Presse : Christophe Dollet répond aux «insinuations» de Jacques Grosperrin (UMP)

Publié le 20/01/2012 - 15:28
Mis à jour le 20/01/2012 - 19:10

L’ancien journaliste de L’Est Républicain, embauché depuis le 1er janvier au cabinet du maire de Besançon comme conseiller technique, répond au communiqué du député UMP qui s’interrogeait sur la « promiscuité » entre le quotidien régional et Jean-Louis Fousseret. 

Dans une lettre ouverte, l’ancien journaliste « avoue ne pas bien comprendre les insinuations » de Jacques Grosperrin et place le débat sur un autre terrain.

 « Je suis surpris qu’un si fin observateur de la vie des médias n’ait pas relevé que 110 journalistes de l’Est Républicain et des DNA ont choisi de quitter leur entreprise, soit près du quart des effectifs, à la suite du rachat de ces titres jusqu’ici indépendants, par un grand groupe bancaire. Il me semble qu’en qualité de député vous pourriez au minimum vous interroger sur l’avenir des rédactions hier en concurrence dans le Nord Franche-Comté, en Alsace, en Lorraine, désormais rassemblées dans un même groupe qui n’a pas caché son intention de mutualiser le contenu des treize journaux qu’il possède aujourd’hui. Si une menace pèse sur la pluralité d’expression, je ne m’en sens guère responsable », explique Christophe Dollet.

« Que vous vous focalisiez sur mon cas me fait beaucoup d’honneur, même si, ayant quitté la rédaction de Besançon depuis juin 2010, je vois mal comment vous pouvez aujourd’hui me reprocher d’influer sur sa politique rédactionnelle. Pour le reste, sachez que j’ai choisi, pour des raisons personnelles qui ne regardent personne, pas même le député, de revenir vivre à Besançon. Je n’avais pas cru bon vous en demander la permission, et je continuerais à m’en passer.

Je vous fais confiance pour vous préoccuper, à l’avenir, des vrais sujets qui pèsent sur la liberté de la presse quotidienne régionale », conclut la lettre du journaliste.  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Cigarettes plus chères et interdites : que contient le nouveau plan de lutte contre le tabagisme ?

Nouvelles hausses du prix des cigarettes ou extension des "espaces sans tabac" à la plage, au parc ou près des établissements scolaires : le gouvernement a présenté mardi 28 novembre 2023 un nouveau plan de lutte contre le tabagisme pour "relever le défi d’une génération débarrassée du tabac dès 2032".

Fonds européens agricoles en BFC : 13 député(e)s saisissent en urgence le ministre de l’Agriculture

Dans un communiqué du 28 novembre 2023, pas moins de 13 député(e)s de Bourgogne Franche-Comté (Renaissance, Modem et Horizons) se réunissent pour dénoncer le ”fiasco” de la gestion des fonds européens par la majorité régionale (PS) et la présidente de Région.

Macron ce vendredi dans le Jura : "Un nouveau plan d’action feu de foret a été formalisé"

+ Prise de parole du chef de l'Etat • Emmanuel Macron s'est rendu ce vendredi dans le Jura pour lancer son programme "Un jeune, Un arbre" qui doit permettre à chaque collégien de pouvoir planter un arbre, une démarche présentée par l'Elysée comme "symbolique, républicaine et avec une vocation pédagogique" sur les enjeux environnementaux.

Convention citoyenne pour le climat et la biodiversité : la Région place le citoyen “au coeur des décisions”

Le Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté a lancé sa première convention citoyenne pour le climat et la biodiversité ce vendredi 24 novembre 2023 à Besançon. Celle-ci a pour objectif, via un panel composé de 50 citoyens de la région, d’apporter des réponses "à la hauteur des enjeux environnementaux" par le biais d’un exercice citoyen démocratique.

Logement : la Ville de Besançon redéfinit les règles des nouveaux chantiers urbains

Vendredi 24 novembre 2023, la Ville de Besançon organise la 4e conférence des acteurs de la ville et de l’Habitat. L’occasion pour la municipalité d’échanger avec les professionnels de l'immobilier sur l'analyse du marché de l'immobilier bisontin et des enjeux pour la ville. À ce titre, elle prévoit d'ailleurs l’ouverture de nouveaux chantiers urbains qui permettront à terme de produire près de 4.000 logements.

Le Mont d’Or gardera sa boite en bois

La proposition de loi sur le recyclage a été débattue au Parlement européen. Il était question d’un éventuel remplacement des emballages en bois de certains fromages tels que le Mont d’Or ou encore le camembert par un plastique recyclé. Il n’en sera finalement rien, pour le plus grand plaisir de Christophe Grüdler, député européen et ancien conseiller départemental du Territoire de Belfort.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -1.27
légères chutes de neige
le 04/12 à 6h00
Vent
2.47 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
92 %