Régionales : Denis Thuriot (LREM) se maintient pour le second tour

Publié le 21/06/2021 - 07:17
Mis à jour le 21/06/2021 - 10:10

Mise à jour •

Le candidat de la majorité présidentielle arrivé en quatrième position du 1er tour des élections régionales en Bourgogne Franche-Comté avec 11,7 % des voix a décidé de maintenir sa liste "La Région partout et pour tous " pour le second tour du dimanche 27 juin 2021. Une décision qui ouvre la voie à une quadrangulaire.

Régionales Bourgogne Franche-Comté : Denis Thuriot, 54 ans, est le candidat LREM de la majorité présidentielle © D thuriot
Régionales Bourgogne Franche-Comté : Denis Thuriot, 54 ans, est le candidat LREM de la majorité présidentielle © D thuriot

"Nous avons décidé d’être présents au second tour des élections régionales" indique le candidat LREM dans un communiqué. "Nous constatons le refus de la Présidente sortante de constituer un arc politique républicain, préférant le sectarisme d’un accord rétréci avec les communistes et les verts. Ce choix exclura une grande partie des bourguignons francs-comtois".

Tout en disant vouloir rejeter avec force les extrémistes des droites, Denis Thuriot et son équipe a donc pris la décision dans le nuit de se maintenir au second tour, "ainsi que les électeurs en ont décidé".

"Nous rejetons bien évidemment les extrémistes des droites", a également indiqué Denis Thuriot, qui remercie les électeurs "de leur confiance" et les appelle "tous à la plus forte mobilisation le 27 juin pour voter pour des élus et un projet qui rassemblent".

Sa décision intervient après le "refus de la présidente sortante de constituer un arc politique républicain, préférant le sectarisme d'un accord rétréci avec les communistes et les verts", a-t-il précisé, estimant que "ce choix exclura une grande partie des Bourguignons Francs-comtois".

En tête du premier tour avec 26,52% des suffrages, la présidente sortante Marie-Guite Dufay a appelé de ses voeux un large rassemblement à gauche, mais a exclu toute alliance avec LREM malgré les sollicitations répétées du parti présidentiel.

La socialiste a évoqué sa volonté de faire alliance avec la liste EELV de Stéphanie Modde (10,34%). Les deux femmes ont annoncé la tenue d'une conférence de presse commune lundi à Dijon à 14h.

En Bourgogne-Franche-Comté, où l'abstention a été forte (64,57%), le RN emmené par Julien Odoul se place deuxième (23,19%) et le candidat LR, Gilles Platret, troisième (21,04%).

Le vice-président sortant de Bourgogne-Franche-Comté et bras droit de Marie-Dufay dans le Doubs, Patrick Ayache (PS), a réagi à la décision de M. Thuriot lundi matin sur France Bleu Besançon : "Je ne comprends pas et je ne suis pas certain qu'il puisse tenir cela longtemps dans la journée. J'imagine que les arbitrages chez LREM seront rendus au plus haut niveau de l'État. Nous attendons donc du président (Emmanuel) Macron qu'il prenne toutes ses responsabilités (...) pour éviter le risque du Rassemblement national".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Régionales 2021 Bourgogne Franche-Comté

Régionales Bourgogne-Franche-Comté : qui sont les 100 élus de la région ?

Voici, par département la liste des nouveaux conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté. La liste de la présidente sortante, largement en tête, obtient 57 sièges. La liste de Gilles Platret (LR) récolte 18 sièges tout comme celle du RN Julien Odoul. La liste de Denis Thuriot (LREM) en récolte sept.

La sortante socialiste Marie-Guite Dufay largement réélue (42,2%)

La présidente sortante de  Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, a été largement réélue, dimanche, avec 42,2% (289.925 voix), devant le  LR Gilles Platret  (24,23 % - 166.448 voix)  et le RN Julien Odoul (23,78% - 163.334 voix), selon les résultats complets, tandis que la liste LREM de Denis Thuriot, dont le maintien avait suscité des critiques, ne franchit pas la barre des 10% (9,79% - 67.220 voix)

Abstention aux Régionales : « la démocratie française plus que jamais en péril », selon l’Institut Jean Jaurès

L’abstention record du premier tour des régionales (66,72 %) met "la démocratie française plus que jamais en péril", selon une étude publiée ce vendredi 25 juin 2021 par l'Institut Jean Jaurès, qui propose des pistes pour y faire face, comme le vote par correspondance ou une réforme du calendrier électoral.

36 % des Français disent vouloir aller voter dimanche, les électeurs pour la prise en compte du vote blanc

Après le taux d'abstention record (66,7 %) comptabilisé lors du premier tour des élections régionales, la tendance devrait se poursuivre, dimanche 27 juin, lors du second tour. Selon un sondage Ifop pour Le Journal du dimanche rendu public ce jeudi 24 juin, seulement 36 % des Français disent avoir l'intention de se rendre dans l'isoloir.

Politique

Castex annonce de nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : les actions déclinées dans le Doubs

Le Premier ministre, Jean Castex, a arrêté jeudi 25 novembre de nouvelles mesures "afin de renforcer la protection des victimes et la lutte contre les violences" à l'occasion de la Journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, notamment l'ouverture de nouvelles places d'hébergement. Dans le Doubs, Jean-François Colombet, préfet du Doubs, a réuni en préfecture le groupe de travail départemental sur les violences faites aux femmes du conseil départemental de prévention de la délinquance, d’aide aux victimes, de lutte contre les drogues, les dérivés sectaires et les violences faites aux femmes.

E-santé en Bourgogne Franche-Comté : La Région veut accélérer ses investissements pour la télémédecine

Ce mercredi 24 novembre, une visite des installations de télémédecine du CHU de Dijon, dédiées à la prise en charge et au suivi des patients victimes d’AVC (accident vasculaire cérébral), a été organisée par la Région Bourgogne Franche-Comté, en partenariat avec l’Agence régionale de santé. Ce projet a été financé dans le cadre du Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR).

500 euros de plus par mois pour les sages-femmes hospitalières : « Le protocole d’accord ne nous satisfait pas » (ONSFF en Bourgogne-Franche-Comté)

Une hausse nette de 500 euros en 18 mois. Après les revalorisations du Ségur de la Santé, à l’été 2020, les sages-femmes vont bénéficier de nouvelles améliorations de leurs conditions salariales. En effet, le gouvernement a annoncé lundi 22 novembre la signature d’un protocole d’accord avec une majorité de syndicats hospitaliers sur les sages-femmes.

Lutter contre la déforestation importée

La France veut faire de la déforestation importée une priorité lors de sa présidence de l'UE et a mis au point des outils qui permettent aux entreprises de ne pas acheter de matières premières contribuant à ce phénomène, a indiqué la secrétaire d'Etat Bérangère Abba. Un guide de bonnes pratiques des achats public a été édité en ce sens à destination des collectivités locales.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.19
légère pluie
le 01/12 à 12h00
Vent
8.1 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
100 %

Sondage