Malaise au service de chirurgie cardiaque du CHRU de Besançon

Publié le 15/04/2016 - 10:26
Mis à jour le 15/04/2016 - 10:26

Après les déclarations cette semaine du Pr. Sidney Chocron, chef du service de chirurgie cardiaque, sur l’ambiance délétère qui règne au sein de son service et qui s’immisce jusque dans le bloc opératoire, la direction du CHRU de Besançon indique qu’elle « ne saurait accepter des attaques qui fragilisent le service, la réputation des personnels et de l’établissement ».   

 ©
©

Chef du service de chirurgie thoracique et cardio-vasculaire au CHRU de Besançon depuis neuf ans, Le Pr. Sidney Chocron s'est exprimé cette semaine dans les médias pour dénoncer de très vives tensions au sein de son service qui compte près de 90 personnes.  Certains professionnels, médecins et personnels soignants, ne se parlent plus. Selon lui, le manque de moyens chroniques au sein du service est un des facteurs de l'ambiance nocive. Du fait du contexte tendu et des tensions qui perdurent au bloc, il va jusqu'à craindre "une hausse de mortalité" des patients.

Mais il remet également en cause la direction du CHRU. Lors d'une réunion "de crise"à l'automne, il accuse la directrice d'avoir finalement monté le personnel les uns contre les autres après avoir pris des décisions à l'encontre de médecins. La direction a réagi dans un communiqué en précisant que dès sa prise de fonction en octobre 2015, la directrice, Chantal Carroger, avait été alertée de ce malaise et avait identifié trois principales difficultés : "une programmation insuffisante au bloc opératoire entraînant un stress du personnel, un manque de communication au sein des équipes et des signalements de comportements individuels inappropriés"

 Afin de rétablir un climat plus "apaisé", le CHRU explique que deux actions ont été définies en lien avec le chef de service : la mise en place de formations sur la collaboration en équipe et la bientraitance au travail mais aussi une réflexion au sein d'un groupe de travail composé en majorité de médecin sur une nouvelle programmation des activités du bloc opératoire. "La direction générale ne saurait accepter des attaques qui fragilisent le service, la réputation des personnels et de l’établissement. Sa priorité est de garantir la qualité et la sécurité des soins au service des patients qui font confiance tous les jours au CHRU" indique-t-elle en réponse au Pr Chocron. Début juin, une nouvelle rencontre est annoncée entre la direction et les médecins, personnels soignants et administratifs du service.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Des congés menstruels pour "améliorer la qualité de vie au travail"

Alors qu’aujourd’hui, en France, 1 personne menstruée sur 2 déclare souffrir de dysménorrhée (règles douloureuses) et 1 personne menstruée sur 10 est atteinte d’endométriose (maladie chronique), la CGT propose de "lever le tabou" des règles douloureuses et réclame "le congé menstruel pour les personnes menstruées qui en ont besoin" pour les personnes travaillant à la Ville de Besançon, au CCAS et à Grand Besançon Métropole.   

Baignade : l’ARS fait le point sur les risques et la qualité des eaux en Bourgogne Franche-Comté

Alors que les chaleurs sont de retour en Bourgogne Franche-Comté et que les vacances d'été ont commencé, l'Agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté met en garde la population contre les risques de baignades dans des zones non surveillées et sur la qualité de l'eau. Tout ce qu'il faut savoir en cet été 2024.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.94
peu nuageux
le 19/07 à 03h00
Vent
0.89 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
95 %