Lutte contre l'ambroisie : L'Etat renouvelle l'opération en basse vallée du Doubs

Publié le 22/07/2014 - 11:36
Mis à jour le 22/07/2014 - 11:36

L’Ambroisie est une plante envahissante, en progression dans le Jura, notamment dans la plaine. Dans le cadre de la lutte obligatoire contre l’ambroisie (arrêté préfectoral 2014174-0001 du 23 juin 2014 abrogeant et remplaçant l’AP n°2007/458 du 5 octobre 2007), la direction départementale des territoires du Jura, renouvelle son action sur le domaine public fluvial de la basse vallée du Doubs.

L'Etat a confié à l'Office Nationale des Forêts (ONF) la réalisation de cette mission de lutte : les opérations de prospection et d’arrachage auront lieu du 21 juillet au 1er août 2014 sur le domaine public fluvial compris entre le pont de Molay et Neublans, soit une surface d’environ 9 hectares.

Les inconvénients en terme de santé publique

Le pollen de l'ambroisie provoque chez de nombreuses personnes des réactions allergiques : dans les zones fortement envahies 6 à 12 % de la population est sensible à l'ambroisie. Il suffit de 5 grains de pollen par mètre cube d'air pour que les symptômes apparaissent.
Les plus courants sont de même nature que le rhume des foins.

Ils peuvent prendre plusieurs formes, comme :

  • la rhinite : nez qui pique, coule, éternuements ;
  • la conjonctivite : les yeux sont rouges, gonflés, larmoyants et ils démangent ;
  • la Tracheite : toux sèche ;
  • l'asthme : difficulté à respirer, parfois très grave chez les personnes sensibles ;
  • l'urticaire, l'eczéma: atteintes cutanées (rougeurs, boutons,démangeaisons).

Les symptômes sont d'autant plus prononcés que le taux de pollen dans l'air est élevé. 

Les obligations

Elles sont définies dans l'arrêté préfectoral relatif à la lutte obligatoire contre l'ambroisie (Ambrosia artemisiifolia) n°2014174-0001 et notamment dans l'article 1 : « Afin de juguler la prolifération de l'ambroisie et de réduire l'exposition de la population à son pollen, les propriétaires, locataires, ayants droit ou occupants à quel titre que ce soit, sont tenus :

  • de prévenir la pousse de plant d'ambroisie (sur les terres rapportées ou remuées) ;
  • de nettoyer et entretenir tous les espaces où l'ambroisie est susceptible de pousser ;
  • de détruire les plants d’ambroisie déjà développés »
  • La lutte et les techniques curatives décrites dans l'arrêté susvisé privilégient les méthodes douces telles que arrachage, fauche ou tonte répétée, désherbage thermique etc...

L'arrêté complet peut être consulté auprès de la préfecture du Jura, de l'ARS, de la DDT et des communes.

Lors de toute observation, il convient de la signaler au Conservatoire Botanique de Franche- Comté par l’intermédiaire de son formulaire de saisie en ligne des stations d’Ambroisie

L'Ambroisie apparaît au printemps et croît dans le courant du mois de juin à août pour former une plante dressée de 20 cm à 1,2 m qui peut être confondue avec l'Armoise vulgaire. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Comment protéger son compteur d’eau en période de gel ?

CONSEILS • Comme à chaque hiver, il est important de rappeler que le froid peut entraîner d’importants dégâts sur les réseaux d’eau potable, ruptures de canalisations ou gel des compteurs. Pour éviter ces désagréments et des frais importants, Grand Besançon Métropole rappelle qu’il est nécessaire de garantir une isolation efficace des appareils, en particulier quand ils sont placés dans des regards extérieurs. 

Macron ce vendredi dans le Jura : "Un nouveau plan d’action feu de foret a été formalisé"

+ Prise de parole du chef de l'Etat • Emmanuel Macron s'est rendu ce vendredi dans le Jura pour lancer son programme "Un jeune, Un arbre" qui doit permettre à chaque collégien de pouvoir planter un arbre, une démarche présentée par l'Elysée comme "symbolique, républicaine et avec une vocation pédagogique" sur les enjeux environnementaux.

Convention citoyenne pour le climat et la biodiversité : la Région place le citoyen “au coeur des décisions”

Le Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté a lancé sa première convention citoyenne pour le climat et la biodiversité ce vendredi 24 novembre 2023 à Besançon. Celle-ci a pour objectif, via un panel composé de 50 citoyens de la région, d’apporter des réponses "à la hauteur des enjeux environnementaux" par le biais d’un exercice citoyen démocratique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -3.31
couvert
le 04/12 à 3h00
Vent
1.55 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
95 %