Municipales 2020 : le candidat En Marche "officiellement" désigné le 10 juillet 2019

Publié le 04/07/2019 - 12:08
Mis à jour le 05/07/2019 - 08:20

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

alauzet cordier en marche besancon
Éric Alauzet et Alexandra Cordier © DR
PUBLICITÉ

« En Marche » connaît bien des atermoiements pour dévoiler le nom du candidat choisi par le parti pour Besançon. Passons l’épisode d’un troisième candidat, le jeune dirigeant d’entreprise de 24 ans Valentin Lamielle (Lamster) qui a posé sa candidature en dernière minute par écrit au parti. Il n’a finalement pas été auditionné. En Marche lui a conseillé de se rapprocher des deux autres candidats qui ont passé leur grand oral devant la CNI.

La commission nationale d’investiture propose au bureau exécutif qui valide et officialise l’investiture ou le soutien du parti pour les municipales de mars 2020.

« La décision sera prise en tout début de semaine » assurait-on vendredi dernier. Lundi 1er juillet, alors que la ministre en charge des collectivités territoriales Jacqueline Gourault était à Besançon, Éric Alauzet n’en savait étonnement pas plus alors que le durant le week-end le tweet d’un journaliste de BFM TV indiquait que, selon un proche d’Emmanuel Macron, le député du Doubs est bien investi.

 

« Nous ne sommes pas inquiets » répétait-on la semaine dernière dans le camp Alauzet. Sauf que le 1er juillet en début de soirée, la ville de Besançon  était absente dans les investitures de la 2e vague d’En Marche. Si la décision est prise, pourquoi ne pas l’annoncer ? Les réponses sont nébuleuses. Les explications le sont tout autant.

L’annonce aurait été retardée afin de ne pas froisser Jean-Louis Fousseret, maire marcheur de la première heure et premier soutien d’Alexandra Cordier. La proche conseillère du maire et référente En Marche dans le Doubs, a fait une pause en début de semaine, et ne souhaite pas commenter. « J’attends la décision de la CNI et du bureau exécutif la semaine prochaine… »

Des tractations sont-elles toujours en cours en coulisses ? Les résultats du sondage IFOP commandé par « En Marche » pour les municipales auprès de 700 personnes à Besançon est-il à l’origine de ce report ? Alauzet serait en tête. Il serait suivi de près par Alexandra Cordier.

Quoi qu’il arrive, les deux candidats à l’investiture ont « signé » et se sont engagés à soutenir le candidat investi. Dans le contexte d’inimitié qui règne désormais entre les deux camps, difficile de croire à une éventuelle future alliance. À Besançon, le Nouveau Monde « En Marche » ressemble étrangement à l’Ancien Monde… 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

"Liste Utinam" • Le régionaliste a tenu une conférence de presse jeudi 18 juillet 2019 afin de faire connaître sa candidature officielle pour l'élection municipale de mars 2020à Besançon. Jean-Philippe Allenbach dit avoir déjà au moins une vingtaine de noms sur sa liste et dévoile les propositions que les autres candidats " ne pourront pas lui prendre". 

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.86
couvert
le 20/07 à 9h00
Vent
6.67 m/s
Pression
1014.43 hPa
Humidité
50 %

Sondage