Renforcement de la sécurité des écoles et des établissements scolaires pour cette rentrée 2016

Publié le 01/09/2016 - 11:12
Mis à jour le 01/09/2016 - 16:03

Le jour de la rentrée est enfin arrivé. Cette année scolaire débute dans un contexte particulier. Les mesures de sécurité pour renforcer la vigilance face à la menace terroriste se poursuivent partout en France, y compris en Franche Comté. Pour la rentrée scolaire 2016, de nouvelles actions sont mises en œuvre pour venir compléter les mesures en vigueur depuis novembre 2015 qui sont maintenues.

dsc_0395.jpg
©Alexane
PUBLICITÉ

L’Académie de Besançon renforce donc la sécurité des écoles et des établissements scolaires privées et publiques à travers différentes actions.

La vigilance sera renforcée aux entrées des établissements scolaires.
  • L’accueil doit être assuré par un adulte qui a la possibilité d’effectuer un contrôle visuel des sacs.
  • L’identité des personnes étrangères à l’établissement doit être contrôlée. Il est demandé aux familles, notamment pour les écoles primaires, de ne pas s’attarder devant les entrées lors des ouvertures et fermetures de l’école.
  • Les écoles et les établissements ont la possibilité d’assouplir leurs horaires d’entrée et de sortie pour mieux gérer les flux d’élèves afin de leur éviter d’attendre devant les portes sur la voie publique.
Une collaboration entre les collectivités est nécessaire pour la sécurisation des locaux.
  • Toues les établissements scolaires élaborent un plan particulier de mise en sûreté (PPMS). Face à des risques majeurs, il faut adapté les mesures à une éventuelle situation afin de permettre la mise en œuvre  la protection et sauvegarde des élèves et personnels. Depuis novembre 2015, un volet attentat-intrusion complète les PPMS.
  • Les directeurs et chefs d’établissements doivent rappeler lors des réunions de prérentrée les principales mesures de protection du PPMS.
  • Une collaboration étroite avec la police et la gendarmerie dans les écoles. Désormais chacune d’entre elle dispose d’un référent police ou gendarmerie, relais pouvant alerter rapidement les forces de l’ordre en cas de danger.

Les abords des écoles et établissements scolaires seront surveillés dès le jour de la rentrée.

  • Des passages plus fréquents aux abords des écoles seront effectués par la gendarmerie et policiers.
  • Un répertoire de coordonnées téléphoniques des directeurs, principaux et proviseurs de l’Académie est mis à jour régulièrement. Une alerte sms est  notamment installée. 
Les élèves disposent d'une formation aux premiers secours
  • En 2015, 240 adultes on été formés avec 711 sessions pour adultes et élèves. Ainsi, en juin 2016, 6222 élèves de 3ème sont sortis du collège formé. 
  • Les chefs d'établissements peuvent faire appel aux formateurs pour la prévention et formation au secours civiques de niveau 1 pour les délégués de classe mais aussi pour sensibiliser aux premiers secours les élèves de 3ème avec le partenariat des pompiers et associations de sécurité civile.
Des exercices seront régulièrement organisés
  • Trois exercices d'alerte et de sécurité seront organisés dans chaque école et établissement dont un portant sur le thème de l'intrusion-attentat, permettant de s'assurer de la connaissance par tous des PPMS Pour les plus petits, ces exercices seront préparés sous une forme ludique. 
  • Au niveau académique, au printemps 2016, des exercices cadre de sécurité sur le thème d'une intrusion armée seront aussi organisés dans les quatre départements, associant services de police, de la gendarmerie et les services de secours. 
Un suivi de la radicalisation est mis en place 
  • Les préfectures associent les directions des services départementaux de l'Education Nationale aux cellules départementales "radicalisation".
  • Les personnels de direction, infirmiers et assistants sociaux sont formés à la prévention détection de la radicalisation afin d'avoir les bons réflexes.  
  • Un séminaire "prévention de la radicalisation" sera organisé à l'automne pour l'ensemble des personnels d'encadrements de l'académie.
Des cellules académique et départementales de gestion de crise sont mise en place 
  • Une cellule académique de gestion de crise est opérationnelle au rectorat sous l'égide du recteur. Les cellules de gestion de crise départementales sont sous l'autorité des IA-DASEN (service de l'Education Nationale). 
  • Un référent académique sûreté a notamment été nommé. Patrick Vercey sera conseiller technique sécurité aurpès du recteur, chef de l'équipe mobile de sécurité (EMS) qui sera composée de quatre agents chacun en charge d'une zone géographique. 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Un étudiant s’immole à Lyon : appel au rassemblement contre la précarité devant le Crous de Besançon ce soir

Le syndicat Solidaires Etudiant.e.s lance un appel à un rassemblement national le 12 novembre 2019 devant les CROUS de toute la France suite au geste désespéré d'un étudiant en grande précarité à Lyon vendredi dernier. L'ASDE (Association Solidaires de Défense des Étudiant.e.s,) appelle donc à se rassembler devant le CROUS de la Bouloie à Besançon mardi 12 novembre à 18 heures.

Exercice dans les établissements scolaires : un parent d’élève armé d’un fusil va venir, que faire ?

Afin d’entrainer les 250 000 élèves et l’ensemble de la communauté éducative, un exercice attentat-intrusion a été déclenché ce jeudi 7 novembre 2019 à 14 h 15 dans les établissements scolaires de la région. Le scénario ? Un parent d'élève furieux armé d'un fusil annonce sa venue...

Suicide d’une directrice d’école : le SNUipp-FSU interpelle le recteur de Besançon dans une lettre ouverte

Suite au suicide de Christine Renon et à la lettre qu’elle a laissée, les syndicats FSU, UNSA-Education, FNEC-FO, SGEN-CFDT, FERC-CGT et SUD-Education ont réclamé un comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) exceptionnel qui aura lieu le 6 novembre 2019. Dans le Doubs, le SNUipp-FSU s’adresse au recteur de l’académie de Besançon et à l’IA-DASEN du Doubs par une lettre ouverte…

À la recherche d’un projet ? « la boussole des jeunes », un site internet pour les 16 à 30 ans…

EMPLOI • Plus de 80 offres centrées sur l'emploi et l'insertion du bassin Grand Besançon sont disponibles depuis le 15 octobre 2019 sur le site internet de la Boussole des jeunes :    https://boussole.jeunes.gouv.fr/. 18 partenaires participent à cette action (Région, Département, CAF, Rectorat, CIRFA, MFR…)

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.43
couvert
le 19/11 à 6h00
Vent
1.28 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
95 %

Sondage