Noël, un moment de joie mais aussi de stress pour les Français

Publié le 24/11/2016 - 10:26
Mis à jour le 24/11/2016 - 10:27

Si 8 Français sur 10 considèrent Noël avant tout comme un moment de joie et de convivialité, pour nombre d'entre eux c'est aussi une source de stress et de contraintes, selon plusieurs études publiées cette fin d'année 2016.

Sondage

Selon un sondage Opinionway pour l'assureur Amaguiz, réalisé fin octobre auprès de 1.029 personnes et publiée mercredi 23 novembre 2016, 35% des Français voient les fêtes de Noël comme "une obligation" qu'ils "redoutent". Une autre étude Yougov pour MaReduc sur un échantillon représentatif de 1.222 personnes montrait également début novembre que 19% des personnes interrogées jugeaient les fêtes de fin d'année comme un moment stressant, solitaire voire déprimant.

Parmi ces stressés de Noël, les sources d'angoisse apparaissent multiples : si les dépenses excessives sont en tête (54%) des désagréments possibles de la période selon Yougov, la crainte de voir ressurgir des tensions et disputes familiales est présente chez respectivement 34% (Yougov) et 36% (Opinionway) des sondés.

A la limite de la corvée

Parmi les autres inquiétudes, se retrouve pêle-mêle : le risque de prendre du poids à cause de repas trop copieux (30%), la crainte de se blesser en
ouvrant des huîtres (10%), ou celle d'un incendie provoqué par les décorations lumineuses du sapin (8%).

Au-delà des angoisses que la période provoque, certains l'assimilent également à une suite d'obligations, à la limite de la corvée. Parmi les contraintes les plus fréquemment citées: trouver des idées cadeaux pour ses proches (57%), les difficultés à rassembler toute la famille (56%) ou l'obligation de multiplier les soirées (47%). Pour 45% des Français, Noël est même désormais synonyme de marathon épuisant.

Une fête "qui reste magique"

Malgré tout, la magie de Noël n'a pas pour autant totalement disparu : selon les deux études, entre 82% (OpinionWay) et 86% des Français vont le célébrer et le considèrent encore comme un moment convivial à partager avec ses proches. 15% déclarent que c'est une "fête qui reste magique" et qu'ils "attendent avec impatience".

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Solidarité : un couple d’artistes bisontins vend des oeuvres pour aider l’Ukraine

L’actualité française a quelque peu pris le dessus sur l’actualité en Ukraine et pourtant, la guerre continue, des familles continuent de fuir le pays pendant que des femmes et des hommes luttent contre l’envahisseur russe. En solidarité, Marianne Blanchard, dessinatrice, et son compagnon Anthony Maraux, artiste peintre, tous les deux originaires de Besançon, ont décidé de proposer quelques unes de leurs oeuvres dont une grande partie des bénéfices sera reversée à la Croix Rouge de Besançon.

Chantal Carroger, la directrice du CHU de Besançon, part en retraite

Après sept années passées à la direction générale du CHU de Besançon, Chantal Carroger quittera ses fonctions le 23 mai 2022 pour partir en retraite. L’intérim sera assuré par Emmanuel Luigi, actuel directeur général adjoint, jusqu’à la nomination d’un nouveau directeur général dont la prise de fonction débutera au 1er janvier 2023.

Une marche militante contre l’homophobie et la transphobie le 21 mai à Besançon

Les agressions liées à l’orientation sexuelle sont en hausse depuis plusieurs années en France comme partout dans le monde. Face à cette recrudescence des agressions lgbtqiaphobes, des associations bisontines ont décidé de se rendre visibles à l’occasion du mois des fiertés lors d’une marche militante qui se déroulera samedi 21 mai 2022 à Besançon.

Nutri-score D et E : « Gare aux fausses interprétations ! » alerte l’UFC Que Choisir

L'UFC Que choisir organise ce mois de mai 2022 une campagne de communication en faveur du Nutri-score, étiquetage affichant la qualité nutritionnelle des produits alimentaires. L’association met en garde sur les mauvaises interprétations, notamment sur les aliments traditionnels de Bourgogne-Franche-Comté.

Développement d’un « engagement différencié » chez les sapeurs-pompiers du Doubs 

Le service départemental d’incendie et de secours du Doubs (SDIS 25) organise ce samedi 7 mai 2022 un séminaire à destination de tous les chefs de centre d’incendie et de secours du corps départemental sur la thématique de l’engagement différencié. Zoom sur ces missions ciblées avec Charles Claudet, chef du cabinet du chef de corps départemental des sapeurs- pompiers du Doubs.
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 27.37
couvert
le 19/05 à 12h00
Vent
5.27 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
31 %

Sondage