Payer "le juste prix" aux producteurs : bientôt un label en Bourgogne Franche-Comté

Publié le 15/10/2020 - 11:35
Mis à jour le 17/10/2020 - 17:49

En visite à la "Boucherie Comtoise" de Pouilley-les-Vignes, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, a annoncé la création début 2021 d'un label consommateur pour valoriser les produits qui rémunèrent "au juste prix" les producteurs locaux ...

La Boucherie Comtoise, fabricant depuis le 2 janvier 2020 de steaks hachés issus de boeufs nés, élevés et abattus en Franche-Comté accueillait la présidente de région mercredi 14 octobre 2020 dans son nouvel atelier de Pouilley-les-Vignes. Une visite sur fond de valorisation des circuits courts.

La "Boucherie Comtoise" est tout d'abord spécialisée dans la fabrication de steaks hachés 100 % comtois et a produit déjà près de 8.000 kilos de steaks hachés en bio ou en conventionnel, en frais aussi bien que surgelés à destination d'une clientèle locale (grande distribution, hôpital de Trévenans, food truck comtois, etc.)

La société propose des prestations de découpes de viande pour les producteurs locaux et travaille également avec d'autres structures. Elle a déjà découpé plus de 4.200 poulets pour le compte du château d'Uzel.

Roland Schmitt a créé la nouvelle structure en début d'année pour un investissement global de 1,965 M€. L'idée de valoriser la viande au niveau local lui est venue d'un ami corse. Aujourd'hui, la "Boucherie Comtoise" a permis la création de quatre emplois dont deux jeunes de moins de 25 ans et un sénior. Une cinquième personne est en cours de recrutement. Déjà trop à l'étroit, la société envisage de construire un nouveau bâtiment de stockage à deux pas de son laboratoire flambant neuf.

"Tout le monde gagne sa vie..."

Lors de la visite des laboratoires de découpe et de transformation de la viande, Marie-Guite Dufay a salué le travail vertueux de la Boucherie Comtoise . "Il faut valoriser les circuits courts, gage de produits de qualité.Ici, on valorise un produit transformé et local. Il faut aujourd'hui valoriser le prix auprès des producteurs... "

Le patron de la "Boucherie Comtoise" s'est dit sensible aux arguments de la présidente de région. "On a travaillé sur un certain équilibre entre producteur, transformateur et consommateur. Nous sommes plus chers que les marques distributeur, mais moins que les marques nationales.... et tout le monde gagne sa vie avec un produit de qualité"

"Juste Bourgogne Franche-Comté - Juste prix" en soutien à l'agriculture locale

En marge de la visite, la présidente de région a indiqué travailler sur la création d'un label début 2021 afin d'inciter les consommateurs "à se jeter" sur des produits qui mettent l'accent sur la juste rémunération aux producteurs. "Au moment où nos concitoyens veulent manger mieux, local il est aussi temps d'être vertueux et d' afficher les produits qui respectent aussi les producteurs" assure-t-elle.  "Je souhaite massifier cette démarche.  Nous commencerons avec des produits comme le pain, le lait, les oeufs, les produits basiques... "

En lien avec l'Inao (institut national de l'origine et de la qualité), la région Bourgogne Franche-Comté travaille aujourd'hui avec les acteurs de la grande distribution ouverts à la création de ce label de distribution qui s'adressera sous forme de logo aux consommateurs. "Acheter local c'est bien, mais il faut aller jusque au bout de la démarche et que le prix soit rémunérateur et on appellera ça "Juste Prix - Juste Bourgogne Franche-Comté..."

Vidéos de la visite de la Boucherie Comtoise en janvier 2020

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Crise et enjeux environnementaux : le Grand Besançon et la FRTP Bourgogne-Franche-Comté main dans la main

Une rencontre s'est déroulée mardi 20 juillet entre représentants de la Fédération Régionale des Travaux Publics de Bourgogne-Franche-Comté et de Grand Besançon Métropole. Objectif : faire le point sur la situation des entreprises des travaux publics et leurs inquiétudes alors que la crise économique affaiblit lourdement les entreprises dans ce domaine.

102 M€ d’aides régionales votés par les élus de la Région Bourgogne Franche-Comté

Réunis en commission permanente, vendredi 23 juillet, les élus régionaux ont voté plus de 102,2 M€ d’aides régionales. Une partie de ces crédits concerne des aides d’urgence et le Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR) mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de COVID-19.

France Relance : la transformation du plus grand campus de Besançon pour 80 millions d’euros

La présidente de l’université de Franche-Comté Macha Woronoff, a reçu le 22 juillet dernier le recteur de l'académie de Besançon, Jean-François Chanet ainsi que la maire de Besançon, Anne Vignot, pour une visite et une projection des deux opérations labellisées France Relance dans le cadre du projet de réhabilitation du campus Bouloie - Temis.

La chambre d’agriculture de Bourgogne Franche-Comté demande l’abattage « systématique » du loup près d’un élevage

Suite à plusieurs attaques de loups sur des élevages de bétails, la chambre d'agriculture de Bourgogne Franche-Comté, dans un communiqué du 23 juillet, demande aux pouvoirs publics de prendre "toutes les mesures nécessaires" pour stopper le retour du loup et l'abattage "systématique" de cet animal dès les premiers signes de présence à proximité d'élevages.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.75
nuageux
le 31/07 à 0h00
Vent
1.7 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
100 %

Sondage