"Onu" du vin: la candidature de Dijon "très bien accueillie"

Publié le 11/09/2021 - 09:49
Mis à jour le 11/09/2021 - 17:44

La candidature de Dijon pour accueillir l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), sorte d' »Onu » du vin, a reçu un « très bel accueil », a assuré vendredi le secrétaire d’État au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne.
 

 © Twitter @JBLemoyne
© Twitter @JBLemoyne

"Il y a eu un très bel accueil" de la quarantaine des représentants des États-membres de l'OIV venus visiter, vendredi, l'hôtel particulier proposé pour abriter l'organisation, a déclaré à la presse M. Lemoyne.

La France, qui est l'État-hôte de l'OIV depuis sa création en 1924, propose de déménager son siège de Paris, où ses locaux sont trop exigus, et de l'installer en région. Le gouvernement français a choisi pour ce faire Dijon, au détriment des deux autres candidates, Bordeaux et Reims.

Ce choix doit encore être entériné lors d'une assemblée générale de l'OIV qui se tiendra le 25 octobre à Dijon justement, et de manière exceptionnelle.

La décision doit être prise à l'unanimité des 48 États-membres de l'OIV mais M. Lemoyne a assuré que la visite du probable nouveau siège dijonnais avait "permis de convaincre ceux qui avaient encore un questionnement".

"La France a fait un effort extraordinaire. J'ai été surpris par la beauté de cet immeuble", a déclaré le président de l'OIV, l'Italien Luigi Moio, qui a travaillé et étudié à Dijon pendant plusieurs années. "Dans le futur, l'OIV doit se développer et on a besoin de bureaux. J'espère que l'OIV trouvera sa destination pérenne", a-t-il ajouté.

L'installation à Dijon doit coïncider avec le centenaire de l'organisation en 2024.

L'hôtel d'Esterno, édifice du XVIIe siècle choisi pour le probable nouveau siège, subira des travaux de 8 millions d'euros pour accueillir l'OIV, a indiqué le maire socialiste de Dijon, François Rebsamen.

L'hôtel est situé à quelques centaines de mètres de la future Cité de la gastronomie et du vin, qui doit ouvrir en avril prochain.

L'OIV est l'organisme intergouvernemental à caractère scientifique et technique de compétence reconnue dans le domaine de la vigne et du vin.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

À Besançon, on joue sur l’immense façade du Musée des Beaux-Arts pour Noël…

Depuis le 7 décembre 2022, c’est au tour de la place de la Révolution de proposer des animations dans le cadre des festivités Ici c’est Noël à Besançon. À l’initiative de la Ville, la jeune association bisontine Nouvelles Formes programme chaque soir de 18h à 22h des jeux hors du commun et monumentaux pour le grand public…

Cadeau #6 : des portraits de légendes du rock signés Antony Maraux

Calendrier de l'avent • Du 1er au 24 décembre, maCommune.info vous propose une idée cadeau par jour pour Noël ! Pour vous aider à faire votre choix, nous sommes allés à la rencontre des commerçants bisontins. En ce mardi 6 décembre, des portraits de rockstars réalisés par l’artiste peintre bisontin Antony Maraux…

Le festival Drôlement Bien à Besançon, un temps pour rire du 19 au 22 janvier 2023

PUBLI-INFO • Drôlement Bien, le festival pour rire en boucle se prépare à Besançon du 19 au 22 janvier 2023. Drôlement Bien, c’est un rendez-vous fédérateur pour expérimenter plusieurs formes d’humour, spectacles, stand up, cinéma avec des comédies cultes, improvisations, et beaucoup d’autres animations surprises.  Humour et bonne humeur pour tous et sous toutes ses formes.

Lola Roy, une Bisontine de 17 ans au " parkour " déjà grand

Lola Roy a 17 ans mais ne vous fiez ni à son jeune âge ni à son petit gabarit car du haut de ses 1m60, la jeune fille trace déjà sa route parmi les grands dans le monde du Parkour. Le 11 novembre dernier elle a d’ailleurs réalisé l’incroyable exploit de devenir la deuxième femme au monde à sauter le mythique Manpower. Nous l’avons rencontrée pour qu’elle nous parle de sa discipline habituellement pratiquée par 98% d’hommes. 

Besançon : un mécène offre la statue de " Victor Hugo nu debout " de Rodin à la Ville

Ce jeudi 1 décembre au musée des Beaux-Arts, Anne Vignot, maire de Besançon, Aline Chassagne, adjointe à la maire déléguée à la culture et Hugues Herpin du musée Rodin ont dévoilé la statue "Victor Hugo nu debout" d'Auguste Rodin, généreusement donnée à la Ville par Léonard Gianadda, lui aussi présent.

L’auteure de " Nous les écorchées vives " en dédicaces à la Fnac de Morteau

Flo Lavie réside actuellement dans le Grand Besançon et a récemment sortie un livre intitulé Nous, les écorchées vives dans lequel elle raconte les violences  qu’elle a subie tout au long de sa vie. Elle sera en séances de dédicaces le 3 décembre à la Fnac de Morteau. 

Un Bisontin publie un livre à lire à deux

Paul Peseux est né et a grandi à Besançon. Début 2020, il a eu l’idée d’écrire Camille et Nicolas, le premier livre qui se lit à deux et à voix haute. Il est aujourd’hui commercialisé dans quelques librairies parisiennes et disponible en ligne sur son site internet en attendant de trouver d’autre librairies désireuses de l’acquérir. Nous l’avons rencontré pour qu’il nous parle de son concept innovant. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 0.48
couvert
le 09/12 à 21h00
Vent
1.3 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
91 %