Alerte Témoin

“Besançon Générations Citoyennes” veut être une alternative à l’abstention

Publié le 19/02/2014 - 17:49
Mis à jour le 08/03/2014 - 13:48

Des colistiers issus à 96% de la société civile avec un moyenne d’âge de 39 ans : Frank Monneur, la tête de la liste de “Besançon Génération Citoyennes”, a souhaité une liste composée de diverses compétences, mais surtout “qui ressemble aux Bisontins”.  Après la liste, il a dévoilé son programme... 

Bien entouré d’une partie de son équipe et notamment par Didier Gendraud, Frank Monneur a distillé ce mercredi matin (19 février 2014) dans son local de campagne du 117 Grande Rue, les grandes lignes de sa campagne et ses propositions pour Besançon. “Ce programme nous l’avons construit tous ensemble. Huit groupes de travail se sont régulièrement réunis. Nous présentons aujourd’hui la synthèse de notre réflexion”.  Didier Gendraud renchérit : “ La démocratie participative, on ne la décrète pas. On l’applique, nous…” Premier pic à l’égard de Jean-Louis Fousseret. 

Se démarquer de Jean-Louis Fousseret… 

Rappelons que les deux hommes sont conseillers municipaux de l’actuelle majorité socialiste et qu’ils n’ont pas été choisis sur la lite “Fousseret”. S’ils assument leur appartenance à la majorité sortante et les votes “solidaires” au conseil municipal, l’enjeu pour eux est aujourd'hui de se démarquer en apportant une image “jeune” de la politique. “Sur la désertification des commerces du centre-ville, cela fait plus de trois ans que l’on a alerté le maire”, s’étonne Frank Monneur qui souhaite créer un fonds municipal d’investissement pour le rachat et la rénovation des fonds de commerce non repris. Concernant l’attractivité de la ville, l’équipe de Besançon Generation Citoyennes estime que le classement des fortifications est un capital touristique qui n’a pas été exploité. Concernant "Saintt-Jacques", la tête de liste s’étonne de la lenteur de ce dossier. “Cela fait dix ans que l’on sait que le site sera déserté en 2015”.  Pour lui, hors de question d’y placer un centre commercial. Il compte y installer un centre des congrès,  une grande crèche municipale et la bibliothèque municipale et universitaire. 

Un “Global Package” pour l’installation de nouvelles entreprises

Pour inciter les entreprises à s’installer, l’équipe souhaite embaucher des “globe-trotters de l’économie”, sorte d’ambassadeurs sillonnant la France et les salons professionnels pour vanter les atouts de la capitale comtoise. “Il faut renforcer les équipes en charge du développement économique et se donner les moyens d’attirer les entrepreneurs, pourquoi pas faire appel à des experts du monde industriel, du monde économique sur des missions courtes . L’emploi doit être notre priorité…” 

Un “pont suisse” d’environs 20 millions d’euros 

Sur le dossier circulation, Frank Monneur estime que le schéma actuel est arriéré “d’une quarantaine d’années”. Il propose une extension du secteur piétonnier et  souhaite en finir avec les "bus bruyants et polluants" au coeur de ville pour les remplacer par des navettes, à terme électriques, de petite capacité. Autre idée : la création d’un pont “suisse” en bas de la côte de Morre et orienter les véhicules vers un parking relais d’au moins 500 places aux Prés de Vaux d’où partirait un BHSN (bus à haut niveau de servie) en site propre sur 10 km qui desservirait Micaud, la Gare Viotte, le haut de Battant, la Bouloie, Témis, la halte ferroviaire d’école Valentin et la ZAC de Valentin. 

Sur la question du financement des peojet, l’équipe souhaite explique qu’elle fera face à ses choix. “ Besançon un budget d’investissement de 50 millions d’euros par an. 300 millions sur une mandature. ce n’est pas rien ! Sur le projet d’un parc aqualudique (environ 40 millions d’euros)  que nous pensons installé dans le secteur des Pré de Vaux, nous pensons à un partenariat public/ privé avec la création d’une fosse pour les plongeurs…” 

"Il y a un besoin de renouveau...” 

On fait du porte-à-porte depuis plusieurs semaines et l’on sent que l’idée d’une liste non accolée à un parti politique plait. (…) ” indique Frank Monneur “Certes, ça ne vaut pas un bulletin de vote dans l’urne, mais on sent qu’il y a un vrai besoin de changement et de fraicheur…” Il compte non seulement séduire les "déçus" de Jean-louis Fousseret mais souhaite jouer la carte "apolitique" et société civile. Pour M. Monneur, sa liste est "l"alternative à l'abstention"" Un argument qui peut faire mouche...

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut : pour une vi(ll)e « plus durable » et une « écologie du bon sens »

Le candidat LR Ludovic Fagaut a choisi la journée internationale de l'environnement et s'est installé sur le toit de l'espace coworking l'Épicerie, place de la Révolution pour présenter son programme écologique. Face la candidate Anne Vignot (EELV - PS - PC - Génération.s), il a égrainé quelques une de ses idées : de "Terra Vesontio" aux Vaîtes à la promotion des producteurs locaux, mais également des 30.000 arbres plantés au doublement du nombre de kilomètres de voies cyclables.

Le Sénat vote d’une proposition de loi pour « faciliter les procurations pour lutter contre l’abstention »

Le Sénat a adopté mardi 2 juin 2020 la proposition de loi de Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, tendant à sécuriser l’établissement des procurations électorales et l’organisation du second tour des élections municipales de juin 2020.

Municipale 2020 : la victoire de Ludovic Fagaut « semble possible » selon Jean-Philippe Allenbach

Le candidat du Mouvement Franche-Comté au premier tour de l'élection municipale à Besançon Jean-Philippe Allenbach, qui avait tenté de rassembler les listes des Républicains et de La République en marche la semaine dernière, n'a pas réussi son coup. Selon lui, voter pour Eric Alauzet au second tour "revient donc à tout simplement gaspiller sa voix" tandis que "la victoire semble possible" pour Ludovic Fagaut.

Liste identique pour Anne Vignot et campagne "sobre"

Municipale Besançon • Arrivée en tête au soir du 15 mars 2020, Anne Vignot  mène la liste "Besançon par nature" (EELV - PS - PC - Génération.s). Elle  sera face à Ludovic Fagaut et Éric Alauzet pour une triangulaire au second tour de l'élection municipale du 28 juin. La liste, identique à celle du premier tour, a été confirmée à la préfecture du Doubs vendredi dernier...

Ludovic Fagaut confirme sa liste « Besançon Maintenant ! » : ce sera une triangulaire

Ce sera donc une triangulaire. Arrivé en seconde position derrière Anne Vignot (EELV - PS - PC Génération.s) avec 23,59% des suffrages exprimés et 1.900 voix d'écart, le LR Ludovic Fagaut a déposé sa liste "Besançon Maintenant" pour le second tour du 28 juin. Il n'y aura donc pas d'alliance avec Éric Alauzet. Les Bisontins devront choisir entre trois listes.

Second tour des municipales : mode d’emploi

Un second tour est nécessaire dans 15 % des communes en France. Si tout va bien, les électeurs de près de 5.000 communes françaises seront invités à voter le dimanche 28 juin 2020 pour ce deuxième tour des élections municipales qui auraient dû se tenir le 22 mars si le Coronavirus n'était pas passé par là. Comment cela va-t-il s'organiser ? Réponses à toutes vos questions…
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.96
légère pluie
le 06/06 à 0h00
Vent
5.47 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
96 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune