Outrage à l'égard du ministre de l'Intérieur: le jugement de Frédéric Vuillaume sera rendu début juillet

Publié le 03/06/2020 - 14:45
Mis à jour le 03/06/2020 - 14:01

Mardi 2 juin 2020, Frédéric Vuillaume, chef du mouvement local des Gilets jaunes et son ex-compagne étaient au palais de justice de Besançon pour faire appel de leur première condamnation pour outrage à l'égard du ministre de l'Intérieur lors de sa visite le 13 mars 2019.

©DM ©
©DM ©

Le 13 mars 2019, lors de la visite officielle du ministre de l'Intérieur dans le quartier Planoise à Besançon, un groupe de Gilets jaunes, écarté par les forces de l'ordre, tentait de se faire entendre par le ministre.

Frédéric Vuillaume avait notamment scandé "Castaner, assassin". Avec son ex-compagne, ils ont été condamnés le 15 mai 2019 à 1.500€ d'amende avec sursis, une mise à l'épreuve d'une durée de 5 ans, et une amende de 1.000€ à payer immédiatement.

Le couple a fait appel et a comparu devant la cour d'appel de Besançon le 2 juin. Une cinquantaine de Gilets jaunes était présente pour le soutenir.

Le jugement sera rendu le 7 juillet.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Trois ans et demi de prison ferme pour le chauffard du boulevard

Le jeune homme de 24 ans à l'origine de la collision mortelle le dimanche 19 septembre 2021 à l'intersection entre le boulevard Léon Blum et la rue Francis Clerc en roulant. 140 km/h et sous l'emprise de l'alcool a été condamné à cinq ans de prison, dont 18 mois avec sursis. Il a été incarcéré à l'issue de l'audience.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.09
ciel dégagé
le 28/10 à 3h00
Vent
1.21 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
100 %

Sondage