PSA Sochaux travaillera pendant les fêtes

Publié le 11/12/2020 - 17:48
Mis à jour le 12/12/2020 - 09:27

L’usine PSA de Sochaux (Doubs) travaillera entre Noël et Nouvel An, contrairement à ses habitudes, pour répondre à la « forte demande » des modèles Peugeot 3008 et 5008 qu’elle produit, a-t-on appris vendredi 11 décembre 2020 auprès de la direction.

Montage - 5008 © LAMY Jean-François  Groupe PSA, Communication Sochaux
Montage - 5008 © LAMY Jean-François Groupe PSA, Communication Sochaux

Le site fabriquera des véhicules chaque matin, du 28 au 30 décembre 2020, sur la ligne de montage des Peugeot 3008 et 5008 et de l’Opel Grandland X, a annoncé la direction vendredi dans un communiqué interne.

"La production sera assurée par 700 salariés, volontaires", a précisé le porte-parole du site à l'AFP. "Ils recevront une prime de 75 euros au total et pourront ajouter trois jours dans leur compteur de congés"

L'usine emploie 7.300 salariés permanents. Le supplément d'activité représentera 1.200 éhicules, a annoncé ladirection, soit 400 par jour, ce qui équivaut à près d'un quart de la cadence normale actuelle du site (1.700 voitures quotidiennes). Il permettra de répondre à la "forte demande" de modèles 3008 et 5008, en rattrapant une partie de la production perdue du fait des conséquences de la crise sanitaire, a souligné le porte-parole.

Le site n'avait travaillé entre les fêtes de fin d'année qu'une seule fois auparavant dans son histoire, l'an dernier, a rappelé le porte-parole. Il sera le seul de PSA en France à rester ouvert pendant cette période pour la production de véhicules, a indiqué à l'AFP une porte-parole du constructeur.

L'usine avait été arrêtée pendant le premier confinement au printemps dernier. Elle est revenue progressivement à son activité normale à partir de la mi-août en reconstituant ses équipes de travail, à l'exception de l’équipe de week-end dont le redémarrage, prévu début novembre, a été reporté après l'annonce du reconfinement.

Les syndicats FO et CGT du site ont critiqué le montant de la prime, qu’ils estiment insuffisant. Selon Eric Peultier, le responsable FO, la recherche de volontaires se heurte à "quelques difficultés et serait plus facile si la prime était plus importante". M. Peultier a fait état aussi de "pressions de la direction" pour inciter les salariés à venir travailler.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Plateforme Easydis à Besançon “nous n’avons pas annoncé la fermeture du site”

Suite à un article paru chez nos confrères de France Bleu Besançon, ce mercredi 24 avril 2024 expliquant que la plateforme logistique d’Easydis à Besançon allait fermer ses portes en septembre prochain (sauf si l'entreprise trouve repreneur), nous avons contacté une porte-parole du Groupe Casino. Cette dernière nous a affirmé "qu’à aucun moment" il n’avait été décidé et dit aux salariés que le site allait fermer…

Casino JOA Besançon : plus de 721.000 € remportés en moins d’un mois

Le mois d’avril a apparemment porté chance à quelques joueurs du casino Joa de Besançon. L’établissement informe qu’entre le 1er et le 21 avril 2024, 721.275 € de jackpots ont été payés aux clients ayant eu la main chanceuse sur les machines à sous ou jeux électroniques (roulette anglaise électronique ou black jack électronique). 

La Bourgogne-Franche-Comté, première “région microtechnique” de France, présente au SIAMS de Moutier

Du 16 au 19 avril 2024, à l’occasion du Salon de la chaîne de production des microtechniques (SIAMS), grand rendez-vous de la filière de l’industrie des microtechniques, la Bourgogne-Franche-Comté était présente avec un pavillon régional dédié, en collaboration avec la CCI BFC.

Numérique : la Région Bourgogne Franche se mobilise pour tous les territoires

PUBLI-INFO • Le numérique fait partie intégrante de nos vies. La technologie bouleverse les modèles économiques, les pratiques de consommation, l’accès à l’information et à la culture, les modes de travail et d’apprentissage et les relations sociales. Pour la Région, la numérisation de l’économie, de la société et des territoires est porteuse d’opportunités : nouveaux services, développement économique, emplois, dynamique rurale, préservation de l’environnement…

Robot, job dating, écologie… Quoi de neuf dans les écoles ESTM Pigier ?

QUOI DE 9 ? • Ouvertes sur le monde et les nouvelles technologie, attentives au bien-être de ses étudiant(e)s, soucieuses de l’environnement et intraitables sur le niveau de ses formations, les écoles ESTM Pigier à Besançon s’engagent à tous les niveaux pour proposer des cursus de qualité dans un univers studieux et innovant. Les inscriptions pour la rentrée 2024 sont ouvertes !

Le Mouvement Franche-Comté veut “stopper” la Pive

Dans un communiqué du 20 avril 2024 intitulé "Stop Pive !", le Mouvement Franche-Comté, représenté par son président Jean-Philippe Allenbach, qualifie le rapport moral et financier 2023 de l’association La Pive (monnaie locale) de "désastreux" et souhaite l’arrêt des subventions publiques qui lui sont allouées.

Commerce historique à Besançon… Eve Boutique fête ses 55 ans !

Il fait partie des magasins emblématiques du centre-ville de Besançon, il est la référence historique en matière de lingerie féminine, il a vu trois générations de femmes tout au long de son histoire familiale… Le magasin Eve Boutique fête ses 55 ans en ce mois d’avril 2024. Pour autant, il n’a pas pris une ride.

Suppression de l’aide à l’embauche sous contrats de professionnalisation

Le président de l'Union des entreprises de proximité (U2P) a rencontré hier, jeudi 18 avril 2024, la ministre du travail, de la santé et des solidarités, Catherine Vautrin, qui a fait part du projet de suppression générale de l'aide à l'embauche de salariés sous contrat de professionnalisation (600€), dès le 1er mai prochain.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.82
légère pluie
le 24/04 à 18h00
Vent
2.33 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
79 %