Planoise : un ras-le-bol général ?

Publié le 10/12/2011 - 13:50
Mis à jour le 10/12/2011 - 18:03

Après une manifestation samedi dernier contre la hausse des loyers, événement très rare dans ce quartier, France 3 Franche-Comté révèle un nouveau malaise profond de l'éducation dans le secteur, qui touche particulièrement les professeurs du primaire. Parallèlement, une réunion publique va avoir lieu au sujet des incivilités et actes de délinquances, afin de protester contre ceux-ci et trouver une réelle solution à ces problèmes. 

planoise_-_point_de_vue.jpg
Photo d'illustration. Le quartier de Planoise. ©Toufik-de-planoise/http://commons.wikimedia.org/
PUBLICITÉ

Samedi dernier déjà, une manifestation avait lieu devant l'office Habitat 25 avenue de l'Île-de-France, afin de demander l'arrêt des hausses des loyers, jugées trop élevées par plusieurs organisations et de plus en plus d'habitants. Scène rare dans ce quartier, cette mobilisation était déjà surprenante pour nombre d’observateurs.

Et voilà que France 3 révèle un nouveau malaise du secteur éducatif, palpable depuis déjà plusieurs mois, dont les enseignants ont protesté symboliquement par un débrayage ce lundi. Ils veulent dénoncer le non-remplacement de leurs collègues absents, entrainant de mauvaises conditions pédagogiques notamment à cause de la surcharge numérique des classes que cela entraîne.

Enfin, Joëlle Cailleaux, dirigeante du journal local La Passerelle et Bisontine très active dans la vie communautaire de la ville, à décidé en lien avec le comité de quartier de réagir aux nombreux événements survenus récemment, notamment l'explosion des braquages, vols avec violences et incivilités en tout genre. Elle a organise ce samedi matin  une réunion publique au centre Nelson Mandela suivie d'une manifestation, pour permettre un débat et représenter les commerçants et habitants excédés, et surtout solliciter une vraie réponse des pouvoirs publics et des politiciens.

Jamais autant de sujets différents et dans un laps de temps si court n’avaient à ce point mobilisé les habitants et représentants de quartier, généralement peu enclin à des protestations populaires malgré « les soupirs réguliers » notables. Certes il est vrai que la plupart des problèmes évoqués ne datent pas d’hier, mais il semble aujourd’hui que le contexte de plus en plus pesant pour la population et les partenaires sociaux les ont décidé à faire entendre leurs voix haut et fort. Faut-il encore qu’ils soient maintenant entendus…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

Les "Licra" (ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) de Besançon et Dijon ont annoncé qu’elles accompagneraient la mère voilée dans ses démarches en estimant qu’elle ne méritait pas le bruit et la fureur alors qu’« elle accomplissait un paisible devoir civique » en accompagnant la classe de son fils au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. 

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

La mère voilée originaire de Belfort qui a déclenché malgré elle la sortie du RN  Julien Odoul au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté s'exprime dans un entretien au site islamophobie.net du collectif contre l'islamophobie en France. Elle souhaite que son fils "passe à autre chose" mais semble garder un goût amer de cette expérience... 

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Ce mardi 15 octobre 2019, un collectif de 90 personnalités, dont l'acteur Omar Sy, demande "urgemment" à Emmanuel Macron de condamner "l'agression" dont a été victime la femme voilée prise à partie par un élu RN alors qu'elle accompagnait une sortie scolaire au conseil régional de Bourgogne-Franche Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.68
couvert
le 17/10 à 12h00
Vent
4.986 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
62 %

Sondage