Planche-des-Belles-Filles: la justice administrative se donne du temps

Publié le 24/11/2011 - 23:33
Mis à jour le 24/11/2011 - 23:38

Le tribunal administratif de Besançon s'est donné jusqu'à lundi pour examiner un recours déposé par une association écologiste contre des travaux entrepris dans une station de ski vosgienne en vue de l'arrivée d'une étape du Tour de France 2012.

tour de france

PUBLICITÉ

Joseph Pommier a demandé que l'avocate du conseil général de la Haute-Saône, qui a entrepris les travaux, lui transmette lors de la prochaine audience, programmée lundi à 16h, les documents prouvant la légalité du chantier, ainsi que le statut exact du parc naturel qui jouxte la zone concernée, dans la station de la Planche-des-Belles-Filles.

Le tribunal devrait rendre sa décision en fin de semaine prochaine.

Une association écologiste de Franche-Comté, la Commission pour la protection des eaux (CPE), avait déposé un référé pour demander l'annulation de la délibération du Conseil général qui acte sa candidature pour organiser l'arrivée de l'étape et engage des travaux pour 500.000 euros.

La CPE estime notamment que le conseil général n'a pas respecté la procédure et que les travaux vont entraîner "une dégradation importante du milieu naturel" de ce site situé "près d'une zone Natura 2000", "en plein cœur du Parc national des Ballons des Vosges", à plus de 1.000 mètres d'altitude.

A l'inverse, le département, par la voix de son avocate Me Isabelle Grillon, a affirmé à l'audience qu'il s'était appuyé sur une nouvelle charte encore en préparation, régissant le Parc national, car l'ancienne charte était "périmée". Mais pour le défenseur de l'association, Me Emmanuel Tête, "tant que la nouvelle charte n'est pas entrée en vigueur il faut s'appuyer sur l'ancienne".

Le chantier concerne trois zones planes et une route de 6 mètres de large, qui servira d'arrivée à la 7e étape du Tour, le 7 juillet 2012.   Le parti Europe écologie les Verts (EELV) et la CPE ont également chacun déposé plainte contre X au pénal, auprès du tribunal de Vesoul début novembre, pour "travaux sans autorisation d'urbanisme et toute infraction qui pourrait être constatée". 

(source: AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Anesthésiste de Besançon : le docteur Péchier reste en liberté

Anesthésiste de Besançon : le docteur Péchier reste en liberté

La Cour de cassation a rejeté ce mercredi 18 septembre 2019 le pourvoi formé par le parquet général contre le maintien en liberté du Dr Frédéric Péchier, anesthésiste de Besançon soupçonné de dizaines d'empoisonnements, qui reste donc libre, a-t-on appris de source proche du dossier et auprès de son avocat.

Meurtre à Fuans : déjà condamné, le suspect était en permission de sortie

Meurtre à Fuans : déjà condamné, le suspect était en permission de sortie

Un homme de 22 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire lundi 26 août 2019 pour avoir mortellement frappé son demi-frère aîné âgé de 33 ans samedi matin à Fuans dans le Haut-Doubs. Il était en permission de sortie au moment des faits, purgeant une peine dans la Meuse après des actes de violence. 

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.95
ciel dégagé
le 20/09 à 12h00
Vent
6.19 m/s
Pression
1021.72 hPa
Humidité
41 %

Sondage