Alerte Témoin

Monsanto condamné : "une victoire" pour EELV

Publié le 15/09/2015 - 13:45
Mis à jour le 15/04/2019 - 11:55

La tête de liste régionale des écologistes de Bourgogne Franche-Comté, Cécile Prudhomme, se félicite de la condamnation de la multinationale Monsanto par la Cour d’appel de Lyon, ce 10 septembre. Un agriculteur de Charente, qui avait été intoxiqué par un herbicide, remporte un combat judiciaire de 10 ans.

Une première

Le 27 avril 2004, Paul François, céréalier, avait reçu au visage des vapeurs de Lasso, puissant désherbant produit par Monsanto, reconnu comme dangereux, et pourtant interdit tardivement en France en 2007.

Cette décision judiciaire qui admet pour la première fois la responsabilité de Monsanto est "un signe positif [donné] à des milliers d'agriculteurs qui manipulent chaque jour des produits toxiques qui les exposent à de graves maladies", selon l'élue locale EELV.

Non aux pesticides en Bourgogne Franche-Comté

"C'est une victoire", pour Cécile Prudhomme et les écologistes de Bourgogne Franche-Comté, qui profitent de ce communiqué pour réitèrer la demande d'EELV aux parlementaires, à savoir : "valider l'interdiction des néonicotinoïdes, insecticides incriminés dans le déclin des pollinisateurs, dans le cadre du projet de loi biodiversité en janvier 2016."

Les élus EELV entendent réduire la dépendance aux pesticides en Bourgogne Franche-Comté, "grâce au développement massif de l'agriculture biologique, en soutenant les conversions et les installations de jeunes exploitants, en augmentant la part de produits biologiques locaux dans les cantines des lycées, et en aidant les collectivités à ne plus utiliser de pesticides et d'herbicides dans l'entretien des espaces publics."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Peut-on faire pousser un palmier en Franche-Comté ?

Avec l'été qui approche à grands pas vient l'envie de retourner dans son jardin. Et même en Franche-Comté, certains d'entre nous rêvent pour leur espace vert de bambous, cactus, bananiers, palmiers et autres plantes exotiques. Problème : ces végétaux originaires de pays chauds pourront-ils s'adapter au climat régional peu clément une fois l'été passé ? maCommune.info vous donne ses conseils pour réussir à créer et garder en vie votre jardin exotique…

Touche pas au blaireau

EELV Bourgogne-Franche-Comté s'inquiète de la chasse sous terre au blaireau. Le parti explique que 49 consultations publiques sont en cours pour des projets d'arrêtés qui prévoient d'autoriser, pour la saison prochaine, la vénerie sous terre. Les départements de la Nièvre, la Côte d’Or, le Doubs et la Saône-et-Loire sont concernés 

Risque de sécheresse pour 53 départements

Plus de la moitié des départements français sont exposés à des degrés divers à un risque de sécheresse estivale, selon une prévision rendue publique jeudi par le ministère de la transition écologique et solidaire, qui veut ainsi améliorer l'anticipation à ce phénomène. La Haute-Saône fait partie des 11 départements où le risque est "très probable". Dans les autres départements de Bourgogne-Franche-Comté, le risque est "probable".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.22
légère pluie
le 04/06 à 12h00
Vent
4.43 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
96 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune