Programme chargé pour Michèle Delaunay à Besançon les 5 et 6 juin

Publié le 05/06/2013 - 09:56
Mis à jour le 17/04/2019 - 15:38

On en sait un peu plus sur la venue de Michèle Delaunay à Besançon. Arrivant ce mercredi 5 juin 2013 en fin d’après-midi, la ministre déléguée, chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie, poursuit sa visite officielle demain jeudi 6 juin dans la capitale comtoise, avec une incursion à Autechaux, près de Baume-les-Dames, pour se satisfaire d’un exemple de "silver économie".

2013-05-31-michele_delaunay_ministre_personnes_agees.jpg

visite ministérielle

Michèle Delaunay arrive à Besançon mercredi 5 juin 2013 pour rencontrer à 17h45 à l’hôtel de ville les acteurs du pôle de gérontologie interrégional de Bourgogne-France-Comté. Créé en 2010, ce pôle s’est notamment vu confier par les régimes de retraite la mission de concevoir un outil de mesure des risques de fragilité chez les personnes âgées. Cet outil, qui sera livré dès septembre prochain, est en parfaite cohérence avec le volet prévention de la future loi Autonomie, que prépare la ministre déléguée aux Personnes âgées pour fin 2013.

Jeudi 6 juin à 8h45, la ministre participera au Conseil général du Doubs à une table-ronde sur l’aide à domicile. Celle-ci  réunira, autour d’elle et Claude Jeannerot président du Conseil général, les présidents des neuf services d’aide à domicile autorisés du département (AAPA d’Audincourt, ADMR, AFL (emplois familiaux), AFPAD, APASAD, ASSAD, CCAS de Besançon, Montbéliard et Pont-de-Roide) et l’ARS. Il lui sera livré un bilan de l’expérimentation menée par le Conseil général du Doubs depuis 2011. Très novatrice, cette initiative, qui propose une forme nouvelle de partenariat avec ces neuf partenaires permettant un accès facile et de qualité aux services dont les personnes âgées dépendantes ont besoin, trouvera toute sa place dans le chantier de refondation de l’aide à domicile, qui sera engagé fin juin avec l’Assemblée des Départements de France. À cette occasion, cinq conventions emplois d’avenir seront signées avec la ministre.

Puis, Michèle Delaunay se rendra à Autechaux, où elle visitera l’entreprise GMI (Groupe Maillard Industrie). Initialement spécialisé dans la sous-traitance automobile, ce groupe industriel a engagé une politique de diversification qui l’amène à fabriquer des jardinières de hauteur réglable adaptées aux personnes âgées. Cette visite met l’accent sur les opportunités que crée dès aujourd’hui la "silver économie" (ou économie du vieillissement) en termes de marchés et d’emplois.

A 12h, retour à Besançon pour visiter, rue Pasteur, la Maison des Seniors, gérée par le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de la Ville de Besançon et co-financé par le Département.

Enfin, à 14h la ministre interviendra lors des 36ème rencontres de l’ANCCAS (association nationale des cadres communaux de l’action sociale) qui se tiennent au Kursaal, toujours à Besançon.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Région Bourgogne Franche-Comté : 126 M€ en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires

Réunis en commission permanente, vendredi 20 novembre 2020, les élus régionaux ont voté près de 126 millions d’euros d’aides en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires. Une partie de ces crédits concerne le Plan d’accélération de l’investissement régional mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de Covid-19.

La loi Recherche définitivement adoptée au Parlement

Face au risque de "décrochage" de la recherche française, le Parlement a définitivement adopté ce vendredi 20 novembre 2020 le projet de loi de programmation (LPR), "un investissement historique" selon le gouvernement confronté à la défiance accrue de la communauté universitaire et scientifique. Fannette Charvier, députée du Doubs se félicite de cette décision (elle avait été désignée responsable de ce texte pour le groupe LaREM).

Anne Vignot pour taxer Amazon : elle « se trompe de combat » selon J-P Allenbach

La maire de Besançon Anne Vignot a signé une tribune dans laquelle responsables politiques, syndicaux, libraires et éditeurs appellent ) imposer une taxe exceptionnelle notamment sur les ventes d'Amazon lundi 16 novembre 2020. Pour Jean-Philippe Allenbach, président du Mouvement Franche-Comté, Anne Vignot "se trompe de combat".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.23
nuageux
le 25/11 à 12h00
Vent
3.04 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
79 %

Sondage