Planoise : un immeuble de 11 étages sans ascenseur depuis plus de deux semaines

Publié le 08/06/2020 - 14:02
Mis à jour le 08/06/2020 - 11:46

Les habitants d'immeuble de 11 étages situé au 10 A, avenue de l'Ile-de-France dans le quartier Planoise à Besançon sont à nouveau privés d'ascenseur depuis plus le 26 mai et pour encore 15 jours ! Les habitants, pour certains en situation de handicap, malades, enceinte… subissent cette situation pour la troisième fois en 6 mois selon l'union locale de la Confédération nationale du logement (CNL).

Avenue d'Ile-de-France à Besançon ©Google Street View ©
Avenue d'Ile-de-France à Besançon ©Google Street View ©

"Il s'agit d'un immeuble de 11 étages, 22 appartements pratiquement tous occupés. Il y a là des personnes âgées, des personnes malades handicapées, des familles avec de jeunes enfants, maman enceinte.... Une telle situation est insupportable, inadmissible, d'autant qu'elle se répète pour la 3e fois en l'espace de 6 mois, déjà en novembre-décembre 2019, puis en février-mars 2020 et maintenant depuis le 25 mai et jusqu'au...19 juin", rapporte Michel Boutonnet, membre du bureau de l'Union locale de la CNL.

Ce bâtiment, appartenant à l'office public HLM du Doubs, Habitat 25. Lorsqu'il avait été contacté par l'union locale CNL, l'organisme a expliqué que la pièce de rechanger (le treuil de l'ascenseur) sera livrée le 19 juin. L'union locale CNL, qui avait déjà sollicité une aide à Habitat 25 lors de la précédente panne en février dernier (pour monter les courses, porter les petits enfants, fournir un local à poussettes en rez-de-chaussée…) est mise en place à partir de ce lundi 8 juin, soit 2 semaines après le début de la panne. Quant à un local à poussettes, il n'est pas encore, elles s'entassent dans l'entrée de l'immeuble "avec tous les risques de dégradation que cela comporte", précise Michel Boutonnet.

Pour ce qui est d'un dédommagement qui avait été promis aux locataires pour la précédente panne et qui ne semble pas avoir été fourni, "ce n'est absolument pas évoqué cette fois-ci", nous précise-t-on.

Demande d'une "procédure accélérée"

"Comment comprendre le comportement d'un bailleur social qui fait si peu de cas des difficultés de vie de ses locataires? Comment comprendre qu'un ascenseur qui, évidemment, a été "remis aux normes" il y a peu de temps tombe en panne avec des délais de réparation insupportables par les usagers et vraiment inadmissibles? Comment expliquer qu'une société spécialisée dans l'installation et l'entretien des ascenseurs soit incapable de faire en sorte que cet appareil soit fiable. Comment peut-elle demander 3 semaines de délai pour obtenir la fourniture d'une pièce de rechange? Elle n'a pas de stock de pièces de rechange? La fabrication de ces pièces a été délocalisée comme celle des masques en Chine ou en Inde?" se demande l'union locale CNL.

Elle demande à ce qu'une procédure accélérée soit mise en place pour que l'ascenseur soit remis en fonctionnement dès cette semaine, que l'indemnisation des locataires soit faite sans tarder avec une évaluation du montant qui soit à la hauteur du préjudice subi, que le local à poussette soit mis à disposition des familles et qu'une procédure soit mise en place "pour qu'un tel désordre ne puisse se reproduire".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Large oui des Suisses au pass Covid

En pleine cinquième vague et alors qu'un cas probable du variant omicron aurait été détecté, une large majorité de Suisses ont approuvé dimanche la loi ayant permis d'instaurer le pass Covid, lors d'un vote marqué par une Alors que la police craignait des manifestations, seuls quelques dizaines d'opposants à la loi Covid se sont rassemblés devant le siège du gouvernement et du parlement à Berne, placé sous haute sécurité et entouré d'une clôture grillagée. au terme d'une campagne électorale houleuse.

Castex annonce de nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : les actions déclinées dans le Doubs

Le Premier ministre, Jean Castex, a arrêté jeudi 25 novembre de nouvelles mesures "afin de renforcer la protection des victimes et la lutte contre les violences" à l'occasion de la Journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, notamment l'ouverture de nouvelles places d'hébergement. Dans le Doubs, Jean-François Colombet, préfet du Doubs, a réuni en préfecture le groupe de travail départemental sur les violences faites aux femmes du conseil départemental de prévention de la délinquance, d’aide aux victimes, de lutte contre les drogues, les dérivés sectaires et les violences faites aux femmes.

Eric Monnin publie un nouveau livre sur l’histoire des Jeux olympiques d’hiver

Après Un siècle d'olympisme en hiver : De Chamonix à Salt Lake City en 2001, De Chamonix à Vancouver : un siècle d'olympisme en hiver en 2010, De Chamonix à Sotchi : Un siècle d’olympisme en hiver en 2013 ou encore De Chamonix à PyeongChang : Un siècle d’olympisme en hiver en 2017, Eric Monnin, universitaire spécialiste de l'olympisme, a sorti De Chamonix à Beijing – Un siècle d'olympisme en hiver (éd. Désiris) ce mois de novembre 2021.

Violences faites aux femmes : « Des photos à l’envers pour remettre les idées à l’endroit » à Besançon et Dijon

Laëtitia Martinez, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté notamment en charge de l’égalité réelle, a inauguré, ce lundi 22 novembre à Dijon, l’exposition Des photos à l'envers pour remettre les idées à l'endroit, aux côtés des représentantes et représentants du Collectif Droits des femmes 21.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.38
couvert
le 01/12 à 0h00
Vent
4.83 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
92 %

Sondage