Loi "Travail" : le point sur la mobilisation du 9 mars à Besançon

Publié le 08/03/2016 - 18:45
Mis à jour le 09/03/2016 - 12:41

Des organisations de jeunesse et des syndicats (dont FO et CGT) de salariés appellent à manifester ce mars 9 mars 2016 contre la loi El Khomri et contre le projet de "casse du code du travail" . Assemblée générale, manifestation, débrayage, le point sur la mobilisation dans la région. Hasard du calendrier, les cheminots seront en grève pour défendre leurs conditions de travail.

myriam_el_khomri_lip_smb-079.jpg
Myriam El Khomri © damien poirier

Loi « Travail »

PUBLICITÉ

Le projet de loi de la ministre du Travail Myriam El Khomri, contesté jusqu’au sein du PS, devait initialement être présenté en Conseil des ministres le 9 mars. Malgré son report au 24 mars, la mobilisation s’est amplifiée.

Des organisations de jeunesse, dont le premier syndicat étudiant, l’Unef, l’Unl et la Fidl pour les lycéens. Mais également de nombreux militants syndicaux, associatifs et des universitaires. La CGT, FO, Solidaires et la FSU encouragent leurs troupes à participer aux différentes initiatives organisées mercredi prochain.

« Le 9, FO sera présent dans les différents rassemblements » mais ce sera « un apéro avant le plat de consistance qui pourrait être le 31« , « nous allons tout faire pour accroître la pression« , explique le patron de Force ouvrière Jean-Claude Mailly, qui demande le gel du projet.

Assemblée générale 

L’Association Multiculturelle des Étudiants de Besançon (AMEB) -Solidaires Étudiant-e-s organise une assemblée générale à l’amphithéâtre Donzelot à la fac de lettres à 10h.

Débrayage

CFDT Interco 25 se joint à la mobilisation nationale en invitant à débrayer au moins un heure sans toutefois appeler à manifester

Manifestations

A Besançon, un rassemblement est prévu à 13h place de la Révolution à l’appel du Front de Gauche du Grand Besançon et de l’intersyndicale réunissant les unions départementales FO, CGT, FSU et SUD

Des rassemblements sont programmés dans d’autres villes franc-comtoises :

  • Belfort à 10h à la Maison du Peuple
  • Vesoul à 17h30 devant les locaux du Parti Socialiste (rue St Georges)
  • Lons-le-Saunier à 17h place de la Liberté
  • Dole à 12h Place de la Sous-Préfecture
  • Montbéliard à 14h au Champ de Foire

Et à la SNCF ? 

 La mobilisation s’annonce « forte » selon les quatre syndicats représentatifs (CGT, Unsa, SUD et CFDT), qui ont déposé un préavis de grève à compter de mardi 19h00 jusqu’à jeudi 8h00. Un « avertissement » adressé au groupe public et au gouvernement au moment où se négocient les futures règles de travail (durées, repos, astreintes…) communes au secteur ferroviaire, public et privé. Les syndicats veulent le maintien d’un cadre social de « haut niveau ». Alors que des trains sont supprimés dans plusieurs régions faute de personnel, ils réclament aussi des embauches en nombre suffisant, ainsi qu’une hausse des salaires.

En Bourgogne Franche-Comté, le trafic sera fortement perturbé : voir les prévisions de trafic du 9 mars 2016. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Vote sous tension à l’Assemblée sur le Ceta

Vote sous tension à l’Assemblée sur le Ceta

Après des débats musclés, l'Assemblée s'apprête à voter ce mardi 23 juillet vers 16h15 la ratification du controversé traité de libre-échange entre l'UE et le Canada (Ceta), "positif" pour l'économie française selon ses défenseurs, mais porteur de "risques" environnementaux et sanitaires d'après ses opposants.

Ceta: Hulot appelle les députés à avoir « le courage de dire non »

Ceta: Hulot appelle les députés à avoir « le courage de dire non »

A la veille du vote à l'Assemblée nationale sur le traité de libre-échange UE-Canada (Ceta), Nicolas Hulot a exhorté lundi 22 juillet 2019  les parlementaires à voter contre cet accord qui risque à ses yeux d'ouvrir la porte à des substances dangereuses via un abaissement des normes sanitaires.

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

"Liste Utinam" • Le régionaliste a tenu une conférence de presse jeudi 18 juillet 2019 afin de faire connaître sa candidature officielle pour l'élection municipale de mars 2020à Besançon. Jean-Philippe Allenbach dit avoir déjà au moins une vingtaine de noms sur sa liste et dévoile les propositions que les autres candidats " ne pourront pas lui prendre". 

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 31.88
couvert
le 23/07 à 9h00
Vent
1.85 m/s
Pression
1019.84 hPa
Humidité
57 %

Sondage