Alerte Témoin

On sait enfin d'où vient le bruit des craquements de doigts grâce aux maths...

Publié le 30/03/2018 - 09:18
Mis à jour le 25/12/2018 - 17:14

Que vous soyez un habitué du craquement de doigts ou l'un de ceux que le bruit horripile, vous vous êtes sans doute posé au moins une fois la question de son origine. Les mathématiques auraient réussi à percer ce mystère…

doigts.jpg
© DR

Selon une étude publiée jeudi dans la revue Scientific Reports, le fameux "crac" vient de l'éclatement de bulles microscopiques dans le liquide des articulations des doigts. Des chercheurs de l'Ecole polytechnique, près de Paris, et de l'université américaine de Stanford sont parvenus à cette conclusion en utilisant un modèle mathématique.

Une intuition vieille de 50 ans

Cette hypothèse est loin d'être nouvelle, puisqu'elle a été formulée pour la première fois au début des années 70. Mais elle a ensuite été mise en doute par plusieurs études qui ont montré que même après un craquement de doigts, il restait des bulles dans le fameux liquide.

La nouveauté de cette étude, c'est de montrer "que l'éclatement d'une seule de ces bulles est suffisant pour produire le bruit", explique à l'AFP Abdul  Barakat, chercheur à Polytechnique. En 2015, une étude avait avancé que le bruit venait de la formation de bulles plutôt que de leur éclatement.

"Nous voulions nous pencher sur cette question du point de vue mathématique car tous les précédents travaux étaient basés sur l'observation. Nous avons donc essayé de bâtir un modèle mathématique pour décrire le phénomène physique à l'oeuvre", selon le professeur Barakat.

Craquer ses doigts ne provoquerait pas d'arthrite

Selon ce modèle, c'est bien l'éclatement des petites bulles qui produit le son.De quoi susciter de nouvelles passions? "Après la rédaction de cette étude, ma fille a elle-même essayé et maintenant elle fait craquer ses doigts", sourit le professeur Barakat, qui s'adonne lui-même à cette pratique.

Une pratique dont la médecine a montré qu'elle ne provoque pas d'arthrite, contrairement à une croyance populaire répandue.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Coronavirus : cinq des huit départements de Bourgogne Franche-Comté en « rose »

Zone d'alerte • Le ministre de la Santé Olivier Véran a présenté mercredi 23 septembre 2020  les nouveaux niveaux d'alerte selon la situation sanitaire à l'échelle des départements. En Bourgogne Franche-Comté, la Côte d'Or, le Doubs, le Territoire de Belfort, la Nièvre et la Saône-et-Loire sont en simple "alerte". Le Jura, la Haute-Saône et l'Yonne restent en "gris" sans alerte particulière.

Besançon : ouverture d’un centre de dépistage de la Covid-19

Face à cette progression importante et au passage en zone rouge du département du Doubs, la préfecture du Doubs, l’Agence Régionale de Santé, Grand Besançon Métropole et la ville de Besançon ont travaillé en lien avec les laboratoires LPA et CBM25 pour proposer un centre de dépistage rue du Docteur Mouras pour les bisontins et grands bisontins. Il ouvre ses portes ce 23 septembre 2020 dès 8h00.

SONDAGE : À cause de la Covid-19, limitez-vous les rassemblements familiaux et amicaux ?

Les département du Doubs, le Territoire de Belfort et la Côte-d'Or, comme de nombreux départements français, sont passés en "zone rouge", c'est-à-dire en zone de circulation active du virus qui se caractérise principalement par un taux d’incidence supérieur à 50 pour 100 000 habitants et une dynamique épidémique défavorable. Le gouvernement invite les habitants à limiter les rassemblements familiaux ou entre amis… Et vous, limitez-vous ce type de rassemblement ? C'est le sondage de la semaine.

Covid-19 : le département du Doubs passe officiellement en « zone rouge »

Le décret n° 2020-1153 du 19 septembre 2020 modifiant le décret n° 2020-860 du 10 juillet 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans les territoires sortis de l'état d'urgence sanitaire, paru ce jour au journal officiel, place le département du Doubs en zone de circulation active du virus, également appelée "zone rouge".

Une Bisontine reçoit deux médailles d’or pour avoir créé une formation pour la qualité de vie au travail

Pauline Lenoir, thérapeuthe bisontine (sophrologue et praticien en hypnose ericksonienne), préparatrice physique et mentale et accessoirement Karateka '4 dan', vient de recevoir deux médailles d'or pour récompenser une formation "Nutrition Santé" liée à la qualité de vie au travail qu'elle a créé pour les entreprises et pas n'importe lesquelles... Interview.

Coronavirus : le Doubs et le Territoire de Belfort dépassent le seuil d’alerte

Dans le rouge • Depuis la rentrée en Bourgogne Franche-Comté, seule la Côte d'Or dépassait le seuil d'alerte avec un taux d'incidence dépassant largement les 50 cas positifs pour 100.000 habitants. Le Doubs, le Territoire de Belfort viennent à leur tour de dépasser ce seuil selon le bulletin hebdomadaire de l'agence régionale de santé. "Tous les indicateurs de suivi de l'épidémie sont à la hausse" selon l'ARS. Sur plus de 50.000 tests réalisés du 9 au 15 septembre, on recense plus de 1.400 nouveaux cas positifs.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     13.66
    couvert
    le 24/09 à 6h00
    Vent
    2.76 m/s
    Pression
    1010 hPa
    Humidité
    97 %

    Sondage