Moins de bébés au premier trimestre 2021 en Bourgogne Franche-Comté : l'effet Covid-19 ?

Publié le 12/05/2021 - 14:48
Mis à jour le 12/05/2021 - 14:48

Neuf mois après le premier confinement de mi-mars à mi-mai 2020, l’Insee Bourgogne-Franche-Comté dresse un bilan de la natalité sur les trois premiers mois de l’année dans la région. Résultat : une baisse record de 13 % du nombre de naissances au 1er trimestre 2021 comparé à la même période de l’année précédente.

© D Poirier ©
© D Poirier ©

Le confinement aurait bien freiné les ardeurs des habitants de Bourgogne-Franche-Comté qui ont été plus frileux à l'idée de concevoir un enfant.

"On dénombre 3604 naissances sur la période janvier-février 2021 contre 4140 naissances sur la même période en 2020, soit une baisse de 13 %, davantage qu’en France (?8 %)" note l'Insee Bourgogne-Franche-Comté dans sa dernière étude. Cette baisse représente 536 naissances en moins par rapport à la même période en 2020. "C’est une des quatre régions les plus touchées par la première vague de Covid-19 avec la région Grand-Est, l’Île-de-France et les Hauts-de-France. Cependant, cette évolution est plus marquée en début d’année".

Janvier 2021 :  -17 % par rapport à janvier 2020 (-13 % au niveau national)

Baisse la plus forte depuis la fin du baby-boom en 1975.

"Les naissances de janvier 2021 sont les fruits de conceptions ayant eu lieu au cours du pic épidémique de la Covid-19, soit lors du premier confinement, ce qui a pu inciter les couples à reporter le projet de parentalité de quelques mois, voire à ne pas y donner suite".

Février 2021 : - 8 % par rapport à février 2020. (-5 %)

Reprise des naissances en mars 2021 : + 2%

  • 2096 naissances contre 2051 dénombrées en mars 2020 : les conceptions ont eu lieu en juin 2020, alors que la première vague de la pandémie touchait à sa fin.

Cette progression des naissances s’observe dans les autres régions de France métropolitaine, surtout dans les régions plus épargnées par la première vague (+ 6 % en Bretagne, + 5 % en Occitanie), plus timide dans les régions fortement touchées, + 1 % dans le Grand-Est. Le nombre de naissances a continué de décroître en Île-de-France (? 2 %).

Sur le 1er trimestre de l’année 2021, la baisse s’atténue grâce à la remontée du nombre de naissances au mois de mars. Le recul des naissances en Bourgogne-Franche-Comté de 8 % sur cette période est le second plus fort derrière la Corse (? 11 %), à égalité avec l’Île-de-France.

-12 % dans le Jura au premier trimestre 2021

Sur janvier et février 2021, les deux premiers mois de l’année, les naissances sont en baisse dans tous les départements de la région. La baisse la plus importante est observée dans le Jura (?24 %).

C’est la plus forte de l’ensemble des départements de la France et presque deux fois plus importante qu’au niveau régional ( -13 %).

Le recul des naissances s’observe également dans la Saône-et-Loire et l’Yonne, respectivement -16 % et -14 %. Elle est moins importante que la moyenne régionale en Côte-d’Or (-10 %) et dans le Doubs ( -11 %).

Le département de la Nièvre est celui qui est le moins impacté (? 5 %). Il est aussi le département le moins touché par la première vague de Covid-19.

Sur le 1er trimestre 2021, le recul est moindre. Il s’échelonne entre ? 4 % dans la Nièvre à ?12 % dans le Jura par rapport au 1er trimestre de l’année précédente.

©

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Problèmes de stationnement du personnel du CHU : un syndicat ouvre le parking de la direction à tous

À 6 heures du matin mercredi 10 avril 2024, des membres du syndicat Sud Santé Sociaux du CHU de Besançon ont ouvert les parkings de la direction entourant le bâtiment blanc à tous les personnels de l’établissement hospitalier. ”Se garer au CHU, c’est dur pout tout le monde, les privilèges, ça suffit !” selon le syndicat.

Pancartes et affiche anti-migrants : ”Le moment est grave pour toutes les femmes françaises” selon le collectif Némésis

Suite au dépôt de plainte et pendant a garde à vue de l’une de ses militantes ayant brandi une pancarte ”Violeurs étrangers dehors" et installé une affiche sur une façade, le collectif Némésis a publié un communiqué le 9 avril 2024 dans lequel il parle de ”véritable persécution”.

Recette du week-end : Brochettes de poulet à l’asiatique et au morbier

Pour ce week-end des 6 et 7 avril 2024, puisque la météo est au beau fixe, on vous propose de sortir dès à présent le barbecue ou presque ! On vous propose une recette de saison donc mais avec une touche locale bien sûr, pour cette recette de brochettes de poulet à l'asiatique et au morbier aop. 

Exploitation de l’aéroport Dole-Tavaux : une association dépose une requête au tribunal administratif

Serre Vivante, association de protection de la nature, a déposé, auprès du tribunal administratif de Besançon, une requête à l'encontre de la décision de la Direction de la sécurité de l'aviation civile Nord Est autorisant la société Edeis à exploiter l'aérodrome de Dole-Tavaux, a-t-on appris samedi 30 mars 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.89
partiellement nuageux
le 13/04 à 6h00
Vent
0.83 m/s
Pression
1029 hPa
Humidité
90 %