Médecins libéraux : la grève continue en cette "semaine du burn out"

Publié le 09/01/2023 - 14:00
Mis à jour le 09/01/2023 - 10:27

La grève des médecins portée par le collectif Médecins pour Demain continue, selon un communiqué du 9 janvier 2023, sous la forme d'une grève de la PDSA (permanence des soins ou grève des gardes), dont on a moins parlé que la fermeture des cabinets. Elle dure depuis le début du mois de décembre 2022 et sollicite les services de l'Etat dans des processus de réquisition quotidiens.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

"À l'heure où l'on parle de porter l'âge de la retraite à 64 ans, voire 65 ans, les médecins ont le droit à une retraite dite «  pleine » à l'âge de... 67 ans. Et le taux de remplacement, qui est dans la population de 70%, atteint chez les médecins le taux de... 37% !", explique le collectif Médecins pour demain dans son communiqué.

La retraite moyenne d'un médecin libéral est de 2.721 euros brut (avant CSG, CRDS, etc.) contre une retraite moyenne à 3.458 euros pour un cadre supérieur dans le privé à revenu équivalent, et 3.118 euros pour un cadre supérieur de la fonction publique, compare le collectif.

"Semaine du burn out"

Médecins pour Demain a placé cette semaine du 9 au 15 janvier sous l'égide du burn out des médecins. Il affirme que "les médecins libéraux, à l'instar des médecins hospitaliers, sont à bout. À force de contraintes, et en raison d'un désinvestissement chronique du secteur de la santé (manque de médecins lié notamment au numérus clausus imposé depuis de nombreuses années ), les médecins sont à bout."

Pour le collectif, la seule réponse du gouvernement est "merci de travailler plus", alors que "nous faisons déjà tous l'impossible, que le temps de travail moyen d'un médecin généraliste est de 51 à 54 heures par semaine hors garde, celui d'un praticien hospitalier de 48 heures hors garde (hors médecin urgentiste qui a un statut à 39h par semaine)."

Les médecins en grève appelle le ministre de la Santé et le gouvernement à entendre "la grande souffrance de l’ensemble des soignants."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Cernés par le sucre ? Valentine Caput fait le point sur la présence du sucre dans les produits

Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient de livrer ses conclusions concernant l’utilisation de sucres ou de produits sucrants dans quelques 54.000 produits alimentaires transformés de consommation courante. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats pour le moins vertigineux...

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Numérique en santé : l’Europe consolide son soutien à la plateforme régionale eTICSS

Au cœur de la stratégie e-santé en Bourgogne Franche-Comté, eTICSS est l’outil clé de la transformation numérique des parcours de santé dans la région. Dans un communiqué daté du 3 avril 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté annonce avoir mobilisé 10,5 millions d'euros de financements européens pour la seconde phase du projet numérique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.09
légère pluie
le 20/04 à 15h00
Vent
2.94 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
71 %