Rachat d’Alstom par General Electric : "C’est hors de question" pour Jean-Pierre Chevènement

Publié le 26/04/2014 - 16:28
Mis à jour le 27/04/2014 - 12:21

Le sénateur MRC du Territoire-de-Belfort et ancien ministre, Jean-Pierre Chevènement, a écrit vendredi 25 avril 2014 au Premier ministre Manuel Valls pour lui demander de "faire valoir aux actionnaires et aux dirigeants des groupes concernés" qu'un "transfert de propriété est hors de question" entre Alstom et General Electric.

dsc_5032.jpg
Jean-Pierre Chevènement ©roman mCi

Pas d’accord

PUBLICITÉ
Des rumeurs de rachat global du groupe français par le géant américain General electric ont semé le trouble jeudi, le gouvernement temporisant vendredi en annonçant qu’il travaillait « à d’autres solutions » et affichant sa « vigilance patriotique« .
 
« Je vous demande instamment, Monsieur le Premier ministre, de bien vouloir faire valoir aux actionnaires et aux dirigeants des groupes concernés que ce transfert de propriété est hors de question. A travers les marchés publics, l’Etat a les moyens de se faire entendre« , écrit le président d’honneur du Mouvement Citoyen et Républicain (MRC). Il demande une « prompte intervention » de Matignon, faisant valoir que « la reprise de la branche énergie d’Alstom porterait un coup fatal à l’indépendance de notre filière électronucléaire. Elle signifierait l’abandon par la France d’un des deniers pans de son industrie d’équipement ».
   
Le sénateur du Territoire-de-Belfort, où l’usine Alstom est un des maillons forts de l’économie locale, poursuit : « Le groupe américain a déjà repris en 1999 la branche « turbines à gaz » quand Alstom a choisi de reprendre les turbines à gaz fabriquées en Suisse. Ce fut une énorme erreur à laquelle Alstom a failli ne pas survivre« . Il fait valoir que « General Electric, s’il a dans un premier temps développé ses fabrications à Belfort, tend aujourd’hui à relocaliser une part de ses fabrications aux États-Unis, ce qui correspond, semble t-il, aux orientations données par le Président Obama« . « Comme l’observe le journal les Echos, la fuite des centres de décision est dramatique : lorsqu’on mesure pleinement les conséquences, comme à la guerre il sera trop tard pour livrer bataille« , conclut-il.
 

Inacceptable

Jean-Pierre Chevènement avait déclaré dès jeudi 26 avril 2014 : « Il est inacceptable que le rachat du secteur énergie d’Alstom par General Electric mette l’Etat devant le fait accompli (…) Je demande que le Conseil d’administration d’Alstom, appelé à entériner un tel accord, soit repoussé à une date permettant aux services du ministre de l’Industrie de faire leur travail. Je suggère que l’Etat monte en capital s’il le faut pour remplacer les actionnaires défaillants. Cet argent sera mieux utilisé de cette façon que par la distribution indiscriminée de 50 milliards d’euros à toutes les entreprises y compris les grandes banques ou les grandes sociétés de distribution qui ne rentrent pas dans la compétition industrielle. »
 
(Source : AFP)
 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Publi-infos • Le Crédit Agricole Franche-Comté a de bonnes raisons d’être présent au Salon de l’Habitat à Micropolis Besançon. D’abord, c’est un partenaire historique de cette manifestation. Et puis, c’est l’occasion de présenter son offre régionale à succès «?Mon 1er toit comtois?», un prêt Habitat à taux zéro %. C’est donc le moment idéal pour rencontrer les conseillers du Crédit Agricole Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.71
ciel dégagé
le 16/10 à 3h00
Vent
2.804 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
94 %

Sondage