Méthanisation agricole : la confédération paysanne du Doubs pousse un cri d’alerte

Publié le 06/04/2018 - 16:31
Mis à jour le 06/04/2018 - 17:33

Face aux propositions de mars 2018 du Ministère de la Transition écologique pour subventionner les agriculteurs qui investiraient dans la méthanisation, la confédération paysanne du Doubs cherche à alerter sur les risques environnementaux du procédé. D'autant plus que Devecey devrait accueillir prochainement une usine de méthanisation en 2020…

tractor-3071779_960_720.jpg
Image libre de droit - Pixabay/ntrief
PUBLICITÉ

Le Gouvernement a décidé en mars dernier de débloquer 100 millions d’euros pour faciliter l’accès au crédit des agriculteurs voulant se lancer dans la méthanisation. Pour rappel, cette pratique transforme les déchets en « biogaz », principalement du méthane, et serait une énergie renouvelable. Elle rejette également un « digestat » que l’agriculteur peut utiliser pour l’épandage de ses terres.

Une aubaine pour l’Etat

Le gouvernement voit dans cette technique une occasion d’effectuer une transition énergétique durable dans le gaz, en voulant passer à « 10% de gaz renouvelable en 2030« contre moins de 2% aujourd’hui. Et trois exploitants du Doubs ont déjà suivi le mouvement, en prévoyant d’installer à Devecey un site de sept hectares dédié à la méthanisation.

Un impact écologique mis en doute

Pourtant, la confédération paysanne s’élève contre ce procédé. Elle met doute son impact réel sur l’écologie, « comme c’était le cas avec les biocarburants » explique Jérémy Coley, porte-parole de l’association. « On nous promettait un procédé révolutionnaire pour l’environnement, mais dans les faits, il fallait 1 litre de pétrole pour créer 1 litre de biodiésel. »

Et le problème se pose également pour le digestat créé, « qui serait en réalité toxique pour les sols. » De plus, les terres utilisées pour la méthanisation « sont autant de terres qui ne sont  pas utilisées pour les denrées alimentaires » se désole le porte-parole.

« La méthanisation doit être adaptée »

L’association note également que la facilité d’accès au crédit favorisera en réalité « le surendettement des agriculteurs qui voient une opportunité dans la méthanisation » et qui ne pourront plus changer de modèle « du fait des investissements engagés. »

« On n’est pas contre la méthanisation, mais elle doit être adaptée au monde paysan et cohérente avec la disponibilité en déchets dans le territoire proche ; dont les agronomes qui eux sont vraiment au contact du terrain » conclut l’agriculteur.  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Une vague de neige en Franche-Comté

Une vague de neige en Franche-Comté

Avec la chute des températures ce samedi 4 mai 2019, une vague de neige a déferlé sur la Franche-Comté. Si à Besançon et ses environs c'est une fine couche qui a recouvert les arbres, dans le Haut-Doubs, de véritables tempêtes ont repeint le paysage en blanc.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.84
nuageux
le 24/05 à 0h00
Vent
1.08 m/s
Pression
1016.31 hPa
Humidité
92 %

Sondage