Ministre des Finances zone euro : "je connais bien le job" (Moscovici)

Publié le 02/10/2017 - 13:33
Mis à jour le 16/04/2019 - 13:35

Le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici a estimé ce lundi 2 octobre 2017 qu’un poste de ministre des Finances de la zone euro tel que proposé par la France devait « exister » et qu’il connaissait « bien le job ».

 ©
©

"Ce poste doit exister" et vise à "fusionner en effet les compétences qui sont les miennes, celles du Commissaire chargé de l'Economie et des Finances pour l'Europe, notamment pour la zone euro, et celles de la présidence de l'Eurogroupe", soit le groupe des ministres des Finances de la zone euro, a affirmé M. Moscovici sur la chaîne d'informations LCI.

"Il se trouve que j'ai été dans ma vie à la fois ministre des Finances et Commissaire chargé des affaires économiques et financières. Il n'y en a pas beaucoup. Je connais bien le job", a-t-il ajouté. Ce poste apporterait "plus de légitimité démocratique" et "plus d'efficacité" dans la politique économique européenne, selon lui.

Emmanuel Macron, qui doit recevoir dans la matinée le ministre allemand sortant des Finances Wolfgang Schäuble, souhaite créer un gouvernement économique de la zone euro, avec un ministre et un budget propres, contrôlés
par un parlement. Il "va essayer, j'imagine, de convaincre Wofgang Schäuble" sur ces propositions, a déclaré l'ancien ministre français de l'Economie et des Finances.

La chancelière allemande Angela Merkel a salué jeudi les propositions pour l'Europe du président français Emmanuel Macron à l'occasion d'un dîner "informel" sur le sujet organisé à Tallinn entre les dirigeants européens. Le président de l'Eurogroupe est le Néerlandais Jeroen Dijsselbloem.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Le stade Léo Lagrange bientôt équipé de 800 m2 de panneaux photovoltaïques

Le chiffre n’est pas négligeable. Si l’installation des panneaux photovoltaïques a un coût : 300.000 euros, elle permettra, à terme, d’économiser entre 30 à 35.000 euros par an, a précisé Anne Vignot, la maire de Besançon. Le projet sera soumis au vote des élus lors du Conseil municipal du 20 juin 2024.

La Région Bourgogne Franche-Comté lance une opération séduction pour attirer de nouveaux habitants

En ce premier semestre 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté préfigure une initiative inédite pour renforcer son attractivité résidentielle. Cette opération sans précédent vise concrètement à recruter dès le mois de septembre 2024 de futurs habitants. Prévu sur une première période de trois années, ce programme repose sur une dynamique collaborative initiée par la Région et de nombreux acteurs du territoire, et s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’attractivité globale initiée depuis 2017.

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.45
partiellement nuageux
le 23/06 à 0h00
Vent
1.5 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
96 %