Alerte Témoin

 Meurtre d'Alexia Daval : le procès de son mari Jonathann aura lieu en novembre  

Publié le 12/03/2020 - 15:33
Mis à jour le 12/03/2020 - 15:33

Le procès de Jonathann Daval, qui a avoué le meurtre de son épouse Alexia en 2017, se tiendra du 16 au 20 novembre devant la cour d'assises de Haute-Saône, a-t-on appris ce jeudi 12 mars 2020 auprès de son avocat.

1-marche_alexia_daval_gray_7-940x600
©AS

"Enfin ! C'est important qu'il puisse donner des explications sur son histoire de couple, au centre des débats, et sur cette soirée", a déclaré à l'AFP Me Randall Schwerdorffer.

L'informaticien de 35 ans sera jugé pour "meurtre sur conjoint", des faits passibles de la réclusion à perpétuité. "L'enjeu, c'est que la cour d'assises sache tout et que les jurés aient tous les éléments pour pouvoir juger de la façon la plus éclairée possible", a-t-il ajouté.

Le procès se tiendra à Vesoul du 16 au 20 novembre, a précisé l'avocat, confirmant une information de l'Est Républicain. "C'est toujours important pour un accusé d'avoir une date à mettre sur l'échéance", a estimé Me Schwerdorffer, qui a annoncé mercredi à son client la date du procès. "Nous souhaitons que Jonathann puisse s'exprimer le plus librement possible dans une atmosphère apaisée", a-t-il souligné.

Alexia Daval, une employée de banque de 29 ans, avait été retrouvée morte, dissimulée sous des branchages et partiellement brûlée, le 30 octobre 2017 en Haute-Saône. Son mari Jonathann s'était d'abord fait passer pendant trois mois pour un époux éploré, sans nouvelles de sa femme partie faire son jogging, avant de reconnaître l'avoir frappée et étranglée dans la nuit du 27 au 28 octobre 2017 à leur domicile de Gray-la-Ville (Haute-Saône), lors d'une violente querelle conjugale.

A l'issue d'une reconstitution du meurtre effectuée le 17 juin dernier, Jonathann Daval avait admis avoir procédé à la crémation partielle du corps d'Alexia dans un bois voisin.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Affaire Narumi : le parquet chilien demande de durcir le contrôle judiciaire de Nicolas Zepeda

Le parquet chilien demande désormais un durcissement des mesures du contrôle judiciaire de Nicolas Zepeda, soupçonné d'avoir assassiné son ex-petite amie japonaise en décembre  2016 sur le campus de la Bouloie à Besançon, et dont l'extradition vers la France a été définitivement autorisée.  La France a deux mois pour aller chercher le suspect. Le procureur de Besançon a précisé être "dans l'attente de la reprise de vols directs entre Santiago du Chili et Paris."

Trois ans d’inéligibilité requis à l’encontre de Ian Boucard, le député LR du Territoire-de-Belfort

Trois ans d'inéligibilité ont été requis mercredi à l'encontre du député LR du Territoire-de-Belfort, Ian Boucard, jugé à Besançon pour "manoeuvre frauduleuse" après la diffusion de faux tracts dans le cadre de la campagne législative de 2017. Le tribunal correctionnel de Besançon rendra sa décision le 12 juin.

Un médecin du Jura meurt du Covid-19 : son épouse porte plainte

Médecin urgentiste à l'hôpital de Lons-le-Saunier, Éric Loupiac, 60 ans, est décédé le 23 avril 2020 du  Covid-19 après plus d'un mois passé en réanimation à Marseille. Il était alors le 10e médecin à mourir du Coronavirus en France.  Son épouse, Claire Loupiac a décidé de porter plainte contre l'agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté, contre le ministre de la santé Olivier Véran, sa prédecesseure Agnes Buzin et contre la direction de l'hôpital jurassien.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.86
ciel dégagé
le 26/05 à 0h00
Vent
3.43 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
49 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune