Alerte Témoin

Miss France 2012 s'engage aux municipales en Alsace

Publié le 24/02/2014 - 16:53
Mis à jour le 24/02/2014 - 16:53

Delphine Wespiser, Miss France 2012, se lance en politique à l'occasion des municipales, où elle a choisi de figurer
sur la liste du maire sortant de son village natal de Magstatt-le-Bas (Haut-Rhin), a-t-on appris lundi auprès de l'intéressée. Sollicitée par les deux candidats têtes de liste aux municipales, l'ancienne reine de beauté a opté pour le maire sortant Lucien Bronner, sans étiquette, pour ses "qualités humaines" et parce qu'elle le connaît "depuis très longtemps".

delphine_wespiser_miss_france_2012.jpg
Delphine Wespiser ©Claude TRUONG-NGOC/ http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Delphine_Wespiser_Miss_France_2012.jpg

"Peut-être que si je n'avais pas été miss, ça ne serait jamais venu à l'idée (de faire de la politique). Mais cette expérience m'a fait grandir et connaître énormément de monde, de politiques, de chefs d'entreprise et au bout d'un moment, on a envie d'essayer", a déclaré à l'AFP la jeune femme de 21 ans, qui ne souhaite toutefois pas être "cataloguée comme la miss qui fait de la politique".

"Ca fait un moment que je m'investis pour l'Alsace et pour la défense du dialecte alsacien. J'avais aussi envie de m'investir localement dans mon petit village que j'apprécie et dans lequel je vis depuis toujours", a ajouté Delphine Wespiser, qui a "fait le choix de revenir vivre" à Magstatt-le-Bas, au nord de Mulhouse, après avoir vécu un an à Paris lorsqu'elle avait été élue Miss France.

"Ce n'est pas de l'amusement mais juste de l'investissement. Je pense que je peux apporter quelque chose à Magstatt, faire rayonner la commune en Alsace", a souligné Delphine Wespiser, devenue animatrice sur plusieurs chaînes de télévision et radio locales, outre ses fonctions d'"ambassadrice de la région".

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le Sénat vote d’une proposition de loi pour « faciliter les procurations pour lutter contre l’abstention »

Le Sénat a adopté mardi 2 juin 2020 la proposition de loi de Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, tendant à sécuriser l’établissement des procurations électorales et l’organisation du second tour des élections municipales de juin 2020.

Municipale 2020 : la victoire de Ludovic Fagaut « semble possible » selon Jean-Philippe Allenbach

Le candidat du Mouvement Franche-Comté au premier tour de l'élection municipale à Besançon Jean-Philippe Allenbach, qui avait tenté de rassembler les listes des Républicains et de La République en marche la semaine dernière, n'a pas réussi son coup. Selon lui, voter pour Eric Alauzet au second tour "revient donc à tout simplement gaspiller sa voix" tandis que "la victoire semble possible" pour Ludovic Fagaut.

Liste identique pour Anne Vignot et campagne "sobre"

Municipale Besançon • Arrivée en tête au soir du 15 mars 2020, Anne Vignot  mène la liste "Besançon par nature" (EELV - PS - PC - Génération.s). Elle  sera face à Ludovic Fagaut et Éric Alauzet pour une triangulaire au second tour de l'élection municipale du 28 juin. La liste, identique à celle du premier tour, a été confirmée à la préfecture du Doubs vendredi dernier...

Ludovic Fagaut confirme sa liste « Besançon Maintenant ! » : ce sera une triangulaire

Ce sera donc une triangulaire. Arrivé en seconde position derrière Anne Vignot (EELV - PS - PC Génération.s) avec 23,59% des suffrages exprimés et 1.900 voix d'écart, le LR Ludovic Fagaut a déposé sa liste "Besançon Maintenant" pour le second tour du 28 juin. Il n'y aura donc pas d'alliance avec Éric Alauzet. Les Bisontins devront choisir entre trois listes.

Second tour des municipales : mode d’emploi

Un second tour est nécessaire dans 15 % des communes en France. Si tout va bien, les électeurs de près de 5.000 communes françaises seront invités à voter le dimanche 28 juin 2020 pour ce deuxième tour des élections municipales qui auraient dû se tenir le 22 mars si le Coronavirus n'était pas passé par là. Comment cela va-t-il s'organiser ? Réponses à toutes vos questions…

La voiture d’Eric Alauzet prise pour cible : les réactions

Le député La République en marche et candidat à l'élection municipale de Besançon Eric Alauzet, a été la cible d'un acte de vandalisme dans la nuit de vendredi 29 au samedi 30 mai 2020. De nombreuses réactions en soutien à l'élu ont été publiées sur les réseaux sociaux, notamment de la part de ses rivaux au second tour.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.11
partiellement nuageux
le 05/06 à 0h00
Vent
1.27 m/s
Pression
1002 hPa
Humidité
98 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune