Municipales 2014 : les trois "grands projets" urbains de Jacques Grosperrin

Publié le 14/02/2014 - 16:58
Mis à jour le 14/02/2014 - 16:58

Dans son programme dans le cadre de sa campagne pour les élections municipales 2014 à Besançon, Jacques Grosperrin, le candidat UMP, propose trois "grands projets" pour la ville s'il est élu. Il s'agit du "Pôle St Jacques", du "Port Citadelle" et d'une "smart city".

grosperrin_discours.jpg
Jacques Grosperrin ©Alexane
PUBLICITÉ

Smart City : ville « intelligente » pour demain

« On veut faire rentrer Besançon dans le troisième millénaire. On s’inspire essentiellement de la ville d’Amsterdam » précise Jacques Grosperrin.

  • Une gestion de l’énergie et le concept de Grid City développé au travers de l’implantation de bâtiments à énergie positive et d’infrastructures productrices d’énergie comme les micro-barrages. Objectif : rendre la ville autonome.
  • Une gestion de la mobilité via la création d’un pôle multimodal de transports doux mais aussi la mise en œuvre d’un parking relais touristique. Objectif : créer de la fluidité
  • Une gestion de la tranquilité publique avec la mise en œuvre d’un réseau de caméras de vidéo protection en wifi public
  • Une gestion intégrée par l’Open Data afin de permettre la libre circulation de l’information et son exploitation
  • Une gestion de l’attractivité commerciale par la mise en œuvre d’applications comme le paiement sans contact et les offres commerciales en alerte de géolocalisation smartphone
  • Une gestion du développement économique avec l’open data effectif afon de permettre aux développeurs informatiques de créer de nouvelles applications
  • Une gestion du trafic par l’interconnexion des feux tricolores et leur adaptabilité au flux de véhicules
  • Une gestion de la santé par la télémédecine et téléassistance pour accompagner le vieillissement de nos habitants
  • Une gestion des services publics avec la mise en œuvre de virtualisation des documents administratifs
  • Une gestion de l’éducation avec l’enseignement à distance
  • Une gestion de la communication avec l’envoi continu des informations utiles aux habitants.

Pôle St Jacques : lancer un cluster d’industrie culturelle et créative

« Si on veut transformer la ville de Besançon, si on veut la faire passer dans le troisième millénaire, il va falloir commencer par son cœur et le cœur de la ville de Besançon c’est l’hôpital Saint Jacques. On ne veut pas mettre une maison de retraite mais on veut faire une zone économique de réflexion, c’est-à-dire l’industrie culturelle et créative » indique le candidat.

  • Un campus numérique dédié : bâtiments connectés, télétravail (cowoorking), ateliers de prototypage (fab-lab), salles de conférence, palais des congrès de 1.500 places
  • Un foyer d’innovation et de rencontre des talents et des compétences : ingénieurs, artistes, communicants, développeurs, étudiants
  • Un lieu d’expérimentation, d’exploitation et de vente des produits, services et applications crées sur le secteur public et privé
  • Un centre commercial regroupant des commerces high-tech, des galeries d’artistes et des boutiques « geeks » appliquant le concept de vitrines web (web-to-store).

Port citadelle : créer un lieu multimodal dédié au tourisme

« Ce projet sera soumis à l’avis des Bisontins. Notre idée est de créer un espace touristique et une zone ludique et culturelle » précise le candidat.

  • Un site préservé de l’habitat dans le cadre d’une démarche de développement durable active (déconstruction de la Rhodia), protection du fond de vallée
  • Un lieu de découverte de la faune et de la nature locale : aquarium, insectarium, vivarium et ferme comtoise, composantes de la Citadelle réimplantées et développées en leader européen du patrimoine naturel jurassien
  • Un lieu de sport nature de proximité (kayak, vtt, randonnée, parcours santé)
  • Un lieu de loisir culturel multi activité : musiques actuelles, spectacle vivant à la citadelle, événement-concert de plain air
  • Un site d’accès au patrimoine Unesco de la citadelle via un téléphérique et un pont d’accès à la rive des Près de Vaux
  • Un site producteur d’énergie : micro-barrages, hydo-éoliennes
  • Un pôle intermodal touristique : accès via un nouveau pont, parking relais, petit train, halte fluviale, extension du port et gare-cycle, départ des boucles de randonnée.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.51
nuageux
le 19/07 à 6h00
Vent
2.67 m/s
Pression
1017.07 hPa
Humidité
89 %

Sondage