Près de 90 entreprises de Bourgogne-Franche-Comté au  salon Global Industrie à Lyon

Publié le 05/03/2019 - 07:09
Mis à jour le 06/03/2019 - 11:45

L'industrie 4.0 à l'honneur • L'édition 2019 du salon Global Industries, qui regroupe quatre salons industriels thématiques, dont le Midest réunit 2.500 exposants du 5 au 8 mars 2019 à Lyon et attend 45.000 visiteurs, avec un accent mis une nouvelle fois sur les thématiques liées à l'Industrie 4.0.

global industrie
© global industrie
PUBLICITÉ

« L’industrie 4.0 reste au coeur du salon », car « même pour les sous-traitants, le 4.0 est intégré dans leur quotidien » selon Sébastien Gillet, le directeur de l’événement, qui se tient en alternance à Paris et Lyon. Global Industrie recevra le 7 mars la cinquième édition des « Etats généraux de la robotique », en partenariat avec la Direction générale des entreprises (DGE) du ministère de l’Économie.

Comme lors de la précédente édition en mars à Villepinte, Global Industrie accueillera à Lyon un stand consacré à l’« usine connectée », incluant robotique, numérisation, impression 3D.

Au total, sur l’ensemble du salon, 1.000 machines industrielles seront en fonctionnement, et entre 150 et 180 innovations (machines, services, logiciels, concepts) devraient être présentées.

« Les deux moteurs pour les visiteurs sont les innovations et les machines en fonctionnement », a relevé Sébastien Gillet.

Global Industrie regroupe les quatre salons industriels leaders en France :

  • MIDEST, salon référence de tous les savoir-faire en sous-traitance industrielle
  • SMART INDUSTRIES, salon orienté Industrie du futur, regroupant les acteurs de l’industrie connectée, collaborative et efficiente.
  • INDUSTRIE, le salon des technologies et équipements de production,
  • TOLEXPO, salon du travail des métaux en feuille et en bobine, du tube et des profilés.

Midest : un pavillon de Bourgogne Franche-Comté regroupe 53 entreprises

Au sein de Global Industrie, le salon Midest est le premier salon mondial de la sous-traitance industrielle :  tout un écosystème (start-ups, grands groupes, équipementiers,etc.) et une  chaîne de valeur (production, recherche, innovation, services, formation, etc.).

La synergie ainsi créée entre les quatre salons multiplie les complémentarités et décuple les opportunités de business.

Pour cette édition 2019 du Midest 2019, 53 exposants sont présents sur le  Pavillon collectif Bourgogne-Franche-Comté* mis en place par la  CCI Bourgogne Franche-Comté, avec le soutien financier de la Région. « A la recherche d’une expertise spécifique pour leurs projets concrets, les donneurs d’ordres reconsidèrent leurs besoins en matière de sourcing, d’achat rationalisé et de gestion des prestataires. Ils se tournent à nouveau vers des sphères de sous-traitances régionales et/ou européennes qui répondent parfaitement à cette exigence de proximité » explique la région Franche-Comté. « Ainsi, nombre d’industriels sont devenus de véritables partenaires stratégiques et même, un réel facteur de compétitivité des entreprises qu’elles fournissent. De fabricants produisant sur plans, les sous-traitants sont aujourd’hui devenus des co-concepteurs qui participent activement à l’élaboration des produits dès la phase projet, la production de pièces ou sous-ensembles réalisés sur mesure ».

Par ailleurs 35 entreprises régionales exposeront à titre individuel dans les autres sectorisations du salon afin de développer leur activité par des contacts concrets et de nouveaux débouchés.

Jean-Claude Lagrange, vice-président de la Région en charge du développement économique, de l’emploi, ira à la rencontre des entreprises de la région mardi 5 mars 2019 en fin de journée.

* Hall 5  Allée G  stand 130 du 5 au 8 mars 2019 à Lyon-Eurexpo

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Prime Macron : les salariés francs-comtois parmi les moins gâtés en France

L’Urssaf Franche-Comté dresse un premier bilan de la prime exceptionnelle versée par les entreprises en décembre 2018 et janvier 2019. 15,3 millions d’euros ont été versés à près de 32 000 salariés en Franche-Comté (soit 11,1 % des salariés et 53% des salariés des établissements versant la prime). Voici le détail...

GE Belfort : « Etudier toutes les pistes industrielles possibles pour maintenir l’emploi » (Le Maire)

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a affirmé ce vendredi 22 mars 2019 qu'il allait "étudier toutes les pistes industrielles possibles pour maintenir l'emploi" à Belfort, alors que les syndicats de l'usine General Electric (GE) s'inquiètent de l'annonce prochaine d'un vaste plan de suppressions de postes.

PSA « ne peut pas laisser tomber » le site d’Hérimoncourt, estime Le Maire

Le groupe automobile PSA "ne peut pas laisser tomber" son usine historique à Hérimoncourt (Doubs), menacée par un transfert d'activités vers Vesoul, et doit "trouver une nouvelle activité" pour les salariés du site, a estimé ce vendredi 22 mars 2019 le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

Le prix de l’eau va-t-il augmenter dans ma commune et pourquoi ?

Thème : l'eau #2 • Du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2017, le prix de l'eau et de l'assainissement vont fluctuer dans le Grand Besançon selon les communes. Une harmonisation  pour arriver progressivement en 2028 et pour tous les habitants de l'agglomération à un prix  de 3,30 € TTC (hors inflation). Quel est le prix de l'eau dans les 73 communes du Grand Besançon. Va-t-il augmenter dans votre commune ? Pourquoi ?  Réponses.

Marie-Guite Dufay souhaite implanter la production de « batteries électriques » dans la région

Marie Guite Dufay, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, souhaite avec 50 signataires (élus, industriels, chercheurs et constructeur) accueillir la première usine de batterie "made in France". Pour cela, la présidente a exposé ses arguments ce 18 mars 2019 dans une lettre destinée au chef de l'État.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.33
ciel dégagé
le 23/03 à 18h00
Vent
1.32 m/s
Pression
1026.37 hPa
Humidité
72 %

Sondage