comté ce jeudi

Météo France a placé l'ensemble de la région Bourgogne-Franche-Comté à l'exception du Territoire de Belfort, en vigilance jaune pour des risques d'orages et d'inondations ce jeudi 20 juin à partir de 12h. Elle prévient toutefois qu'une évolution vers un niveau de vigilance supérieur est possible, surtout à l'Est". Il convient donc d'être attentif aux prochaines actualisations de la vigilance.

Prévention solaire des dermatologues francs-comtois : “Où que tu sois, du soleil méfie-toi !”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 22.71
ciel dégagé
le 24/06 à 12h00
Vent
5.57 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
64 %