Pas de caméra de surveillance à Dole : la ville va rembourser 100 000 euros à l’État

Publié le 11/09/2008 - 17:51
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:36



En 2007 l’ancien maire
UMP, Gilbert Barbier, avait lancé le projet d’installation de vidéosurveillance
dans les rues de Dole. Un projet avorté par l’actuelle majorité PS de
Jean-Claude Wambst.

La ville de Dole va donc  devoir rembourser plus de 100 000 euros à
l’Etat qui lui avait accordé une enveloppe financière pour l’installation de ces
caméras.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Huit ans après la fusion, le Mouvement Franche-Comté lance une nouvelle pétition pour séparer la Bourgogne de la Franche-Comté

Le Mouvement Franche-Comté, présidé par Jean-Philippe Allenbach, a lancé ce dimanche 15 janvier, une nouvelle pétition pour la séparation de la Bourgogne et de la Franche-Comté, soit huit ans, quasi jour pour jour, après la fusion des régions.

Menaces sur le développement ferroviaire du centre Franche-Comté : des élus alertent l’État et la Région

DOSSIER • Plusieurs élus du pôle métropolitain Centre Franche-Comté et de six agglomérations de Franche-Comté ont signé une déclaration commune publiée le 4 janvier 2023 pour le développement ferroviaire dans la région. Objectif : alerter sur les menaces qui pèsent aujourd’hui sur plusieurs lignes de train sur le territoire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.65
couvert
le 01/02 à 0h00
Vent
2.02 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
92 %