Alerte Témoin

Pollens : la Bourgogne Franche-Comté reste en risque allergique très élevé

Publié le 29/05/2020 - 14:38
Mis à jour le 29/05/2020 - 14:31

Atmo Bourgogne Franche-Comté, en charge de la surveillance de la qualité de l'air, a placé une nouvelle fois la région en niveau 5 sur 5 soit en risque "très élevé", apprend-on ce 29 mai 2020.

Fleur, pollen
© Hélène Loget

"Les pollens de graminées gênent fortement les allergiques. D’après le RNSA, les concentrations sont fortes sur l’ensemble du territoire avec un risque d’allergie de niveau élevé à très élevé selon les départements", explique ATMO Bourgogne Franche-Comté.

Une alerte aux pollens de graminées couvre par ailleurs l’ensemble de la région BFC depuis le 22 mai dernier.

Les pollens de chêne sont à la baisse, mais avec un risque allergique « très faible ». Les pollens d’oseille et de plantain, en revanche, gagnent du terrain, mais le risque d’allergie reste également de niveau « très faible ».

Pour limiter les risques d’exposition :

  • Restez chez vous ;
  • Aérez votre logement régulièrement le matin ou le soir ;
  • En cas de déplacement exceptionnel en voiture, roulez vitres  fermées, notamment en campagne ;
  • Évitez de mettre à sécher le linge dehors.

Infos +

Pour rappel, en raison du Covid-19, les capteurs de la région sont actuellement à l'arrêt.

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Été et risque de noyade : les conseils pour votre baignade

Avec le début de l'été et des vacances,  le ministère des Sports lance un  appel à la vigilance pour sensibiliser les baigneurs aux risques de noyades et d'hydrocution. Les noyades accidentelles sont responsables chaque année d’environ 1.000 décès et constituent la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans.Voici tous les conseils utiles et pratiques pour éviter les accidents de baignades.   

Le télétravail pour réduire les émissions de gaz à effet de serre

En se basant sur un potentiel de 35% des actifs en télétravail ponctuel, les déplacements en France se trouveraient réduits de 2,4% (soit 3,3 millions de déplacements évités par semaine), a calculé l'Ademe. En se basant sur un potentiel de 35% des actifs en télétravail ponctuel, les déplacements en France se trouveraient réduits de 2,4% (soit 3,3 millions de déplacements évités par semaine), a calculé l'Ademe. Anchiy / IStock.com
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     22.08
    peu nuageux
    le 11/07 à 15h00
    Vent
    4.56 m/s
    Pression
    1021 hPa
    Humidité
    38 %

    Sondage