Marre de la dinde et de ses marrons à Noël ? D'autres plats s'invitent sur les tables de fêtes…

Publié le 22/12/2020 - 14:01
Mis à jour le 21/12/2020 - 15:20

Même si la dinde, ses marrons et ses petits légumes ou le foie gras et le homard ne sont appréciés qu'une à deux fois par an en période de Noël, des Francs-Comtois et Franc-Comtoises ont tendance à s'en lasser… D'autres plats s'invitent donc sur les tables !

 ©
©

Couscous et paëlla pour tout le monde !

Fabienne et Béatrice, deux sœurs bisontines qui organisent le réveillon de Noël avec leur famille ont décidé de commander un couscous royal. "Cette année, on garde le foie gras, car nous sommes nombreux à ne pas vouloir s'en passer, mais pour le plat, on choisit de manger un couscous, ça changera", nous confie Fabienne.

Le couple Gilles et Marion ont également envie de changer les saveurs de Noël en préparant une paëlla pour huit personnes. "On adore ça, on n'en mange très rarement alors pourquoi se forcer à manger un repas qu'on nous force limite à manger à Noël ?" questionne Marion.

Elle ose !

Des pâtes à Noël ? C'est ce qu'a l'intention de proposer Clara, bisontine d'origine italienne à ses convives le 25 décembre. "Mais attention, ce ne sera pas des pâtes au beurre ou à la carbonara", souligne-t-elle, "j'ai l'intention d'acheter des pâtes fraîches chez l'Italien du genre tagliatelle, d'y mettre de la truffe fraiche, quelques éclats de noix, de la crème, du beurre et un petit zest de citron râpé". Pourquoi pas ?

La fondue version fête

"Les enfants et mes parents adorent la fondue alors on s'est dit qu'on s'en ferait une bonne le 25 décembre midi" nous confie Hélène. Une fondue au fromage, mais améliorée : "d'habitude on se contente de trois fromages et d'un peu de vin blanc, mais pour Noël on voudrait y ajouter des morilles par exemple ou d'autres produits plutôt nobles comme des morceaux de truffe…" précise cette mère de famille de Saint-Vit.

Pas de foie gras, pas de dinde, mais un riz aux morilles

"Cette année, on retire le fois gras, le saumon, les crevettes, les bulots, et ça fait longtemps qu'on ne parle plus de dinde aux marrons, nous avons décidé de faire du riz accompagné d'une sauce aux morilles généreuse. Tout le monde peut en manger, y compris les jeunes végétariens de la table", raconte Georges.

Noël au soleil…

Pour sa famille, Claudia compte faire voyager et réchauffer les papilles en cuisinant un plat de La Réunion : un cari aux gambas et lait de coco accompagné de riz parfumé. "C'est bien de changer nos habitudes culinaires à Noël et le reste de l'année" constate Claudia, "le cari aux gambas va nous réchauffer et faire découvrir de nouvelles saveurs notamment à mes petits enfants qui mangent habituellement des choses très occidentales".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Réduire ses déchets : et si on passait à l’action en Bourgogne Franche-Comté ?

PUBLI-INFO • La Bourgogne Franche-Comté regorge d’initiatives citoyennes inspirantes... C’est ce que révèle une web-série portée et conçue conjointement par sept structures locales* dont le SYBERT qui œuvrent pour la gestion des déchets. L’objectif de cette démarche est d’amener le public à se questionner sur ses pratiques et de proposer des solutions concrètes pour adopter des comportements plus vertueux.

Découvrez le nouveau projet des Vaites de la Ville de Besançon

La maire EELV de Besançon a présenté le nouveau projet des Vaites qui sera soumis au vote du conseil municipal le 30 septembre. Alors que le dossier suit son cours sur le plan judiciaire, la nouvelle version de l'écoquartier a été revue à la baisse avec près de 600 logements au lieu des 1.150 prévus, soit une emprise de 11,5 ha urbanisés contre 16,4 ha à l'origine du projet.

Agressions de soignants qui vaccinent : des maires de Bourgogne Franche-Comté signent une tribune dans Le Monde

Depuis l'ouverture de la vaccination au grand public en France, des agressions ont été signalées à l'encontre de médecins, pharmaciens et soignants dans plusieurs villes de l'Hexagone. Face à ces attaques, 466 maires, directeurs d'hôpitaux et professeurs de médecine, dont de Bourgogne Franche-Comté, ont signé une tribune parue dans Le Monde le 13 septembre dernier, appelant à "un sursaut républicain".

Un chercheur franc-comtois reçoit un financement du MIT pour savoir comment reconstruire une nouvelle ville durable

VIDEO • Né à Devecey, historien de profession et directeur de recherche au CNRS à l'université de Franche-Comté au laboratoire Chrono-environnement depuis 2018, Emmanuel Garnier a reçu un financement en juin 2021 de 30.000€ du Harvard - MIT pour son projet sur le climat de demain intitulé "Paris facing the climatic crises of the little ice age 15th-19th centuries". Objectif : savoir comment reconstruire une nouvelle ville durable…

Promotion des saucisses de Morteau et de Montbéliard : une nouvelle directrice et un nouveau président pour l’association A2M

L'Association représentative de la filière saucisse de Morteau IGP et saucisse de Montbéliard IGP négocie une transition en douceur, avec l'arrivée à sa tête de Jean-François Nicolet, recevant son siège de président des mains de Michel Delacroix, qui l'occupait depuis plus de vingt ans. Dans le même temps la direction de l'association est elle aussi en mouvement ; Claire Le Grand succède à Romaric Cussenot, en partance pour la Chambre interdépartementale d'agriculture, apprend-on ce lundi 13 septembre.

Haute-Saône : la plateforme d’appel pour les rendez-vous en centre de vaccination change de numéro

Depuis le lancement de la campagne vaccinale en Haute-Saône, une plateforme d’appel pour la vaccination a été mise en place afin de faciliter la prise de rendez-vous auprès des centres de vaccination du département. Le numéro change à partir de ce lundi 13 septembre.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.25
couvert
le 20/09 à 15h00
Vent
1.61 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
90 %

Sondage