Payer son entrée à la Citadelle ou à la piscine en Pive sera bientôt possible !

Publié le 15/06/2021 - 17:45
Mis à jour le 15/06/2021 - 18:01

La Pive, monnaie locale comtoise, pourra être utilisée dès la fin du mois de juin pour payer des entrées dans certaines infrastructures de la Ville. Un nouveau mode de paiement en expérimentation et qui devrait s'étendre à d'autres services…

Mise en circulation en Franche-Comté en 2017, la Pive a été créée par un réseau de citoyen dans un objectif de développement local. Cette monnaie est utilisée, en complément de l’euro « pour renforcer les liens économiques, mais également sociaux sur le territoire« 

  • Plus de 125.000 pives sont actuellement en circulation (chiffres début 2021)

Après Rioz, Danjoutin et Chaux-la-Lotière en 2020, Besançon rejoint les municipalités qui soutiennent la Pive en Franche-Comté. Le dernier conseil municipal du 20 mai a en effet acté la Pive en mode de paiement qui pourra être utilisé  dans différentes structures de la Ville. Les piscines de Port-Joint et de Chalezeule, la Citadelle et l’accueil de la mairie accepteront que l’on règle en monnaie locale.

Cette expérimentation a pour but, in fine, d’être progressivement déployée sur l’ensemble des services publics de la Ville de Besançon.

"Nous sommes la première collectivité franc-comtoise à expérimenter ce dispositif et l'une des rares en France. Espérons que cela inspire !" Anthony Poulin, adjoint en charge des finances, de la commande publique, de la mise en œuvre des objectifs de développement durable.

"En recentrant la monnaie sur sa fonction originelle d’échange, elle permet de redonner aux citoyens du pouvoir d’agir, de dynamiser l’économie comtoise" explique l'association. "Elle permet de redonner du sens à la consommation et de soutenir la transition vers un nouveau modèle de société".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Crise et enjeux environnementaux : le Grand Besançon et la FRTP Bourgogne-Franche-Comté main dans la main

Une rencontre s'est déroulée mardi 20 juillet entre représentants de la Fédération Régionale des Travaux Publics de Bourgogne-Franche-Comté et de Grand Besançon Métropole. Objectif : faire le point sur la situation des entreprises des travaux publics et leurs inquiétudes alors que la crise économique affaiblit lourdement les entreprises dans ce domaine.

102 M€ d’aides régionales votés par les élus de la Région Bourgogne Franche-Comté

Réunis en commission permanente, vendredi 23 juillet, les élus régionaux ont voté plus de 102,2 M€ d’aides régionales. Une partie de ces crédits concerne des aides d’urgence et le Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR) mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de COVID-19.

France Relance : la transformation du plus grand campus de Besançon pour 80 millions d’euros

La présidente de l’université de Franche-Comté Macha Woronoff, a reçu le 22 juillet dernier le recteur de l'académie de Besançon, Jean-François Chanet ainsi que la maire de Besançon, Anne Vignot, pour une visite et une projection des deux opérations labellisées France Relance dans le cadre du projet de réhabilitation du campus Bouloie - Temis.

La chambre d’agriculture de Bourgogne Franche-Comté demande l’abattage « systématique » du loup près d’un élevage

Suite à plusieurs attaques de loups sur des élevages de bétails, la chambre d'agriculture de Bourgogne Franche-Comté, dans un communiqué du 23 juillet, demande aux pouvoirs publics de prendre "toutes les mesures nécessaires" pour stopper le retour du loup et l'abattage "systématique" de cet animal dès les premiers signes de présence à proximité d'élevages.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.16
partiellement nuageux
le 29/07 à 18h00
Vent
0.44 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
38 %

Sondage