Planoise : un immeuble de 11 étages sans ascenseur depuis plus de deux semaines

Publié le 08/06/2020 - 14:02
Mis à jour le 08/06/2020 - 11:46

Les habitants d'immeuble de 11 étages situé au 10 A, avenue de l'Ile-de-France dans le quartier Planoise à Besançon sont à nouveau privés d'ascenseur depuis plus le 26 mai et pour encore 15 jours ! Les habitants, pour certains en situation de handicap, malades, enceinte… subissent cette situation pour la troisième fois en 6 mois selon l'union locale de la Confédération nationale du logement (CNL).

Planoise
Avenue d'Ile-de-France à Besançon ©Google Street View

"Il s'agit d'un immeuble de 11 étages, 22 appartements pratiquement tous occupés. Il y a là des personnes âgées, des personnes malades handicapées, des familles avec de jeunes enfants, maman enceinte.... Une telle situation est insupportable, inadmissible, d'autant qu'elle se répète pour la 3e fois en l'espace de 6 mois, déjà en novembre-décembre 2019, puis en février-mars 2020 et maintenant depuis le 25 mai et jusqu'au...19 juin", rapporte Michel Boutonnet, membre du bureau de l'Union locale de la CNL.

Ce bâtiment, appartenant à l'office public HLM du Doubs, Habitat 25. Lorsqu'il avait été contacté par l'union locale CNL, l'organisme a expliqué que la pièce de rechanger (le treuil de l'ascenseur) sera livrée le 19 juin. L'union locale CNL, qui avait déjà sollicité une aide à Habitat 25 lors de la précédente panne en février dernier (pour monter les courses, porter les petits enfants, fournir un local à poussettes en rez-de-chaussée…) est mise en place à partir de ce lundi 8 juin, soit 2 semaines après le début de la panne. Quant à un local à poussettes, il n'est pas encore, elles s'entassent dans l'entrée de l'immeuble "avec tous les risques de dégradation que cela comporte", précise Michel Boutonnet.

Pour ce qui est d'un dédommagement qui avait été promis aux locataires pour la précédente panne et qui ne semble pas avoir été fourni, "ce n'est absolument pas évoqué cette fois-ci", nous précise-t-on.

Demande d'une "procédure accélérée"

"Comment comprendre le comportement d'un bailleur social qui fait si peu de cas des difficultés de vie de ses locataires? Comment comprendre qu'un ascenseur qui, évidemment, a été "remis aux normes" il y a peu de temps tombe en panne avec des délais de réparation insupportables par les usagers et vraiment inadmissibles? Comment expliquer qu'une société spécialisée dans l'installation et l'entretien des ascenseurs soit incapable de faire en sorte que cet appareil soit fiable. Comment peut-elle demander 3 semaines de délai pour obtenir la fourniture d'une pièce de rechange? Elle n'a pas de stock de pièces de rechange? La fabrication de ces pièces a été délocalisée comme celle des masques en Chine ou en Inde?" se demande l'union locale CNL.

Elle demande à ce qu'une procédure accélérée soit mise en place pour que l'ascenseur soit remis en fonctionnement dès cette semaine, que l'indemnisation des locataires soit faite sans tarder avec une évaluation du montant qui soit à la hauteur du préjudice subi, que le local à poussette soit mis à disposition des familles et qu'une procédure soit mise en place "pour qu'un tel désordre ne puisse se reproduire".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Concours Toqués de la Morteau et saucisse de Morteau IGP 2020 : les résultats !

Le concours de cuisine Les Toqués de la Morteau, organisé dans le cadre des 10 ans de l'IGP, a vu s'affronter depuis le 30 septembre 40 participants venus de Bourgogne Franche-Comté. Le pitch : associer la saucisse de Morteau à un ou plusieurs produits locaux (Comté, Morbier, Cancoillotte, Époisses, Vin du Jura ou de Bourgogne) et créer "la recette qui fera l'unanimité". Découvrez les gagnants du concours...

Sondage – Respectez-vous la « règle de 6 » personnes maxi à table chez vous ?

SONDAGE • Parmi les nouvelles règles à respecter pour limiter la propagation de la Covid-19, le président de la République recommande la "règle de 6", c'est-à-dire de ne pas être plus de 6 personnes lors de rassemblements chez soi notamment lors de repas. Et vous, respectez-vous cette règle à la maison ? C'est notre sondage de la semaine...

Samuel Paty tué : « Nous sommes scandalisés que des gens emplis de haine associent l’Islam à leur folie meurtrière » (Mosquées de Besançon)

Suite à l'assassinat du professeur d'histoire-géographique Samuel Paty vendredi dernier, les responsables des mosquées de Besançon dénoncent un acte "odieux" qui vient "remettre en question l'exercice du métier noble d'enseignant". Ils appellent "à la vigilance et à l'unité pour faire front contre l'extrémisime et toutes les tentatives de division de notre pays."

Enseignant décapité à Conflans : « Nous avons décidé qu’il fallait faire système autour de l’école » (A. Vignot)

Anne Vignot, la maire de Besançon, accompagné de Abdel Ghezali, 1er adjoint, ont souhaité faire part de leur tristesse ce 19 octobre 2020 suite à l'assassinat de Samuel Paty, enseignant à Conflans. Ils ont notamment évoqué plusieurs dispositifs sur lesquels ils travaillent comme des "assises de l'histoire des religions"...

Enseignant décapité à Conflans : rassemblement des profs d’histoire-géographie lundi après-midi

Effroi, émotion, incompréhension et colère. C'est un mélange de sentiments qui anime la communauté éducative au lendemain de l'attentat islamiste. Un enseignant qui avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves de 47 ans a été décapité à proximité de son collège. Dimanche, ils étaient plus de 900  à Be en hommage à Samuel Paty. Les professeurs d'histoire géographie du secteur de Besançon ont également  décidé de se rassembler ce lundi 19 octobre 2020 à 16h30, toujours devant la statue de Victor Hugo, esplanade des Droits de l'Homme.

Enseignant décapité : plusieurs rassemblements ce dimanche en Franche-Comté

Alors que les profs d'histoire-géographie de la région de Besançon organisent un rassemblement lundi à 16h30, les syndicats Solidaires, FSU, UNSA Education, Sgen-CFDT, FO et CGT Educ'action appellent à plusieurs rassemblements ce dimanche à 15h, à Besançon, Montbéliard, Belfort, Dole, Lons-le-Saunier, Vesoul ou encore Héricourt.

L’éthylotest antidémarrage pour en faire « un levier efficace de lutte contre la conduite sous l’emprise de l’alcool » dans le Doubs

Dans le cadre d’une démarche de promotion du dispositif d’éthylotest antidémarrage, avec l’objectif d’en faire "un levier efficace de lutte contre la conduite sous l’emprise de l’alcool", le préfet du Doubs Joël Mathurin a organisé une journée technique dédiée à ce sujet ce jeudi 15 octobre sur la parking Mouras à Besançon. Des représentants du parquet, des bâtonniers, des forces de l’ordre et des installateurs locaux y ont participé. Comment ça marche ?

Polémique sur les propos de A. Chassagne : le PCF du Doubs s’insurge du comportement de L. Fagaut

Déclenchée lors de la conférence de presse du 9 octobre dernier, la polémique sur les propos tenus par Aline Chassagne, adjointe à la culture à Besançon n'en finit toujours pas. Après avoir répondu à ses détracteurs (le partir LR en autre) lors du conseil municipal, c'est au tour du PCF du Doubs de s'insurger de l'invective du chef de file de l'opposition L. Fagaut...
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.23
nuageux
le 20/10 à 6h00
Vent
0.4 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
86 %

Sondage