Métabief : un nouveau dispositif pour les hélicoptères des services d'urgence

Publié le 11/02/2021 - 11:56
Mis à jour le 18/02/2021 - 17:06

Système de secours Eboo •

Gaël Marandin, le maire de Métabief, a tenu à mettre en place un nouvel équipement à disposition des secours d’urgence pour mieux prendre en charge les habitants et les touristes, apprend-on ce mois de février 2021.

 © D Poirier
© D Poirier

Ce dispositif innovant et moderne  est le premier du genre dans le département. Il a été conçu en France et élaboré par Sébastien Goegel, un pilote SAMU.

Pour le maire de Métabief, le système "Eboo" est un vrai plus : "Si un défibrillateur peut sauver une vie en cas d’arrêt cardiaque dans un lieu précis, on parle là de secourir des personnes atteintes de toutes sortes de pathologies qui nécessitent une intervention urgente ou encore victime d’accidents de la route", précise-t-il.

Comment ça fonctionne ?

Une interface Web permet au SAMU de visualiser rapidement si la commune (dans laquelle la victime se trouve) est équipée d’un système "Eboo". Il s’agit d’un coffret connecté installé au stade, piloté à distance de façon totalement autonome par les équipages des hélicoptères.

Grâce à la certitude d’éclairage du terrain la nuit et aux informations techniques telles que vent ou luminosité le jour, disponibles grâce à la caméra présente sur place, les secours partent sans avoir besoin d’attendre des infos d’un tiers.

Si toutes les conditions sont réunies, l’intervention héliportée peut être lancée.

Les avantages du système :

  • Efficience des secours = gain de temps donc espérance de vie augmentée.
  • Élimine les zones d’intervention supérieures à 30 minutes.
  • Égalité des secours entre zones urbaines et zones rurales de jour comme de nuit.
  • Optimisation des coûts liés à l’hélicoptère.
  • Sécurité du personnel à bord grâce aux indications météorologiques locales.
  • Garantie l’organisation des secours.
  • Prise en charge rapide et acheminement du patient vers un hôpital.

"Le transport héliporté permet en effet de réduire considérablement le délai d’accès aux soins d’urgence", explique Gaël Marandin. "Toute perte de temps est une perte de chances pour le patient (...) C’est un moyen simple et économique de permettre à chaque citoyen de bénéficier d’un accès au secours d’urgence en moins de 30 minutes comme l’exige une directive nationale".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Bourgogne Franche-Comté : La retraite progressive ou comment se préparer au départ à la retraite

PUBLI-INFO • Le départ en retraite effraye, c’est un fait. Les futurs retraités redoutent de se retrouver sans activités pour occuper leurs journées. Ainsi, la retraite progressive permet, à partir de 60 ans, de recevoir une part de sa re­traite tout en réduisant son temps de travail. À travers, le témoignage de Pierre-Jean, salarié de 62 ans, décou­vrez ce qu’est concrètement la retraite progressive et les motivations qui l’ont poussé à en faire la demande.

Violences faites aux femmes : depuis Dijon, Emmanuel Macron appelle à ne pas " relâcher l’effort "

Le président de la République, qui a rencontré vendredi 25 novembre à Dijon des victimes, a appelé à ne "pas relâcher l'effort" dans la lutte contre les violences faites aux femmes, estimant qu'il fallait améliorer formation et prévention malgré d'importants "progrès collectifs".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.55
couvert
le 28/11 à 9h00
Vent
1.05 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
98 %