Petite Fleur, le fleuriste hors des sentiers battus

Publié le 03/06/2016 - 06:30
Mis à jour le 12/06/2016 - 19:03

Depuis 2012, le magasin fleuriste Petite Fleur est installé au 9, rue Pasteur à Besançon. Son crédo : proposer des plantes produites localement, dans le respect des saisons et de la nature ou cultivées ailleurs dans le monde dans le respect des hommes et de l’environnement.

Commerce Bezac Kdo

Clémence et Alexandra, les deux gérantes de Petite Fleur se sont rencontrées alors qu'elles travaillaient chez l'ancien fleuriste devenu plus tard, leur propre commerce. Alexandra, fleuriste de formation, y était salariée toute l'année tandis que Clémence y travaillait pour payer ses études pour devenir ensuite administratrice en milieu culturel.

Lorsque le magasin a été mis à la vente, elles ont décidé ensemble de le reprendre. Clémence avec ses connaissances dans l'administratif et Alexandra pour son savoir-faire, ont fait le parfait duo de compétences pour être à la tête de l'un des fleuristes les plus sollicités du centre-ville ! 

Hors des sentiers battus… 

"Nous ne sommes pas un fleuriste classique et traditionnel, nous essayons de proposer des plantes, fleurs et accessoires dans l'air du temps", nous confie Clémence, "nous sommes à l'écoute des saisons, de la nature, sans artifice ni coincées dans les carcans des fleuristes traditionnels", ajoute-t-elle. 

Les deux gérantes sélectionnent au fil des saisons des fleurs et plantes en provenance directe de producteurs locaux (Haute-Saône, Jura) et du midi.

Les fleurs et les plantes achetées sur le marché hollandais sont rigoureusement sélectionnées en fonction de leur qualité, de leur provenance et des fermes dont elles sont issues. "Et si nous achetons des plantes et des fleurs en Afrique par exemple, nous veillerons spécialement à ce que la production soit réalisée dans le respect de l'homme et de l'environnement", explique Clémence, "on se positionne dans l'achat éthique"

Les fleurs en location 

Afin d'accompagner les évènements privés ou professionnels de ses clients, Clémence et Alexandra proposent un service de location de plante, pour l'intérieur comme pour l'extérieur ainsi que pour adapter les caches pots aux designs, couleurs, matières qui lui sont propres. 

Livraison dans l'heure...

Petite Fleur est en partenariat avec Véloconnect à Besançon pour livrer des bouquets et autres verdures dans un souci de préservation de l'environnement.

Les livraisons peuvent également être réalisées en voiture électrique dans un rayon de 30 km grâce à son partenaire Roulelec. 

Infos pratiques

  • Petite Fleur
  • 9, rue Pasteur – 25 000 Besançon
  • Tél. : 03 81 81 17 58
  • contact@petitefleur-boutique.com
  • Ouvert du lundi au mercredi de 9h à 19h et du jeudi au samedi de 9h à 20h
  • Le dimanche et les jours fériés de 9h à 13h
  • Petite Fleur reçoit des fleurs chaque matin, du mardi au samedi, et des plantes trois fois par semaine.
Bezac Kdo
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Inquiétude des boulangers dans le Doubs : " Je ne laisserai pas un boulanger fermer " (Préfet du Doubs)

À l’occasion de la traditionnelle cérémonie de la galette à la préfecture du Doubs ce jeudi 26 janvier, le président de l’Union patronale des boulangers du Doubs, Damien Vauthier, a tenu un discours rappelant l’inquiétude de la profession face à la crise énergétique, mais aussi la hausse du prix des matières premières devant un préfet du Doubs déterminé à aider la profession.

Bourgogne Franche-Comté : 3 millions d’euros pour soutenir les boulangeries et les boucheries

CRISE ÉNERGÉTIQUE • En raison de crise énergétique qui sévit actuellement en France comme dans de nombreux pays européens, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté a annoncé mercredi 25 janvier un coup de pouce pour soutenir les boulangeries-pâtisseries et les boucheries-charcuteries à hauteur de 3 millions d’euros.

Région Bourgogne Franche-Comté : un budget à 2 milliards d’euros pour 2023

La présidente de Région, Marie-Guite Dufay, a réuni les élus du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté en session plénière mercredi 25 et jeudi 26 janvier 2023. Principal dossier à l’ordre du jour de l’assemblée : le vote du budget régional 2023 d’un montant de 1,967 milliard d’euros (hors gestion active de la dette) dont plus de 1,6 milliard d’euros est dédié au financement des politiques publiques, soit plus de 81 % du budget régional.

La Banque Populaire Bourgogne-Franche-Comté réaffirme ses ambitions pour 2023

Dans un contexte économique peu engageant, la Banque Populaire de Bourgogne-Franche-Comté (BP BFC) a tenu une conférence de presse présidée par son directeur général Jean-Paul Julia, afin de dresser le bilan de l’année écoulée et de faire le point sur les ambitions portées par la banque en 2023. 

Bourgogne Franche-Comté : la filière automobile, un secteur encore perturbé en 2022

ÉTUDE INSEE • À la mi-2022, les 370 établissements de la filière automobile de Bourgogne-Franche-Comté employaient 38.530 salariés et 5.540 intérimaires. Malgré une reprise en 2021, cette filière reste perturbée en 2022 par le contexte économique et les mutations en cours du secteur. L’emploi salarié est en baisse sur un an, avec davantage de départs que d’embauches.

Prêt : un ajustement mensuel pour mieux " lisser " les relèvements du taux d’usure dès février

Les taux de l’usure sont, selon la loi, calculés à partir des données collectées sur les taux de crédit au cours du trimestre précédent, comme les 4/3 des taux moyens pratiqués. Ces dispositions permettent de protéger les emprunteurs de taux excessifs et de préserver ainsi un large accès au crédit. La Banque de France, à titre exceptionnel pendant la période de plus forte remontée des taux, propose un ajustement technique pour mieux "lisser" les relèvements du taux de l’usure à partir du 1er février 2023.

Nouveau resto, nouveaux dinos… Le Dino Zoo entre dans une nouvelle ère

Après une saison 2022 record avec 134.200 visiteurs, le parc Dino-Zoo à Étalans et ses célèbres dinosaures vont faire écaille neuve en 2023. Un chantier d’envergure et des investissements conséquents qui vont permettre au célèbre parc du Doubs, d’entrer dans une nouvelle ère et de rivaliser avec les grands sites touristiques nationaux…

Rejets dans les milieux naturels : dans le Doubs, 9 fromageries sur 10 respectent désormais la réglementation

Annoncé et signé à l’automne 2022, à l’initiative de Jean-François Colombet, préfet du Doubs, et de Christine Bouquin, présidente du conseil départemental du Doubs, le plan rivières karstiques 2022 - 2027 est une démarche de reconquête de la qualité de l’eau des rivières du Doubs, regroupant l’ensemble des partenaires publics du département.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -0.11
partiellement nuageux
le 27/01 à 12h00
Vent
5.13 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
78 %