Municipale 2020 : Alexandra Cordier soutient officiellement Ludovic Fagaut

Publié le 18/06/2020 - 15:30
Mis à jour le 19/06/2020 - 08:47

C’est désormais officiel. Alexandra Cordier, ex- référente départementale LREM et candidate (Ensemble !) dissidente au premier tour des municipales à Besançon soutenue par le maire sortant LREM, a apporté jeudi son soutien au candidat LR Ludovic Fagaut.
 

Le 15 mars 2020, la liste de Mme Cordier avait enregistré 4,57 % des suffrages. La « grande majorité » de sa liste a choisi de se positionner en faveur de la
liste Les Républicains en raison des « similitudes de programme« , a-t-elle expliqué aux côtés de Ludovic Fagaut.

Le maire sortant LREM de Besançon, Jean-Louis Fousseret, qui ne se représentait pas, n’a pour l’instant apporté son soutien à aucun des trois candidats en lice pour le second tour.

Tout comme Jean-Philippe Allenbach lors d'une conférence de presse vendredi dernier et Didier Gendraud (ancien adjoint du maire), Alexandra Cordier apporte son soutien à Ludovic Fagaut pour le second tour de l'élection bisontine.

"C'est un soutien clair et précis à un projet, à un programme, ce n'est pas un soutien de parti aux Républicains", 

Alexandra Cordier a précise que sa décision était "un choix de raison" : "La majorité de notre liste "Ensemble !" d'accompagner Ludovic Fagaut. C'est un soutien clair, très précis à un projet, à un programme. Ce n'est pas un soutien à un parti ni aux Républicains. Nous apportons nos différences pour faire en sorte que Besançon puisse grandir", explique  l'ancienne référente départementale En marche, exclue du parti présidentiel en précisant que dix personnes de la Liste Ensemble "ont préféré rester neutres".

Une information qui interpelle puisque le maire de Besançon Jean-Louis Fousseret, socialiste puis En marche, était sur la liste (position non éligible) d'Alexandra Cordier. Qu'en pense-t-il ? Le maire ne s'est pas encore exprimé, mais il pourrait le faire très prochainement selon l'ex-candidate qui se revendique désormais "Centre-droit" : "Il faudra interroger le maire directement sur ce sujet. Il prendra la parole la semaine prochaine pour apporter sa vision des choses. Je ne veux pas parler en son nom. Il fait partie de nos discussions. Je crois aussi que sa posture de maire doit rester la même jusqu'au 28 juin. Il s'occupe encore de beaucoup de choses".

Un nouveau soutien pour Ludovic Fagaut

"Après l'UDI, Agir et le Mouvement Franche-Comté (...) c'est un nouveau soutien avec Alexandra Cordier et son équipe", a salué M. Fagaut, second au soir du premier tour avec 23,59 % des voix et qui se pose en alternative électorale face à la liste "de coalition rouge, verte, poussant à l'extrême gauche" portée par Anne Vignot.

La candidate écologiste était arrivée largement en tête du premier tour (31,21 %) avec une liste d'union de la gauche EELV-PS-PCF-Génération.s. Pour le second, elle n'a en revanche pas trouvé d'accord avec la liste de la France Insoumise, en mesure de fusionner avec 8,28 %.

Alexandra Cordier s'était présentée à l'élection municipale sans avoir obtenu l'investiture du parti présidentiel, accordée au député LREM Eric Alauzet (ex-Vert) qui se maintient, avec  18,88 % des suffrages obtenus en mars.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

2 commentaires

Laisser un commentaire

Politique

Huit ans après la fusion, le Mouvement Franche-Comté lance une nouvelle pétition pour séparer la Bourgogne de la Franche-Comté

Le Mouvement Franche-Comté, présidé par Jean-Philippe Allenbach, a lancé ce dimanche 15 janvier, une nouvelle pétition pour la séparation de la Bourgogne et de la Franche-Comté, soit huit ans, quasi jour pour jour, après la fusion des régions.

Menaces sur le développement ferroviaire du centre Franche-Comté : des élus alertent l’État et la Région

DOSSIER • Plusieurs élus du pôle métropolitain Centre Franche-Comté et de six agglomérations de Franche-Comté ont signé une déclaration commune publiée le 4 janvier 2023 pour le développement ferroviaire dans la région. Objectif : alerter sur les menaces qui pèsent aujourd’hui sur plusieurs lignes de train sur le territoire.

La ministre déléguée à la transition écologique en visite officielle en Haute-Saône le 6 janvier

Dominique Faure, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité, se rendra en Haute-Saône, à Vesoul, le vendredi 6 janvier 2023.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -3.86
nuageux
le 27/01 à 6h00
Vent
2.25 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
94 %