Miss International France : une Bisontine se lance dans la compétition…

Publié le 24/04/2019 - 13:32
Mis à jour le 07/05/2019 - 16:03

questions - réponses •

Après avoir reçu l'écharpe Miss international Bourgogne-Franche-Comté, la Bisontine Amal Wijdane a pour ambition de représenter la France au Japon. Pour cela, encore une étape est nécessaire, celle de la qualification à Roubaix le 2 juin 2019…

À 24 ans, Amal Wijdane espère  gagner le titre à Roubaix qui lui permettra de représenter la France à Tokyo pour la 59e élection de Miss International. Nous lui avons posé quelques questions :

Comment vous préparez-vous pour l'épreuve à Roubaix ?

Amal Wijdane : "Je m’organise chaque jour pour mettre en avant la page Facebook de Miss international Franche-Comté. Je contacte plusieurs mécènes, je me déplace dans leurs locaux. Avec mon travail cela n’est pas évident (Amal est aide-soignante dans plusieurs maisons de retraite à Besançon ainsi qu’en crèche). Je contacte également les partenaires par mails pour avoir davantage de soutiens. La création de la robe régionale a été réalisée grâce à un mécène".

Quelle expérience avez-vous dans le domaine du mannequinat ?

Amal Wijdane : "J'ai participé au concours Miss Doubs 2017 pour Miss France. J'ai ensuite participé à l’élection ambassadrice "class and chic" Franche-Comté 2018 puis à l'élection ambassadrice "class and chic" 2019 où j’ai obtenu le prix du public. Je suis aussi modèle photo et je me déplace dans toute la France pour mes "shooting".

Pourquoi voulez-vous vous présenter au concours miss international France au Japon?

Amal Wijdane : "Je veux représenter la France au Japon avec 80 autres pays. J'ai l’honneur de représenter ma région le 2 juin à Roubaix, et j’aimerais représenter la couleur de la France, ses valeurs, sa culture, sa richesse historique, sa gastronomie…"

Que vous apporte le concours personnellement ?

Amal Wijdane : "Cette candidature m’apporte beaucoup de confiance en moi. Elle me permet de rencontrer des personnes d'autres régions. C'est une fierté de représenter la Bourgogne-Franche-Comté à Roubaix. Ma candidature, elle me permet de vivre une expérience humaine avant tout. C'est un rêve de petite fille".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Raid Amazones 2022 : un coup de pouce pour deux Bisontines engagées avec l’association « SOS Préma »

Audrey Stoerkel et Orianne Muscillo, auxiliaires de puériculture en salle de naissance au CHRU de Besançon, ont décidé de participer à l’aventure et de participer au Raid Amazones en novembre 2022. Elles parrainent l'association "SOS Préma » qui aide à la prise en charge des bébés prématurés ainsi que de leurs parents.

20 % des habitants de Bourgogne-Franche-Comté en difficulté pour utiliser internet

Selon un récent rapport de l’Insee, 440.000 habitants de 15 ans et plus  n'ont pas utilisé internet au cours de l'année 2019. L’ouest de la Bourgogne Franche-Comté est encore plus concerné par cette "illettrisme numérique"  caractérisé par l'inaptitude à utilisé les outils numériques au quotidien.

Plus de 700 personnes présentes pour la marche militante contre l’homophobie et la transphobie à Besançon

Les agressions liées à l’orientation sexuelle sont en hausse depuis plusieurs années en France comme partout dans le monde. Face à cette recrudescence des agressions lgbtqiaphobes, des associations bisontines ont décidé de se rendre visibles à l’occasion du mois des fiertés lors d’une marche militante qui s'est déroulée ce samedi 21 mai 2022 à 14h00 au parc Micaud à Besançon.

Solidarité : un couple d’artistes bisontins vend des oeuvres pour aider l’Ukraine

L’actualité française a quelque peu pris le dessus sur l’actualité en Ukraine et pourtant, la guerre continue, des familles continuent de fuir le pays pendant que des femmes et des hommes luttent contre l’envahisseur russe. En solidarité, Marianne Blanchard, dessinatrice, et son compagnon Antony Maraux, artiste peintre, tous les deux originaires de Besançon, ont décidé de proposer quelques unes de leurs oeuvres dont une grande partie des bénéfices sera reversée à la Croix Rouge de Besançon.

Chantal Carroger, la directrice du CHU de Besançon, part en retraite

Après sept années passées à la direction générale du CHU de Besançon, Chantal Carroger quittera ses fonctions le 23 mai 2022 pour partir en retraite. L’intérim sera assuré par Emmanuel Luigi, actuel directeur général adjoint, jusqu’à la nomination d’un nouveau directeur général dont la prise de fonction débutera au 1er janvier 2023.
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.44
ciel dégagé
le 26/05 à 3h00
Vent
1.33 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
100 %

Sondage