Rassemblement contre les pesticides : "nous voulons des coquelicots"

Publié le 05/10/2018 - 14:30
Mis à jour le 05/10/2018 - 14:30

La fédération France Nature Environnement, accompagnés de plusieurs associations, appelle à un rassemblement ce vendredi 5 octobre 2018 partout en France devant les mairies ou place principales pour « Dire stop aux pesticides ».
 

 ©
©

Lancé le 12 septembre à l’initiative, signé par 100 personnes inconnues et rapidement soutenu par plusieurs personnalités et associations, dont la fédération France Nature Environnement, l’appel « Nous voulons des coquelicots » a recueilli 225 000 signatures en 15 jours .

Un premier rendez-vous est donné ce vendredi 5 octobre à 18 h 30 devant les mairies ou sur les places principales des villes et villages.

"Il ne s’agit pas, en effet, d’une simple pétition, sitôt signée, sitôt oubliée. Ce mouvement engage, voulant transformer des milliers de signataires en autant d’acteurs sociaux dont le but sera d’œuvrer pour le vivant. C’est un mouvement d’ampleur qui va se déployer dans la durée autour de l’Appel. L’heure n’est plus à discuter autour des effets nocifs de tel ou tel pesticide de synthèse, nouveau ou ancien, mais à mettre chacun devant ses responsabilités. L’heure est à s’organiser pour refuser ce qui menace massivement la fragilité du monde. Le coquelicot est le beau symbole de cette fragilité, celle de la nature, celle des humains", explique la fédération.

Info +

  • Tous les premiers vendredis de chaque mois vers 18h30, les signataires se retrouveront sur les places des villes et des villages des lieux où ils habitent.
  • FNE Bourgogne Franche-Comté – Maison de l’Environnement, 7, rue Voirin - 25000 Besançon
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Dans le Doubs, 7.000 chevreuils bientôt abattus ?

Le préfet du Doubs, par arrêté annuel, conformément aux dispositions prévues par l’article L425-8 du code de l’environnement, a fixé le nombre minimal et le nombre maximal de chevreuils à "prélever" par territoire en prenant compte des "dégâts causés par cette espèce", selon une information du 24 avril 2024. Ainsi, 7.000 chevreuils ”maximum” pourront être tués dans le département pour la saison 2024-2025. Le public peut donner son avis sur cet arrêté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.19
partiellement nuageux
le 19/05 à 0h00
Vent
1.85 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
97 %