Régionales 2021 : Marie-Guite Dufay candidate à sa réélection en Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 24/04/2021 - 18:16
Mis à jour le 24/04/2021 - 20:23

La présidente PS sortante de la région Bourgogne-Franche-Comté Marie-Guite Dufay a indiqué samedi 24 avril 2021 qu’elle serait candidate à sa succession pour les élections régionales de juin, refusant de « quitter le navire alors que la tempête n’est pas terminée ».

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté. © Hélène Loget
Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté. © Hélène Loget

"Avec la crise du Covid, si je n'étais pas candidate, j'aurais l'impression de quitter le navire en cours de route alors que la tempête n'est pas terminée", a indiqué Mme Dufay. Depuis un an, "mon équipe et moi avons été assaillies de responsabilités à prendre vis-à-vis des entreprises, des petits commerces, et même sur les questions de santé qui ne sont pourtant pas dans le giron de la région", a-t-elle détaillée.

"Notre politique doit être confortée", a-t-elle ajouté, évoquant "un pacte territorial pour orchestrer toutes ces mesures d'aides auprès de ceux qui sont sinistrés par la crise".

"Parer la menace du Rassemblement national"

La présidente sortante, alliée au PCF et au PRG, entend également "prendre (ses) responsabilités pour parer la menace du Rassemblement national", puissant dans sa région.

"Je me présente avec mes convictions de femme de gauche" et "j'ai toujours pensé aussi que les questions écologiques sont des questions primordiales", a-t-elle ajouté, espérant "rallier les Verts à (sa) candidature au second tour".

Mme Dufay, 72 ans, avait remporté les élections régionales de France-Comté en 2010 après assuré l'interim de Raymond Forni, puis celles de la grande région issue de la fusion de la Bourgogne et de la Franche Comté en 2015, après des triangulaires gauche, droite et extrême-droite.

Infos +

Pour ces élections, elle affrontera notamment le conseiller régional Julien Odoul qui mènera la liste du Rassemblement national et le maire de Nevers Denis Thuriot pour La République en Marche et le Modem. Le maire de Chalon-sur-Saône Gilles Platret conduira la liste des Républicains. Les candidats écologistes seront représentés par Stéphanie Modde, ancienne adjointe à l'écologie du maire de Dijon et Bastien Faudot conduira la liste "Le Temps des Cerises" rassemblant huit partis de gauche dont La France Insoumise.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Tarification des transports dans le Grand Besançon : « trop de catégories sociales ont été oubliées » (N. Bodin)

Soumis au vote lors de la dernière assemblée communautaire de Grand Besançon, la question de la nouvelle tarification des transports a fait débat… Accordée pour les demandeurs d’emploi inscrits à pôle emploi, la gratuité totale n’a pas été approuvée pour les collégiens. Nicolas Bodin, à la tête du groupe PS au conseil municipal de Besançon au sein de la majorité de la maire EELV d’Anne vignot, estime que certaines catégories sociales n’ont pas été prises en compte. Il revient sur le sujet dans nos colonnes…

Emmanuel Macron charge Elisabeth Borne de former un « gouvernement d’action »

Dans un entretien à l’AFP ce dimanche 26 juin, Emmanuel Macron assure avoir demandé à la Première ministre, Elisabeth Borne, de lui présenter en fin de semaine prochaine des "propositions" pour "un nouveau gouvernement d’action" qui sera nommé "dans les premiers jours du mois de juillet". Soit, a priori, avant le discours de politique générale de la cheffe du gouvernement devant le Parlement annoncé pour le 5 juillet et l’adoption, le lendemain, du "paquet pouvoir d’achat" en Conseil des ministres.

Emmanuel Macron enjoint les oppositions réticentes à s’inscrire dans la voie de « compromis »

Les oppositions ont fraîchement accueilli l'allocution d'Emmanuel Macron ce mercredi 22 juin 2022 qui, avant d'entamer ce jeudi un marathon international, les a enjointes à "clarifier" dans les 48 heures la manière de "bâtir des compromis" pour résoudre la crise politique née des élections législatives.

Un groupe Nupes à l’Assemblée ? le PS, EELV et le PCF refusent la proposition de J-L Mélenchon

Mise à jour • "La Nouvelle union populaire écologique et sociale devrait se constituer comme un seul groupe" à l'Assemblée nationale, a "proposé" ce lundi 20 juin 2022 Jean-Luc Mélenchon, inquiet que l'obtention de 89 députés par le RN remette en cause son "statut" de première opposition à Emmanuel Macron. La proposition a été déclinée par le PS, EELV et le PCF...

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.19
couvert
le 29/06 à 3h00
Vent
0.74 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
85 %

Sondage