Plan de réorganisation de l'enseigne Pimkie : les magasins de Besançon vont-il fermer ?

Publié le 08/01/2018 - 14:07
Mis à jour le 08/01/2018 - 17:40

La direction de la marque de prêt-à-porter Pimkie va présenter un plan de réorganisation de l’enseigne en comité d’entreprise lundi 8 janvier 2018. 200 à 250 suppressions de postes via des ruptures conventionnelles devraient être annoncées et ainsi que 80 fermetures de magasin. A Besançon, Pimkie est installé au centre-ville et à la galerie Chateaufarine…

 ©
©

Permises par la réforme du Code du Travail, ces ruptures de contrat amiables en nombre nécessitent un accord majoritaire avec les syndicats. Il s’agit d’une forme de plan de départs volontaires hors du cadre d’un plan social.

Les salariés "vont payer plein pot"

"Ils nous ont annoncés le 19 décembre en comité d’entreprise leur volonté de signer un accord de ruptures conventionnelles collectives", a indiqué Valérie Pringuez. Contactée par l’AFP, la direction de Pimkie n’a pu être jointe. "Aujourd’hui, il n’est pas imaginable que la CGT signe", a ajouté Valérie Pringuez, précisant que les négociations dureront un mois à compter de la présentation du projet en Comité central d’entreprise le 8 janvier.

Pour sa collègue Maley Upravan (FO), la direction entend "s’éviter plein de contraintes" (de reclassement notamment) en supprimant des postes via des ruptures conventionnelles collectives. Si le projet aboutit, les salariés "vont payer des impôts plein pot sur leurs indemnités", a-t-elle dénoncé.

"Un vent de panique" parmi les salariés

Cette "annonce de procédure sans dire qui va être touché" a créé "un vent de panique" parmi les salariés, affirme Valérie Pringuez. Le chiffre officieux de 200 à 250 suppressions de postes au siège en France, basé à Neuville-en-Ferrain (Nord), circule selon Les Echos. Pimkie compte 1.900 salariés en France.

Selon la secrétaire du CE, des groupes de travail, associant depuis plusieurs semaines les salariés à l’élaboration du plan de redressement de l’enseigne déficitaire, ont proposé la fermeture en 2018 de 81 magasins dont 20 en France, puis 40 autres en 2019 en Allemagne, "pays le plus touché". Pimkie international va finir l’année avec "un trou de 45 millions d’euros", dont "plus de 1 million pour la France", déficitaire pour "la première année", d’après Maley Upravan (FO).

Pimkie compte plus de 700 magasins dans 30 pays et emploie environ 5.200 salariés, selon le site internet de l’enseigne.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Base de loisirs d’Osselle : qui sont les deux chefs bisontins à la tête du nouveau restaurant ?

Suite à un appel d’offres lancé par Grand Besançon Métropole en février dernier pour trouver les gérants du snack et du restaurant de la base de loisirs d’Osselle, le projet de deux chefs bisontins, déjà bien connus, a été retenu. Celui d’Adrien Rognon, gérant de la Pizzeria Piano et de Sylvain Piguet, gérant de LÔ à Besançon.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19
nuageux
le 15/06 à 18h00
Vent
2.96 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
60 %