Lush en remet une louche contre la corrida

Publié le 31/07/2013 - 17:26
Mis à jour le 31/07/2013 - 17:26

L'enseigne de cosmétique naturelle Lush et l’association animalsace organise toute cette semaine dans ses magasins une campagne nationale contre la corrida. Ce midi, grande rue à Besançon, une comédienne s'est allongée au sol et s'est mise à la place du taureau….

 ©
©

Hapenning

Pour Lush, la corrida est une pratique barbare  qui s’inscrit à l’encontre des valeurs fondatrices de la marque. Ce mercredi 31 juillet 2013, un happening s'est déroulé dans la plupart des magasins au Luxembourg et France dont celui de Besançon. A Midi pile, une comédienne s'est allongée au sol pour simuler l'agonie du taureau, piqué par la banderille du banderille du torero. "On pique dans la vertèbre et je peux vous dire que même en simulant avec de fausse banderilles, ça fait mal !" explique une des employés de Lush. "Chaque année ce sont plus 700 taureaux et taurillons qui meurent dans des arènes en France après une lente agonie….et les spectateurs ont trop tendance à l'oublier"

En marge du happening, Lush proposait aux passants de signer une pétition contre la corrida pour exiger un référendum sur la question. "C'est une pratique qui peut paraitre loin de la culture en Franche-Comté. Il reste que  la corrida est une forme de torture…"

La tradition de la corrida implantée principalement dans le du sud de la France  dans des villes comme Nîmes, Arles ou Bayonne. Ses défenseurs estiment que cette tradition séculaire, appartient au patrimoine français ce qu'a confirmé en avril 2011 le Ministère de la Culture en la classant au patrimoine culturel immatériel français. A son tour, le Conseil Constitutionnel a validé la corrida Le 21 septembre 2012.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Affouage 2021 à Besançon : la Ville permet à des foyers de se fournir en bois de chauffage à bon prix

L’état sanitaire en forêt communale de Besançon a conduit à l’exploitation d’arbres dépérissants et à la production importante de bois de qualité chauffage. Dans ce contexte, le conseil municipal a souhaité recourir à l’affouage afin de valoriser ce bois de chauffage et permettre aux bénéficiaires de satisfaire leurs besoins domestiques.

Pas de « Baby boom » après le premier confinement : la natalité en chute libre en France

Au printemps 2020, les romantiques pronostiquaient un "baby-boom" dans la foulée du premier confinement national. Ces longues journées passées sous le même toit n’allaient-elles pas rapprocher les cœurs et les corps, stimulant les désirs d’enfants ? Un an plus tard, les faits donnent plutôt raison aux pessimistes : la natalité est en chute libre en France, sur fond de morosité ambiante, selon les données publiées par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), jeudi 25 février.

Fulgurance du variant britannique dans le Doubs : le préfet pourrait prendre de nouvelles mesures prochainement

En seulement quelques jours, le nombre de tests positifs au variant dit "britannique" de la Covid-19 dans le Doubs a explosé comme nous vous en informions sur maCommune.info mercredi 24 février. Le préfet du Doubs ainsi que l'ARS Bourgogne Franche-Comté surveillent cette évolution et renforcent les mesures et les contrôles.

143 affiches contre les violences sexistes et sexuelles exposées au tribunal de Besançon 

Le parquet de Besançon accueille une exposition inédite ce mois de février 2021. Des élèves de collèges, lycées et post bac de l'académie de Besançon ont réalisé des affiches dans le cadre du concours pour la prévention contre les violences sexistes et sexuelles. Les lauréats seront récompensés le 8 mars prochain. 
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.54
ciel dégagé
le 28/02 à 9h00
Vent
2.48 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
86 %

Sondage