Prison ferme pour l'éleveur de visons d'Émagny

Publié le 07/05/2016 - 11:53
Mis à jour le 08/05/2016 - 09:43

Un élevage monté sans autorisation, près de dix ans de procédures agrémentées de condamnations et plus récemment d’une suspension administrative, le tribunal correctionnel de Besançon a finalement condamné le propriétaire d’un élevage de visons à six mois de prison ferme.

 ©
©

Éric Raunet  a été condamné à six mois de prison ferme pour ne pas avoir respecté la condamnation de  six mois avec sursis en septembre 2014 de la suspension administrative. Malgré les multiples demandes de l'administration, l'éleveur n'a pas respecté les préconisations pour se mettre en conformité avec la réglementation.

Lasse, l'association Combactive de défense des animaux avait posé une nouvelle fois une plainte en 2015 et se dit très satisfaite du jugement rendu ce vendredi 6 mai 2016. Le tribunal correctionnel condamne l'éleveur a six mois de prison ferme, 2.000 € d'amende et ordonne la destruction d'une partie du bâtiment. Il devra également verser 1.500 et 500  € de dommages-intérêts aux parties civiles. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

Éclatements de pneus Goodyear : de nombreuses données informatiques saisies lors des perquisitions

"De nombreuses données informatiques" ont été saisies lors de perquisitions menées chez le géant américain du pneumatique Goodyear, "qui vont pouvoir être exploitées par les enquêteurs", a déclaré jeudi 16 mai 2024 le procureur de la République de Besançon, après l'éclatement de pneus de camions à l'origine d'accidents mortels.

Journée prison morte : mobilisation des agents pénitentiaires après l’attaque mortelle d’un convoi

L’intersyndicale appelle ce mercredi 15 mai à un blocage national après l’attaque d’un convoi pénitentiaire hier dans l’Eure dans laquelle deux agents sont morts et trois autres ont été gravement blessés. Une minute de silence sera également observée à 11h. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.29
légère pluie
le 17/06 à 21h00
Vent
1.54 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
93 %