Alerte Témoin

Municipales 2014 : les trois "grands projets" urbains de Jacques Grosperrin

Publié le 14/02/2014 - 16:58
Mis à jour le 14/02/2014 - 16:58

Dans son programme dans le cadre de sa campagne pour les élections municipales 2014 à Besançon, Jacques Grosperrin, le candidat UMP, propose trois "grands projets" pour la ville s'il est élu. Il s'agit du "Pôle St Jacques", du "Port Citadelle" et d'une "smart city".

grosperrin_discours.jpg
Jacques Grosperrin en 2014 ©Alexane Alfaro

Smart City : ville "intelligente" pour demain

"On veut faire rentrer Besançon dans le troisième millénaire. On s'inspire essentiellement de la ville d'Amsterdam" précise Jacques Grosperrin.

  • Une gestion de l'énergie et le concept de Grid City développé au travers de l'implantation de bâtiments à énergie positive et d'infrastructures productrices d'énergie comme les micro-barrages. Objectif : rendre la ville autonome.
  • Une gestion de la mobilité via la création d'un pôle multimodal de transports doux mais aussi la mise en œuvre d'un parking relais touristique. Objectif : créer de la fluidité
  • Une gestion de la tranquilité publique avec la mise en œuvre d'un réseau de caméras de vidéo protection en wifi public
  • Une gestion intégrée par l'Open Data afin de permettre la libre circulation de l'information et son exploitation
  • Une gestion de l'attractivité commerciale par la mise en œuvre d'applications comme le paiement sans contact et les offres commerciales en alerte de géolocalisation smartphone
  • Une gestion du développement économique avec l'open data effectif afon de permettre aux développeurs informatiques de créer de nouvelles applications
  • Une gestion du trafic par l'interconnexion des feux tricolores et leur adaptabilité au flux de véhicules
  • Une gestion de la santé par la télémédecine et téléassistance pour accompagner le vieillissement de nos habitants
  • Une gestion des services publics avec la mise en œuvre de virtualisation des documents administratifs
  • Une gestion de l'éducation avec l'enseignement à distance
  • Une gestion de la communication avec l'envoi continu des informations utiles aux habitants.

Pôle St Jacques : lancer un cluster d'industrie culturelle et créative

"Si on veut transformer la ville de Besançon, si on veut la faire passer dans le troisième millénaire, il va falloir commencer par son cœur et le cœur de la ville de Besançon c'est l'hôpital Saint Jacques. On ne veut pas mettre une maison de retraite mais on veut faire une zone économique de réflexion, c'est-à-dire l'industrie culturelle et créative" indique le candidat.

  • Un campus numérique dédié : bâtiments connectés, télétravail (cowoorking), ateliers de prototypage (fab-lab), salles de conférence, palais des congrès de 1.500 places
  • Un foyer d'innovation et de rencontre des talents et des compétences : ingénieurs, artistes, communicants, développeurs, étudiants
  • Un lieu d'expérimentation, d'exploitation et de vente des produits, services et applications crées sur le secteur public et privé
  • Un centre commercial regroupant des commerces high-tech, des galeries d'artistes et des boutiques "geeks" appliquant le concept de vitrines web (web-to-store).

Port citadelle : créer un lieu multimodal dédié au tourisme

"Ce projet sera soumis à l'avis des Bisontins. Notre idée est de créer un espace touristique et une zone ludique et culturelle" précise le candidat.

  • Un site préservé de l'habitat dans le cadre d'une démarche de développement durable active (déconstruction de la Rhodia), protection du fond de vallée
  • Un lieu de découverte de la faune et de la nature locale : aquarium, insectarium, vivarium et ferme comtoise, composantes de la Citadelle réimplantées et développées en leader européen du patrimoine naturel jurassien
  • Un lieu de sport nature de proximité (kayak, vtt, randonnée, parcours santé)
  • Un lieu de loisir culturel multi activité : musiques actuelles, spectacle vivant à la citadelle, événement-concert de plain air
  • Un site d'accès au patrimoine Unesco de la citadelle via un téléphérique et un pont d'accès à la rive des Près de Vaux
  • Un site producteur d'énergie : micro-barrages, hydo-éoliennes
  • Un pôle intermodal touristique : accès via un nouveau pont, parking relais, petit train, halte fluviale, extension du port et gare-cycle, départ des boucles de randonnée.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le Sénat vote d’une proposition de loi pour « faciliter les procurations pour lutter contre l’abstention »

Le Sénat a adopté mardi 2 juin 2020 la proposition de loi de Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, tendant à sécuriser l’établissement des procurations électorales et l’organisation du second tour des élections municipales de juin 2020.

Municipale 2020 : la victoire de Ludovic Fagaut « semble possible » selon Jean-Philippe Allenbach

Le candidat du Mouvement Franche-Comté au premier tour de l'élection municipale à Besançon Jean-Philippe Allenbach, qui avait tenté de rassembler les listes des Républicains et de La République en marche la semaine dernière, n'a pas réussi son coup. Selon lui, voter pour Eric Alauzet au second tour "revient donc à tout simplement gaspiller sa voix" tandis que "la victoire semble possible" pour Ludovic Fagaut.

Liste identique pour Anne Vignot et campagne "sobre"

Municipale Besançon • Arrivée en tête au soir du 15 mars 2020, Anne Vignot  mène la liste "Besançon par nature" (EELV - PS - PC - Génération.s). Elle  sera face à Ludovic Fagaut et Éric Alauzet pour une triangulaire au second tour de l'élection municipale du 28 juin. La liste, identique à celle du premier tour, a été confirmée à la préfecture du Doubs vendredi dernier...

Ludovic Fagaut confirme sa liste « Besançon Maintenant ! » : ce sera une triangulaire

Ce sera donc une triangulaire. Arrivé en seconde position derrière Anne Vignot (EELV - PS - PC Génération.s) avec 23,59% des suffrages exprimés et 1.900 voix d'écart, le LR Ludovic Fagaut a déposé sa liste "Besançon Maintenant" pour le second tour du 28 juin. Il n'y aura donc pas d'alliance avec Éric Alauzet. Les Bisontins devront choisir entre trois listes.

Second tour des municipales : mode d’emploi

Un second tour est nécessaire dans 15 % des communes en France. Si tout va bien, les électeurs de près de 5.000 communes françaises seront invités à voter le dimanche 28 juin 2020 pour ce deuxième tour des élections municipales qui auraient dû se tenir le 22 mars si le Coronavirus n'était pas passé par là. Comment cela va-t-il s'organiser ? Réponses à toutes vos questions…

La voiture d’Eric Alauzet prise pour cible : les réactions

Le député La République en marche et candidat à l'élection municipale de Besançon Eric Alauzet, a été la cible d'un acte de vandalisme dans la nuit de vendredi 29 au samedi 30 mai 2020. De nombreuses réactions en soutien à l'élu ont été publiées sur les réseaux sociaux, notamment de la part de ses rivaux au second tour.

Le marcheur Collomb s’allie aux Républicains à Lyon : de quoi donner des idées à Besançon ?

Le maire de Lyon et ex-ministre de l'Intérieur décide de s'allier avec François-Noël Buffet, le candidat LR. Un retrait des élections métropolitaines de Lyon pour faire barrage aux écologistes.. En échange le LR Étienne Blanc, proche de Wauquiez, laisse la tête de liste à la mairie de Lyon à Yann Cucherat, protégé de Gérard Collomb. Une situation inédite en Macronie.

Le plan Ségur inclut « tout le monde », y compris les ambulanciers, selon Olivier Véran

"Tout le monde est inclus" dans le plan Ségur, y compris les ambulanciers, a assuré vendredi 29 mai 2020 le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, dans une réponse aux manifestations d'hospitaliers qui réclament depuis plusieurs semaines des hausses de salaires pour l'ensemble des quelque 100 professions du secteur.

« La Bourgogne-Franche-Comté repasse en vert, une décision majeure pour l’économie régionale » (M-G Dufay)

Le Premier ministre a annoncé que la région Bourgogne-Franche-Comté sera classée parmi les zones “vertes” à partir du 2 juin.  Pour la présidente du conseil régional, Marie-Guite Dufay, "il s’agit d’une décision d’une importance majeure pour le territoire. Le classement en zone rouge de la Bourgogne-Franche-Comté depuis le 7 mai constituait un véritable handicap pour l’économie régionale et l’attractivité du territoire. Selon les données publiées par Santé Publique France, le gouvernement n’avait d'autres choix que de lever ces conditions restrictives, au risque d’installer durablement la situation d’une France à deux vitesses."
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.75
pluie modérée
le 04/06 à 0h00
Vent
2.32 m/s
Pression
1002 hPa
Humidité
97 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune