Alerte Témoin

Quatorze ans après, le petit retour du Grand canal

Publié le 21/10/2011 - 18:10
Mis à jour le 21/10/2011 - 21:01

Le débat sur les orientations budgétaires 2012 de la Région a été marqué par un sujet sensible. Un projet de Grand canal entre Saône et Moselle a fait couler beaucoup de salive.

Conseil régional

Une dizaine de lignes dans un rapport de 370 pages… C’est la goutte d’eau qui a mis le feu aux poudres ce vendredi au conseil régional à Besançon. Une goutte d’eau qui a pour nom Grand canal abandonné en 1997. Et oui, il a refait surface « rajeunissant » Alain Fousseret de trente ans.

« C’est le retour de la clique des Grand canal. Ca m’énerve, je me remets à bouillir. On n’a jamais vu une péniche faire du flux tendu », s’est exclamé le vice-président écologiste à l’attention de la députée UMP Françoise Branget qui venait de rappeler que « le transport fluvial est le plus écologique » et qu’il pouvait éviter à la Franche-Comté de rester « le couloir à camions de toute l’Europe ».

« Il reste des résidus à la CCI », a insisté l’élu régional du nord Franche-Comté en faisant allusion à l’assemblée générale de l’association Saône-Rhin qui se tenait le même jour dans la capitale régionale.

Tous les représentants de l’opposition UMP ont alors quitté la salle. Même la présidente Dufay a reconnu que les propos de son vice-président Alain Fousseret étaient « excessifs ». « Je désapprouve », a-t-elle rajouté, estimant que « la Franche-Comté doit s’inscrire dans le débat public » sur le transport fluvial.

Denis Sommer s’est porté à son secours : « Ce serait une grave erreur politique de laisser le débat aux autres ». « Les infrastructures fluviales doivent être prises en compte », a complété Marie-Guite Dufay en précisant bien qu’il n’est pas question d’une étude concernant la vallée du Doubs. Pour rassurer ses alliés écologistes elle a reconnu qu’il y avait d’autres priorités avant le fluvial, notamment le frêt ferroviaire.

En fait, le Grand canal a refait surface à la faveur d’une demande de VNF (voies navigables de France) à la Région de participer au financement d’une étude préliminaire d’un montant de 12 millions d’euros concernant la liaison fluviale Saône-Moselle visant à connecter le bassin méditerranéen, via le Rhône, la Saône et la Moselle avec la mer du Nord. La Région participerait à ces études à hauteur à hauteur de 100 000 euros.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Confinement : quel impact sur la qualité de l’air ?

Face au coronavirus affectant ce mardi 24 mars 169 pays (sur 198), le Gouvernement français a mis en place une mesure inédite de confinement de la population. Cette restriction, du fait du fort ralentissement des activités économiques et de transport, implique des conséquences sur la qualité de l’air, indique ATMO Bourgogne Franche-Comté.

Comment valoriser ses déchets de jardin ?

PUBLI-INFO • La période un peu particulière que nous traversons, combinée à l’arrivée du printemps, est propice à l’entretien des extérieurs de son habitation. Ceci est source de production d’une grande quantité de déchets dont on ne sait pas toujours quoi faire. Et pourtant, ceux-ci constituent une réelle richesse pour vos espaces verts et plantations ! Le SYBERT vous donne quelques conseils pratiques pour bien gérer ces déchets.

Festival des solutions écologiques : partager vos projets avec la Bourgogne-Franche-Comté...

Transition écologique • La région organise du 29 juin au 5 juillet 2020 sur l'ensemble du territoire un festival des solutions écologiques afin de rendre visibles les initiatives des citoyens, des acteurs publics et privés, qui agissent au quotidien contre le dérèglement climatique et la préservation de la biodiversité. Pour la mise en avant des projets durant le festival, la Bourgogne-Franche-Comté peut octroyer une aide financière. Inscriptions jusqu'au 20 mars 2020. 

Alerte aux vents violents en Franche-Comté

Mise à jour à 19h00 • Météo France a placé 22 départements en Orange aux vents violents ce samedi 29 février 2020. La Haute Saône et le Territoire de Belfort en font partie. Le reste de la région est en vigilance jaune jusqu'à 21H00. À Besançon, les sapeurs-pompiers ont été mobilisés pour une dizaine d’interventions suite à des objets menaçants de tomber au centre-ville.
Offre d'emploi
 7.13
peu nuageux
le 02/04 à 9h00
Vent
1.8 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
56 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune