Noël, un moment de joie mais aussi de stress pour les Français

Publié le 24/11/2016 - 10:26
Mis à jour le 24/11/2016 - 10:27

Si 8 Français sur 10 considèrent Noël avant tout comme un moment de joie et de convivialité, pour nombre d'entre eux c'est aussi une source de stress et de contraintes, selon plusieurs études publiées cette fin d'année 2016.

dsc_2600.jpg
Image d'illustration @carvy

Sondage

PUBLICITÉ

Selon un sondage Opinionway pour l’assureur Amaguiz, réalisé fin octobre auprès de 1.029 personnes et publiée mercredi 23 novembre 2016, 35% des Français voient les fêtes de Noël comme « une obligation » qu’ils « redoutent ». Une autre étude Yougov pour MaReduc sur un échantillon représentatif de 1.222 personnes montrait également début novembre que 19% des personnes interrogées jugeaient les fêtes de fin d’année comme un moment stressant, solitaire voire déprimant.

Parmi ces stressés de Noël, les sources d’angoisse apparaissent multiples : si les dépenses excessives sont en tête (54%) des désagréments possibles de la période selon Yougov, la crainte de voir ressurgir des tensions et disputes familiales est présente chez respectivement 34% (Yougov) et 36% (Opinionway) des sondés.

A la limite de la corvée

Parmi les autres inquiétudes, se retrouve pêle-mêle : le risque de prendre du poids à cause de repas trop copieux (30%), la crainte de se blesser en
ouvrant des huîtres (10%), ou celle d’un incendie provoqué par les décorations lumineuses du sapin (8%).

Au-delà des angoisses que la période provoque, certains l’assimilent également à une suite d’obligations, à la limite de la corvée. Parmi les contraintes les plus fréquemment citées: trouver des idées cadeaux pour ses proches (57%), les difficultés à rassembler toute la famille (56%) ou l’obligation de multiplier les soirées (47%). Pour 45% des Français, Noël est même désormais synonyme de marathon épuisant.

Une fête « qui reste magique »

Malgré tout, la magie de Noël n’a pas pour autant totalement disparu : selon les deux études, entre 82% (OpinionWay) et 86% des Français vont le célébrer et le considèrent encore comme un moment convivial à partager avec ses proches. 15% déclarent que c’est une « fête qui reste magique » et qu’ils « attendent avec impatience ».

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

Les "Licra" (ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) de Besançon et Dijon ont annoncé qu’elles accompagneraient la mère voilée dans ses démarches en estimant qu’elle ne méritait pas le bruit et la fureur alors qu’« elle accomplissait un paisible devoir civique » en accompagnant la classe de son fils au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. 

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

La mère voilée originaire de Belfort qui a déclenché malgré elle la sortie du RN  Julien Odoul au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté s'exprime dans un entretien au site islamophobie.net du collectif contre l'islamophobie en France. Elle souhaite que son fils "passe à autre chose" mais semble garder un goût amer de cette expérience... 

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Ce mardi 15 octobre 2019, un collectif de 90 personnalités, dont l'acteur Omar Sy, demande "urgemment" à Emmanuel Macron de condamner "l'agression" dont a été victime la femme voilée prise à partie par un élu RN alors qu'elle accompagnait une sortie scolaire au conseil régional de Bourgogne-Franche Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.25
légère pluie
le 21/10 à 6h00
Vent
0.91 m/s
Pression
1016.94 hPa
Humidité
94 %

Sondage