Ouverture de KFC : Zéro Déchet Besançon et Alternatiba Besançon dénoncent un greenwashing...

Publié le 13/11/2020 - 09:36
Mis à jour le 13/11/2020 - 17:57

Les deux associations co-signent ce 12 novembre 2020 un article au sujet de l'ouverture du restaurant KFC. Selon eux, l'enseigne ne serait pas une bonne élève en terme de réglementation même si elle se donne une image respectueuse de l'environnement.

 ©
©

"Vous reprendrez bien une petite part de greenwashing ?", lancent les deux associations dans un communiqué de presse. Pour rappel, le Greenwashing ou "’éco blanchiment" sont des actions menées par une entreprise pour redorer son image en termes sur des bases écologiques. Souvent, cela concerne des multinationales.

Voici les aspects liés à l'ouverture de ce lieu de restauration rapide au centre-ville de Besançon sont épinglés par les membres d'Alternatiba et Zero Déchet Besançon :

• "Lorsque Thierry Pémonge, gérant franchisé annonce que « 90 % de nos emballages sont recyclables » et que «nous trions nos déchets dans le restaurant » nous restons dubitatifs : recyclable ne veut pas dire recyclé et nous rappelons que le tri à l’intérieur de l’établissement est une obligation réglementaire et non un argument écologique.

• Nous aurions aimé mise en conformité avec la réglementation à venir sur les emballages à usage unique . En effet, à partir de janvier 2023, seront interdits les récipients, gobelets et couverts à usage unique, quel que soit leur matériau, lorsque les repas sont servis sur place dans l’enceinte d’établissements de restauration.

• En ce qui concerne la vente à emporter, nous préconisons la mise en place d’un système de consigne universel . Nous espérons voir la ville de Besançon devenir le pilote d’une telle initiative.

• Le poulet dont il est question dans cet établissement est un pur produit de l’industrie agroalimentaire, en grande partie importé d’Allemagne, des Pays-Bas ou de Pologne . Nous sommes très loin de filières de production vertueuses, tant sur le plan écologique que sur le plan de la maltraitance animale.

• Concernant la création d'emploi, rappelons qu'il s'agit d’ emplois non-qualifiés, mal rémunérés et déconsidérés , qui apportent un salaire d’appoint à des personnes précaires, mais n’offrent pas de perspectives d’avenir.

• L'implantation d'un nouveau lieu de restauration rapide dans la boucle révèle l’uniformisation des centres-ville , qui comme les zones commerciales en périphérie, sont occupés aujourd’hui majoritairement par des grandes enseignes au détriment de la qualité et de la diversité portée par les commerçants traditionnels .

• Pour finir, difficile de faire l’impasse sur les effets de ce type d’alimentation sur la santé des consommateurs. Les pathologies liées à la «malbouffe» des fast-foods connaissent une expansion inquiétante dans notre société".

Cette lettre ouverte est visible dans son intégralité sur les réseaux sociaux de Zéro Déchet Besançon et Alternatiba Besançon. Elle est disponible en ligne via ce lien :

https://cloud.zerodechetbesancon.fr/index.php/s/yqMf3xk8xFq529w#pdfviewer

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Réduire ses déchets : et si on passait à l’action en Bourgogne Franche-Comté ?

PUBLI-INFO • La Bourgogne Franche-Comté regorge d’initiatives citoyennes inspirantes... C’est ce que révèle une web-série portée et conçue conjointement par sept structures locales* dont le SYBERT qui œuvrent pour la gestion des déchets. L’objectif de cette démarche est d’amener le public à se questionner sur ses pratiques et de proposer des solutions concrètes pour adopter des comportements plus vertueux.

Découvrez le nouveau projet des Vaites de la Ville de Besançon

La maire EELV de Besançon a présenté le nouveau projet des Vaites qui sera soumis au vote du conseil municipal le 30 septembre. Alors que le dossier suit son cours sur le plan judiciaire, la nouvelle version de l'écoquartier a été revue à la baisse avec près de 600 logements au lieu des 1.150 prévus, soit une emprise de 11,5 ha urbanisés contre 16,4 ha à l'origine du projet.

Agressions de soignants qui vaccinent : des maires de Bourgogne Franche-Comté signent une tribune dans Le Monde

Depuis l'ouverture de la vaccination au grand public en France, des agressions ont été signalées à l'encontre de médecins, pharmaciens et soignants dans plusieurs villes de l'Hexagone. Face à ces attaques, 466 maires, directeurs d'hôpitaux et professeurs de médecine, dont de Bourgogne Franche-Comté, ont signé une tribune parue dans Le Monde le 13 septembre dernier, appelant à "un sursaut républicain".

Un chercheur franc-comtois reçoit un financement du MIT pour savoir comment reconstruire une nouvelle ville durable

VIDEO • Né à Devecey, historien de profession et directeur de recherche au CNRS à l'université de Franche-Comté au laboratoire Chrono-environnement depuis 2018, Emmanuel Garnier a reçu un financement en juin 2021 de 30.000€ du Harvard - MIT pour son projet sur le climat de demain intitulé "Paris facing the climatic crises of the little ice age 15th-19th centuries". Objectif : savoir comment reconstruire une nouvelle ville durable…

Promotion des saucisses de Morteau et de Montbéliard : une nouvelle directrice et un nouveau président pour l’association A2M

L'Association représentative de la filière saucisse de Morteau IGP et saucisse de Montbéliard IGP négocie une transition en douceur, avec l'arrivée à sa tête de Jean-François Nicolet, recevant son siège de président des mains de Michel Delacroix, qui l'occupait depuis plus de vingt ans. Dans le même temps la direction de l'association est elle aussi en mouvement ; Claire Le Grand succède à Romaric Cussenot, en partance pour la Chambre interdépartementale d'agriculture, apprend-on ce lundi 13 septembre.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.12
ciel dégagé
le 21/09 à 9h00
Vent
3.3 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
93 %

Sondage