Méthanisation agricole : la confédération paysanne du Doubs pousse un cri d'alerte

Publié le 06/04/2018 - 16:31
Mis à jour le 06/04/2018 - 17:33

Face aux propositions de mars 2018 du Ministère de la Transition écologique pour subventionner les agriculteurs qui investiraient dans la méthanisation, la confédération paysanne du Doubs cherche à alerter sur les risques environnementaux du procédé. D’autant plus que Devecey devrait accueillir prochainement une usine de méthanisation en 2020…

 ©
©

Le Gouvernement a décidé en mars dernier de débloquer 100 millions d'euros pour faciliter l'accès au crédit des agriculteurs voulant se lancer dans la méthanisation. Pour rappel, cette pratique transforme les déchets en "biogaz", principalement du méthane, et serait une énergie renouvelable. Elle rejette également un "digestat" que l'agriculteur peut utiliser pour l'épandage de ses terres.

Une aubaine pour l'Etat

Le gouvernement voit dans cette technique une occasion d'effectuer une transition énergétique durable dans le gaz, en voulant passer à "10% de gaz renouvelable en 2030"contre moins de 2% aujourd'hui. Et trois exploitants du Doubs ont déjà suivi le mouvement, en prévoyant d'installer à Devecey un site de sept hectares dédié à la méthanisation.

Un impact écologique mis en doute

Pourtant, la confédération paysanne s'élève contre ce procédé. Elle met doute son impact réel sur l'écologie, "comme c'était le cas avec les biocarburants" explique Jérémy Coley, porte-parole de l'association. "On nous promettait un procédé révolutionnaire pour l'environnement, mais dans les faits, il fallait 1 litre de pétrole pour créer 1 litre de biodiésel."

Et le problème se pose également pour le digestat créé, "qui serait en réalité toxique pour les sols." De plus, les terres utilisées pour la méthanisation "sont autant de terres qui ne sont  pas utilisées pour les denrées alimentaires" se désole le porte-parole.

"La méthanisation doit être adaptée"

L'association note également que la facilité d'accès au crédit favorisera en réalité "le surendettement des agriculteurs qui voient une opportunité dans la méthanisation" et qui ne pourront plus changer de modèle "du fait des investissements engagés."

"On n'est pas contre la méthanisation, mais elle doit être adaptée au monde paysan et cohérente avec la disponibilité en déchets dans le territoire proche ; dont les agronomes qui eux sont vraiment au contact du terrain" conclut l'agriculteur.  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Les 10 conseils du Codever pour randonner sereinement

Cet été, un randonneur averti en vaut deux. À l’approche des grands départs en vacances, le Collectif de défense des loisirs verts (CODEVER) souhaite informer les touristes pour qu’ils profitent sereinement de leurs balades, à pied, à vélo, à VTT, à cheval, à moto, en quad etc… Que l’on crapahute en montagne, le long des côtes, en forêt, sur les sentiers ou les chemins, voici la charte de bonne conduite soumise par le CODEVER.

Météo : un week-end ensoleillé mais sous les normales de saison en Franche-Comté

Ce premier week-end de grandes vacances ne se déroulera pas partout en Franche-Comté sous les meilleures hospices. Samedi 12 juillet le soleil sera de la partie mais les températures ne sernt pas très élevées pour un mois de juillet. Le dimanche 14 juillet ce sera un peu mieux et au moins la pluie ne devrait pas s'inviter pour le feu d'artifice selon les prévisions de Météo France…

En images – Les 140 ans de l’Observatoire de Besançon

VIDÉO • Construit en 1884, l’Observatoire des sciences de l’univers de Besançon a fêté mercredi 10 juillet son 140e anniversaire en présence notamment de Anne Vignot, maire de Besançon, Macha Woronoff, présidente de l’université de Franche-Comté, et Philippe Rousselot, directeur de l’observatoire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.4
légère pluie
le 21/07 à 00h00
Vent
1.45 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
96 %