Alerte Témoin

Besançon : où en est-on du côté de la déconstruction de la Rhodiacéta ?

Publié le 31/01/2018 - 09:33
Mis à jour le 16/04/2019 - 15:17

Depuis ce lundi 29 janvier 2018, une équipe est mobilisée sur le site de la Rhodiacéta à Besançon afin de désamianter un troisième bâtiment périphérique (entourant le principal) afin de permettre sa démolition à compter de ce 31 janvier 2018. Le bâtiment principal, lui, sera démoli début juin. 

Rhodiacetaselection014.JPG
© Hélène Loget

La démolition commencera finalement ce mercredi 31 janvier, apprend-on par la Ville de Besançon. 

La déconstruction de la Rhodia s'effectuera en deux phases", explique Antoine Garcia, chargé d'opération à la direction du projet. "L'activité sur le site se poursuivra jusqu'à la fin de l'année". 

Voici le calendrier :

  • Entre février et mars : démolition des bâtiments périphériques. En parallèle, le bâtiment principal sera désamianté jusqu'à fin juillet.
  • Mars à juillet : désamiantage et début de démolition. Lorsque la partie nord-ouest sera désamiantée, la démolition commencera de ce côté. La partie sud-est sera alors désamiantée. 
  • Début juin jusqu'à décembre : démolition du bâtiment principal
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

16 % des ménages de Bourgogne-Franche-Comté se chauffent au fioul

Alors que le gouvernement vient d'annoncer qu'à partir de 2022, les Français ne pourraient plus installer chez eux de chaudière à fioul ou charbon, l'Insee Bourgogne Franche-Comté explique que 206.300 ménages se chauffent au fioul, soit 16,1% des ménages de la région. La Bourgogne Franche-Comté se place devant les régions Grand-Est et Bretagne (15 %) bien loin devant l'île-de-France (6%) et la Corse (3%).

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Sécurité à Planoise : le préfet du Doubs saisit l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     23.92
    ciel dégagé
    le 05/08 à 12h00
    Vent
    5.28 m/s
    Pression
    1016 hPa
    Humidité
    28 %

    Sondage