Alerte Témoin

Radicalisation : interdiction de sortie du territoire pour un mineur de Haute-Saône

Publié le 27/09/2015 - 18:47
Mis à jour le 16/04/2019 - 10:06

Suite au signalement de la mère d'un collégien sur la plateforme d'alerte "stop djihadisme", la préfecture de Haute-Saône a pris ce vendredi 25 septembre 2015  un arrêté d'interdiction de sortie du territoire.

capture_decran_2015-09-27_a_18.27.40.jpg
© stop djihadisme
PUBLICITÉ

Cette mesure préventive a été prise après l'alerte des parents d'un collégien psychologiquement fragile et qui aurait été radicalisé via internet et une messagerie électronique. La mère du collégien aurait constaté des changements de comportements. Les enquêteurs ont confirmé que le collégien, suivi par un psychiatre, était effectivement en voie de radicalisation.

La préfecture de Haute-Saône déclare ne pas vouloir stigmatiser le collégien en question et rappelle à la vigilance en cas de changement brusque de comportement. 

PRÉVENTION ET SIGNES D’ALERTE

Les comportements suivants peuvent être les signes qu’un processus de radicalisation est en marche. Plus ils sont nombreux, plus ils doivent alerter la famille et l’entourage.

  • rupture avec la famille, les anciens amis, éloignement de ses proches ;
  • rupture avec l’école, déscolarisation soudaine 
  • nouveaux comportements dans les domaines suivants : alimentaire ; vestimentaire ; linguistique ;  financier ;
  • changements de comportements identitaires : propos asociaux ; rejet de l’autorité ; rejet de la vie en collectivité ;
  • repli sur soi ;
  • fréquentation de sites Internet et des réseaux sociaux à caractère radical ou extrémiste ;
  • allusion à la fin des temps.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Septième « urbi et orbi » de Noël pour le pape François

Le pape François doit adresser son traditionnel message "urbi et orbi" à la ville de Rome et au monde, en latin,  à l'occasion de son septième Noël dans ses fonctions, mercredi au Vatican, pour un vaste tour d'horizon des zones de conflits. Mardi soir, lors de sa traditionnelle homélie de la messe de Minuit, l'Argentin avait mis l'accent sur l'amour "inconditionnel" et "gratuit" face à la logique marchande  

Voile refusée dans une maison de retraite : la paroisse a trouvé un appartement à la religieuse

Le père Florent Belin, curé de la paroisse Notre-Dame de la Motte de Vesoul, tient à s'exprimer dans un communiqué après l'ampleur prise dans les médias après son édito sur la laïcité dans un bulletin paroissial. Le prêtre s'interrogeait que la notion de laïcité après avoir eu connaissance de l'histoire d'une religieuse venue prendre sa retraite à Vesoul et qui souhaite continuer à porter le voile et l'habit.

Polémique sur le voile : l’assemblée régionale « profondément marquée » selon Marie-Guite Dufay

Le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, qui se réunissait ce vendredi 15 novembre 2019 en assemblée plénière un mois après la polémique déclenchée par un élu RN au sujet d'une femme voilée dans le public, reste "profondément marqué", a estimé sa présidente (PS) Marie-Guite Dufay.

Port du voile : le Sénat vote l’interdiction pour les parents accompagnant les sorties scolaires

La polémique née de l'intervention de Julien Odoul le 11 octobre 2019 à Dijon à l'encontre d'une mère voilée qui accompagnait une sortie scolaire continue de faire débat en France. Mardi 29 octobre 2019, le Sénat, à majorité de droite a adopté dans un contexte explosif, une proposition de loi LR visant à interdire le port de signes religieux aux parents accompagnant des sorties scolaires, jugée "contre-productive" par le ministre de l'éducation Jean-Michel Blanquer.  

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

Les "Licra" (ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) de Besançon et Dijon ont annoncé qu’elles accompagneraient la mère voilée dans ses démarches en estimant qu’elle ne méritait pas le bruit et la fureur alors qu’« elle accomplissait un paisible devoir civique » en accompagnant la classe de son fils au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. 

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.82
couvert
le 29/02 à 6h00
Vent
3.79 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
69 %

Sondage