Manifestation à Besançon : la région "entend la colère des agriculteurs bio"

Publié le 22/11/2017 - 16:10
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:41

Patrick Ayache, vice-président de la Région en charge des fonds européens, a reçu une délégation ce mardi 22 novembre 2017 suite à la manifestation des agriculteurs bio à Besançon. Ils dénoncent les "décisions de l'Etat pour une juste rémunération des services environnementaux et sociaux rendus par l'agriculture biologique".


12038536_10207518290253229_4004036812408321470_n.jpg
© https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10207518290253229&set=a.10207518290413233.1073741826.1168368106&type=1&theater
PUBLICITÉ

Le vice président de la région a "entendu leur colère et leur incompréhension", indique la région dans un communiqué. La région Bourgogne-Franche-Comté, devenue autorité de gestion du FEADER, agit "en proposant à la Commission européenne de modifier la maquette des fonds européens afin de préserver des budgets de l’aide à la conversion en agriculture biologique, qui serait autrement épuisée en 2018".

"Un budget exceptionnel de 500 000 euros en 2018"

Patrick Ayache a précisé que Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, allait "proposer un budget exceptionnel de 500 000 euros en 2018" afin de faire face aux situations les plus difficiles. Un contrat de filière doit notamment être construit et permettre de "dynamiser l’économie de l’agriculture biologique là où elle insuffisamment structurée (viande, maraîchage…").

Les cantines des lycées devraient atteindre l’objectif de 50 % de produits locaux et 20 % de produits bios dans les 15 millions de repas servis chaque année. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le député européen et conseiller départemental Christophe Grudler obtient 600 000 euros de l’État pour le Grand Belfort

Depuis 2016 le fonds de péréquation des ressources intercommunales et communales (FPIC) comprend une garantie de sortie dégressive pour les territoires qui cessent d’être éligibles. Ce dispositif arrive à échéance l’année prochaine et conduira 175 territoires bénéficiaires d’une garantie de sortie en 2019 à ne plus rien percevoir en 2020. "C’est la situation dans laquelle aurait dû se retrouver la Communauté d’Agglomération du Grand Belfort pour l’année à venir" constate Christophe Grudler, député européen et conseiller départemental du Territoire de Belfort.

L’hiver approche, et c’est toujours le bon moment pour acheter son vélo chez Proxy-Cycle !

PUBLI-INFO • La période hivernale est en effet une belle occasion de parcourir les magasins et de chercher son futur moyen de transport, de se faire plaisir pour noël ou bien encore de chercher la bonne affaire. Le fabricant et vendeur de vélos électriques bisontin Proxy-Cycle propose des promotions ainsi que des nouveautés toujours plus pratiques et tendance dès maintenant ! Rendez-vous dans les magasins Proxy Cycle en Franche-Comté…

Étude sur l'état de la pauvreté : qui sont les plus impactés en Franche-Comté ?

Depuis 20 ans, le Secours catholique mène une étude statistique annuelle sur l'état de la pauvreté en France. Ce 7 novembre 2019, l'organisation met en lumière la situation de précarité des migrants, des femmes seules et des enfants… Nous avons rencontré Antoine Aumonier, délégué de Franche-Comté au secours catholique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.67
pluie modérée
le 15/11 à 6h00
Vent
3.47 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
98 %

Sondage