Plan social chez GE: l'intersyndicale appelle le gouvernement à "stopper" un "carnage"

Publié le 29/05/2019 - 14:10
Mis à jour le 29/05/2019 - 14:20

L'intersyndicale de General Electric à Belfort a appelé mercredi le gouvernement à "stopper" un "scandale" et un "carnage", au lendemain de l'annonce par le groupe américain de sa volonté de supprimer plus de 1.000 postes en France.

 ©
©

"Nous demandons au gouvernement de stopper ce scandale, ce carnage qui n'a d'autre but que de délocaliser l'activité hors de France et qui n'est aucunement une adaptation au marché", a déclaré Philippe Petitcolin (CFE-CGC) lors d'une conférence de presse de l'intersyndicale à Belfort.

7 à 9 turbines construites cette année

Dénonçant des propos du ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, qui avait affirmé la semaine dernière qu'il n'y avait "pas de débouché" pour la filière de production de turbines à gaz de Belfort, le syndicaliste a précisé que le site allait produire 7 à 9 turbines cette année, soit l'équivalent de "4 à 5 centrales nucléaires".

Il est "choquant et inacceptable qu'un ministre de l'industrie français relaie des informations trompeuses avec des conséquences aussi dramatiques pour les salariés de GEet la filière énergétique française », a ajouté M. Petitcolin, poursuivant la lecture d'un communiqué commun de la CGT, de la CFE-CGC et de Sud Industrie.

"Un plan massif de délocalisation"

Selon l'intersyndicale, la filière de production des turbines à gaz de Belfort a "déjà atteint la taille critique" avec, depuis deux ans, une réduction de "près de 30% des effectifs".

Philippe Petitcolin a dénoncé "un vaste plan massif de délocalisation d'activités" avec l'ingénierie "délocalisée en Inde, en Pologne et au Mexique" et la production "en Hongrie et aux Etats-Unis".

Le groupe américain General Electric a annoncé mardi envisager jusqu'à 792 suppressions de postes dans l'entité gaz, et 252 dans celle dédiée aux fonctions supports.

A la suite de cette annonce, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s'est engagé à préserver "l'avenir industriel de Belfort".

La secrétaire d'Etat Agnès Pannier-Runacher a souligné pour sa part mercredi que le gouvernement attendait de General Electric qu'il soit "exemplaire" à Belfort, assurant qu'il serait "très exigeant" sur l'accompagnement des salariés.

(Selon AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Impôts 2021 : des points de contacts et un numéro destiné aux frontaliers

Même si la déclaration d'impôts se fait désormais massivement en ligne (86% pour le Doubs) , la direction des Finances publiques a toutefois mis en place une trentaine de points de contact sur le département afin de rencontrer un agent. Cette année, un numéro spécial a été créé pour les frontaliers. Pour rappel, la date limite de dépôt des déclarations "papiers" est fixée au 20 mai 2021 (et 1er juin en ligne).

Quels restos bio, veggie… proposent un service en drive et en livraison à Besançon ?

Alors que les restaurants ne peuvent pas encore rouvrir au public et avec les restrictions relatives au couvre-feu à 19 heures, maCommune.info vous propose une liste régulièrement mise à jour des restaurants poursuivant leur activité à emporter ou en livraison à Besançon et dans le Grand Besançon. Voici une liste des restaurants "ouverts" spécialisés dans des plats végétariens, bio, locaux...

Fonderie de Saint-Claude : M-G Dufay interpelle la ministre de l’Industrie

La Présidente de la Bourgogne Franche-Comté  en appelle ce mois d'avril 2021 à Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée en charge de l'Industrie, afin de sauver la fonderie. Pour rappel, les employés de la fonderie sont en grève depuis deux semaines. Une opération escargot a été menée ce mercredi à Saint-Claude.

Quels restos « traditionnels » proposent un service en drive et en livraison à Besançon ?

Alors que les restaurants ne peuvent pas encore rouvrir au public et avec les restrictions relatives au couvre-feu à 19 heures, maCommune.info vous propose une liste régulièrement mise à jour des restaurants poursuivant leur activité à emporter ou en livraison à Besançon et dans le Grand Besançon. Voici une liste des restaurants "ouverts" proposant des plats "traditionnels".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.97
partiellement nuageux
le 16/04 à 15h00
Vent
4.9 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
38 %

Sondage