Ouverture de KFC : Zéro Déchet Besançon et Alternatiba Besançon dénoncent un greenwashing...

Publié le 13/11/2020 - 09:36
Mis à jour le 13/11/2020 - 17:57

Les deux associations co-signent ce 12 novembre 2020 un article au sujet de l’ouverture du restaurant KFC. Selon eux, l’enseigne ne serait pas une bonne élève en terme de réglementation même si elle se donne une image respectueuse de l’environnement.

 ©
©

"Vous reprendrez bien une petite part de greenwashing ?", lancent les deux associations dans un communiqué de presse. Pour rappel, le Greenwashing ou "’éco blanchiment" sont des actions menées par une entreprise pour redorer son image en termes sur des bases écologiques. Souvent, cela concerne des multinationales.

Voici les aspects liés à l'ouverture de ce lieu de restauration rapide au centre-ville de Besançon sont épinglés par les membres d'Alternatiba et Zero Déchet Besançon :

• "Lorsque Thierry Pémonge, gérant franchisé annonce que « 90 % de nos emballages sont recyclables » et que «nous trions nos déchets dans le restaurant » nous restons dubitatifs : recyclable ne veut pas dire recyclé et nous rappelons que le tri à l’intérieur de l’établissement est une obligation réglementaire et non un argument écologique.

• Nous aurions aimé mise en conformité avec la réglementation à venir sur les emballages à usage unique . En effet, à partir de janvier 2023, seront interdits les récipients, gobelets et couverts à usage unique, quel que soit leur matériau, lorsque les repas sont servis sur place dans l’enceinte d’établissements de restauration.

• En ce qui concerne la vente à emporter, nous préconisons la mise en place d’un système de consigne universel . Nous espérons voir la ville de Besançon devenir le pilote d’une telle initiative.

• Le poulet dont il est question dans cet établissement est un pur produit de l’industrie agroalimentaire, en grande partie importé d’Allemagne, des Pays-Bas ou de Pologne . Nous sommes très loin de filières de production vertueuses, tant sur le plan écologique que sur le plan de la maltraitance animale.

• Concernant la création d'emploi, rappelons qu'il s'agit d’ emplois non-qualifiés, mal rémunérés et déconsidérés , qui apportent un salaire d’appoint à des personnes précaires, mais n’offrent pas de perspectives d’avenir.

• L'implantation d'un nouveau lieu de restauration rapide dans la boucle révèle l’uniformisation des centres-ville , qui comme les zones commerciales en périphérie, sont occupés aujourd’hui majoritairement par des grandes enseignes au détriment de la qualité et de la diversité portée par les commerçants traditionnels .

• Pour finir, difficile de faire l’impasse sur les effets de ce type d’alimentation sur la santé des consommateurs. Les pathologies liées à la «malbouffe» des fast-foods connaissent une expansion inquiétante dans notre société".

Cette lettre ouverte est visible dans son intégralité sur les réseaux sociaux de Zéro Déchet Besançon et Alternatiba Besançon. Elle est disponible en ligne via ce lien :

https://cloud.zerodechetbesancon.fr/index.php/s/yqMf3xk8xFq529w#pdfviewer

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

Le projet de Maison des femmes pour l’égalité à Besançon se concrétise

Dans le cadre de la future Maison des femmes pour l’égalité qui sera implantée à Besançon, le centre d’information sur les droits des femmes et des familles du Doubs et Solidarité Femmes organisent l'inauguration de l’association de préfiguration le dimanche 10 mars 2024 au Grand Kursaal de Besançon.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Soins dans l’Arc jurassien franco-suisse : une baisse du nombre de médecins du côté français

Dans le cadre d’un cycle de travail sur la santé, l’Observatoire statistique transfrontalier de l'Arc jurassien (OSTAJ) a publié le 27 février 2024 une nouvelle étude consacrée à l’offre de soins sur le territoire. Les chiffres reflètent particulièrement des tendances démographiques et structurelles différentes de part et d'autre de la frontière.

À Besançon, une brigade de police intervient désormais dans les transports en commun

À l’occasion du lancement du dispositif de Force d’action républicaine (FAR) le mardi 26 février 2024 à Besançon, la police nationale a présenté la nouvelle Brigade de sécurité des transports en commun (BSTC) mise en place depuis janvier 2024 dans la capitale comtoise. Les agents affectés à cette brigade auront pour principales missions de sécuriser les transports et rassurer la population.

L’inscription de l’IVG dans la Constitution française sera-t-elle votée par le Sénat ?

Le Sénat se prononcera mercredi 28 février 2024 après-midi sur l'inscription de l'IVG dans la Constitution, un vote rendu très incertain par les réticences de la droite et qui pourrait bouleverser le calendrier parlementaire de la réforme. C'est l'étape la plus périlleuse de la révision constitutionnelle promise par le président de la République, Emmanuel Macron : l'exécutif ne pourra la faire aboutir sans un vote majoritaire des 348 parlementaires du Palais du Luxembourg.

Top départ du dispositif de Force d’action républicaine à Planoise

Aux côtés de Maubeuge et de Valence, Besançon fait partie des territoires retenus par le gouvernement pour expérimenter le nouveau dispositif Force d’action républicaine (FAR). Ce mardi 27 février 2024, à la préfecture du Doubs et en présence des représentants de l’État, le préfet Gilles Clavreul, coordonnateur de ce dispositif, a présenté les objectifs. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.27
couvert
le 29/02 à 0h00
Vent
0.55 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
88 %