Payer "le juste prix" aux producteurs : bientôt un label en Bourgogne Franche-Comté

Publié le 15/10/2020 - 11:35
Mis à jour le 17/10/2020 - 17:49

En visite à la « Boucherie Comtoise » de Pouilley-les-Vignes, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, a annoncé la création début 2021 d’un label consommateur pour valoriser les produits qui rémunèrent « au juste prix » les producteurs locaux …

La Boucherie Comtoise, fabricant depuis le 2 janvier 2020 de steaks hachés issus de boeufs nés, élevés et abattus en Franche-Comté accueillait la présidente de région mercredi 14 octobre 2020 dans son nouvel atelier de Pouilley-les-Vignes. Une visite sur fond de valorisation des circuits courts.

La "Boucherie Comtoise" est tout d'abord spécialisée dans la fabrication de steaks hachés 100 % comtois et a produit déjà près de 8.000 kilos de steaks hachés en bio ou en conventionnel, en frais aussi bien que surgelés à destination d'une clientèle locale (grande distribution, hôpital de Trévenans, food truck comtois, etc.)

La société propose des prestations de découpes de viande pour les producteurs locaux et travaille également avec d'autres structures. Elle a déjà découpé plus de 4.200 poulets pour le compte du château d'Uzel.

Roland Schmitt a créé la nouvelle structure en début d'année pour un investissement global de 1,965 M€. L'idée de valoriser la viande au niveau local lui est venue d'un ami corse. Aujourd'hui, la "Boucherie Comtoise" a permis la création de quatre emplois dont deux jeunes de moins de 25 ans et un sénior. Une cinquième personne est en cours de recrutement. Déjà trop à l'étroit, la société envisage de construire un nouveau bâtiment de stockage à deux pas de son laboratoire flambant neuf.

"Tout le monde gagne sa vie..."

Lors de la visite des laboratoires de découpe et de transformation de la viande, Marie-Guite Dufay a salué le travail vertueux de la Boucherie Comtoise . "Il faut valoriser les circuits courts, gage de produits de qualité.Ici, on valorise un produit transformé et local. Il faut aujourd'hui valoriser le prix auprès des producteurs... "

Le patron de la "Boucherie Comtoise" s'est dit sensible aux arguments de la présidente de région. "On a travaillé sur un certain équilibre entre producteur, transformateur et consommateur. Nous sommes plus chers que les marques distributeur, mais moins que les marques nationales.... et tout le monde gagne sa vie avec un produit de qualité"

"Juste Bourgogne Franche-Comté - Juste prix" en soutien à l'agriculture locale

En marge de la visite, la présidente de région a indiqué travailler sur la création d'un label début 2021 afin d'inciter les consommateurs "à se jeter" sur des produits qui mettent l'accent sur la juste rémunération aux producteurs. "Au moment où nos concitoyens veulent manger mieux, local il est aussi temps d'être vertueux et d' afficher les produits qui respectent aussi les producteurs" assure-t-elle.  "Je souhaite massifier cette démarche.  Nous commencerons avec des produits comme le pain, le lait, les oeufs, les produits basiques... "

En lien avec l'Inao (institut national de l'origine et de la qualité), la région Bourgogne Franche-Comté travaille aujourd'hui avec les acteurs de la grande distribution ouverts à la création de ce label de distribution qui s'adressera sous forme de logo aux consommateurs. "Acheter local c'est bien, mais il faut aller jusque au bout de la démarche et que le prix soit rémunérateur et on appellera ça "Juste Prix - Juste Bourgogne Franche-Comté..."

Vidéos de la visite de la Boucherie Comtoise en janvier 2020

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Look, nouvelle collection, arrivée du printemps… Quoi de 9 chez IZAC ?

QUOI DE 9 ? • Pour la troisième année consécutive, Julie, Benjamin et Lucas se tiennent à votre disposition pour vous habiller, au quotidien mais aussi pour vos évènements festifs, printaniers et estivaux. À l’occasion de l’arrivée de la nouvelle collection, ils vous présentent une sélection de quatre tenues.

Découvrez le nouveau parcours client de la Cour des Matériaux de Leroy Merlin Besançon !

QUOI DE NEUF ? • L’équipe de Leroy Merlin à Besançon est fière de vous annoncer l'ouverture tant attendue de son tout nouvel espace dédié aux matériaux chez Leroy Merlin. Après de longs mois de travail et de réflexion, Leroy Merlin est ravi de vous présenter ce nouveau chapitre de son histoire.

Digital Surf recrute, soyez aux avant-postes de l’analyse microscopique

PUBLI-INFO • Envie de travailler pour la NASA ou pour la Silicon Valley ? C’est possible à Besançon au sein de Digital Surf, une pépite de l’industrie et de la recherche scientifique mondiale. Découvrez ici le produit qui porte son succès, les postes à pourvoir et postulez pour intégrer les équipes du leader mondial du logiciel de l’analyse des surfaces microscopiques.

Les commerçants de Besançon invités à participer à une nouvelle animation au centre-ville

L’Union des commerçants de Besançon (UCB) lance un nouveau projet d’animation dédié à la (re)découverte du centre-ville baptisé "Bonjour". Pour cette première édition qui aura lieu le 1er juin 2024, l’initiative est gratuite et ouverte à tous les commerçants du centre-ville de Besançon, adhérents ou non adhérents à l’UCB. 

La Ville de Besançon veut développer de nouveaux lieux culturels

Lors du prochain conseil municipal qui se tiendra ce jeudi 4 avril 2024 à Besançon, les élus seront notamment appelés à débattre du souhait de réhabiliter deux sites bisontins pour en faire des lieux d’accueil culturels. Il s’agit de la grande halle du site des Prés-de-Vaux et du hangar aux manoeuvres de la Citadelle. 

Effondrement rue de Vesoul : les commerçants demandent une aide exceptionnelle au Département du Doubs

Suite à l’effondrement d’une partie de la rue de Vesoul à Besançon le 25 février dernier, les commerçants ont vu leur chiffre d’affaires dégringoler… Un collectif a même été créé sous l’impulsion de Vincent Morel, gérant du magasin indépendant Bazarland. Ce mois d’avril 2024, il lance un appel au Département du Doubs…

La Ville de Besançon avance un budget “robuste” pour 2024

Alors que l’État français doit actuellement faire face à une crise des finances publiques, la Ville de Besançon assure de son côté conserver un modèle "robuste" de gestion financière comme l’a détaillé ce mercredi 3 avril en conférence de presse Anthony Poulin l’adjoint en charge des finances de la Ville de Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 23.56
couvert
le 13/04 à 15h00
Vent
2 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
54 %