Régionales-programmes (1): les TER contre le TGV

Publié le 05/03/2010 - 15:00
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:04

A partir des compétences de la Région, nous avons examiné les propositions des dix listes qui concourent aux élections régionales dont le premier tour aura lieu le 14 mars. Les partis traditionnels sont évidemment plus prolixes que les mouvements moins structurés, mais nous avons exploré l’ensemble des programmes disponibles. Premier volet: les transports.

 ©
©
Depuis 1982, les Régions sont très impliquées dans les transports collectifs. C’est aujourd’hui le budget le plus important du conseil régional de Franche-Comté avec 122,9 M€ de dépenses en 2010, soit 24% du budget.
 
A l’instar de la liste Ecologie solidaire, nombreux sont les candidats à réclamer « une politique tarifaire incitative allant dans le sens de la gratuité » pour le TER. Le PS va dans ce sens en promettant un tarif à 1 euro pour les déplacements domicile-travail par la TER.
 
Le Front de Gauche met également en avant la priorité en faveur des transports régionaux avec un objectif de gratuité pour les défavorisés. Comme le NPA, il suggère que le TGV n’est pas prioritaire. La branche sud du TGV, entre Dijon et Lyon, trouve d’ailleurs pas mal de détracteurs. Europe Ecologie veut «stopper» ce projet et ne pas s’engager dans le financement de la deuxième phase de la branche-est, tandis que le Modem refuse la configuration prévue pour la branche-sud et estime même qu’elle ne se justifie « ni économiquement, ni en gain de temps ».
 
En revanche, l’UMP prône « le désenclavement du Jura avec la LGV reliant Besançon à Lyon » et souhaite moderniser les TER et établir « une carte régionale de transports permettant de combiner train et bus ». Aucune allusion dans le programme du Front national au TGV. Pour le parti de Jean-Marie Le Pen, il faut rétablir la sécurité dans les transports et refuser les fermetures de lignes.
 
Autres propositions :
 
- UMP : désenclaver le nord Franche-Comté avec l’autoroute Langres-Vesoul-Belfort, équiper les TER et les gares de vidéo-protection « pour travailler et voyager en toute sécurité »
- Europe Ecologie : cesser tout investissement nouveau sur les infrastructures routières
- PS : créer de nouvelles haltes ferroviaires, notamment sur la ligne Belfort-Delle, faciliter la multimodalité notamment avec l’usage du vélo en ville
- Modem : étudier la réalisation d’une branche nord au TGV Rhin-Rhône à la hauteur de Belfort par une liaison à moderniser entre Epinal et la nouvelle gare de l’Aire urbaine.
- Front de gauche: développer le ferroutage et le frêt ferroviaire
- Ecologie solidaire : développer des sites de covoiturage et de voitures partagées, renforcer la liaison Vesoul-Belfort
- Ligue comtoise : effectifs et matériels supplémentaire pour les TER.
 
 
 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Hommage aux Manouchian à Besançon : une ”instrumentalisation” du Parti communiste selon Besançon maintenant

Une cérémonie en hommage aux résistants du groupe Manouchian s’est tenue place du 8 Septembre à Besançon, organisée par le Parti communiste français et la Ville de Besançon. Pour Ludovic Fagaut (LR), chef du groupe Besançon maintenant au conseil municipal, parle d’une ”instrumentalisation à des fins partisanes”.

À Besançon, une centaine de personnes rassemblées en hommage au groupe Manouchian

Alors que le couple de résistants communistes, Missak et Mélinée Manouchian étaient panthéonisés lors d’une cérémonie d’hommage national à Paris mercredi 21 février, en même temps à Besançon, une cérémonie s’est  tenue place du 8 Septembre en présence d’une centaine de personnes.

Visas, pesticides, simplification : Gabriel Attal donne des gages aux agriculteurs avant le Salon

Un mois après le début d'un mouvement d'exaspération des paysans, Gabriel Attal a placé mercredi 21 février 2024 l'agriculture "au rang des intérêts fondamentaux" du pays, récapitulant les engagements déjà pris par le gouvernement et annonçant quelques nouvelles mesures sur les saisonniers étrangers, les pesticides et la rémunération.

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Agriculteur : ”Le toilettage normatif ne signifie pas l’abandon de toute ambition en matière environnementale” selon le sénateur Rietmann

À l’occasion d’un débat sur l’avenir du modèle agricole français le 13 février 2024, Olivier Rietmann, sénateur LR de la Haute-Saône, a défendu une revendication nouvelle exprimée par les agriculteurs lors du récent mouvement de protestation : l’impératif de simplification administrative.

Magazine municipal de Besançon : une “propagande politique” selon L. Croizier et L. Fagaut

Suite à la parution de l’édition février/mars 2024 du magazine municipal Besançon votre ville, les élus du groupe Ensemble bisontins (Renaissance-Modem-Horizon) et du groupe LR Besançon maintenant ont exprimé leur stupéfaction, mercredi 14 février 2024, en dénonçant “le détournement du magazine de la ville à des fins de propagande politique”. Le dossier porte, ce mois-ci, sur le positionnement de la maire de Besançon, Anne Vignot, au sujet de la loi immigration. Une entrevue qui n’a pas laissé les groupe d’élus sans voix.

Pour la première fois, des Rencontres régionales du patrimoine en Bourgogne Franche-Comté

Jeudi 15 février 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté organise à la Cité internationale de la gastronomie et du vin, à Dijon, les premières Rencontres régionales du patrimoine, en présence de Marie- Guite Dufay, présidente de la Région, et de Nathalie Leblanc, vice-présidente à la culture et au patrimoine.

Élections européennes : plusieurs partis politiques se réunissent pour sensibiliser les jeunes à Besançon

Les élection européennes sont délaissées par bon nombre de citoyennes et de citoyens en France et à travers l’union. C’est pourquoi sept partis de gauche se réuniront pour sensibiliser les jeunes électeurs à ce temps démocratique jeudi 15 février 2024 à la faculté des lettres, rue Mégevand à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.85
légère pluie
le 23/02 à 18h00
Vent
2.35 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
74 %