Plusieurs centaines de défenseurs du loup manifestent à Besançon

Publié le 11/03/2023 - 17:58
Mis à jour le 11/03/2023 - 18:52

Plusieurs centaines de personnes ont participé à une manifestation en faveur du loup samedi après-midi à Besançon, à l'appel d'organisations de protection de la faune et de la biodiversité.

La prédation lupine s'est fortement développée en 2022 dans le Haut-Doubs, affectant particulièrement les bovins. Dans le seul département du Doubs, 25 bovins ont été tués, 29 blessés et un ovin a été blessé, selon la préfecture. Cette situation a conduit le préfet du Doubs à délivrer des autorisations de tirs de défense simple pour protéger les troupeaux, au grand dam des associations de protection de la faune.

Près de 500 personnes ont défilé

Samedi, quelque 500 personnes, selon la police, ont défilé dans le centre-ville de Besançon pour dénoncer ces tirs, certains brandissant des photos de loup ou des peluches représentant l'animal. "Moi je peux cohabiter avec le loup mais pas avec les cons" ou "Pas touche au loup" proclamaient certains panneaux. En tête de cortège marchaient la maire de Besançon Anne Vignot et la nouvelle secrétaire générale d'EELV Franche-Comté, Dominique Voynet. "Je veux témoigner de ma conviction qu'on peut concilier un pastoralisme vivant, une activité agricole vivante, et la présence des grands mammifères sauvages", a déclaré Mme Voynet."J'ai été à l'origine des premiers plans loups au moment où le loup est revenu dans le Mercantour, je suis convaincue qu'il faut adapter les mesures à la réalité économique et sociale du Haut-Doubs parce que l'activité laitière n'est évidemment pas comparable à l'activité ovine", a poursuivi l'ancienne ministre de l'Environnement du gouvernement de Lionel Jospin entre 1997 et 2001.

"La diversité des espèces, ça nous protège aussi. Si on n'avait pas éradiqué tous les renards on aurait peut-être moins de campagnols qui pullulent dans les herbages du Haut-Doubs", a-t-elle remarqué, appelant à "réapprendre à vivre avec cette diversité". "La cohabitation est possible, il y a plusieurs pays qui le prouvent: l'Italie, l'Espagne, pour un territoire égal au nôtre ont trois fois plus de loups, les loups ne sont pas tirés et la cohabitation se passe bien", a assuré Michèle Budna, présidente du Pôle grands Prédateurs, organisatrice de la manifestation.

Parmi les mesures à mettre en place pour protéger les troupeaux, elle a cité la mise en place de chiens de protection, de clôtures électriques, ou encore le gardiennage.



(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Bourgogne-Franche-Comté : 599 signalements recensés sur le réseau Sentinelles de la nature en 2023

Le réseau citoyen Sentinelles de la nature est un projet porté par les associations du réseau France Nature Environnement (FNE) pour informer, aiguiller et accompagner les citoyens pour agir pour la protection de la nature. Il permet via un site dédié et une application mobile du même nom de signaler les atteintes à l’environnement ou au contraire de faire remonter des initiatives qui lui sont favorables. La FNE BFC vient de publier son bilan régional pour l'année 2023.

Des chasseurs du Doubs demandent à pouvoir chasser le lynx, espèce protégée

Dans un courrier du 16 février 2024, l’Association intercommunale de chasse agrée (AICA) de Fournets-Luisans représentée par son président Steve Thalmann, a demandé à la fédération départementale des chasseurs du Doubs de soumettre au vote de la prochaine assemblée générale un déclassement du lynx boréal, espèce protégée. Une proposition qui n’a pas manqué de faire bondir le centre Athénas, dont la mission est en partie dédié à la protection du félin. 

Vent, pluie, inondations : tous les départements de Bourgogne Franche-Comté en vigilance jaune à partir de cette nuit

Météo France a placé l’ensemble des départements de Bourgogne Franche-Comté en vigilance jaune pour des vents pouvant être violents et pour des inondations dans certains secteurs à partir de jeudi 22 février à 3h00. Cette vigilance concerne également une très large partie de la France. On fait le point.

170 arbres plantés dans le Jura pour favoriser la biodiversité

Le mardi 20 février 2024, la LPO Bourgogne-Franche-Comté, en partenariat avec SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté et France Nature Environnement Bourgogne-Franche-Comté, a organisé une plantation de haies champêtres à Brans (39) qui a pour objectif de créer et de restaurer des habitats terrestres pour les amphibiens afin de permettre le déplacement des espèces. Ce chantier participatif est financé à 100% par SNCF Réseau.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.2
partiellement nuageux
le 25/02 à 0h00
Vent
2.96 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
86 %